Select your language

Membre depuis le : 17/12/1930

Après cinq Expositions Universelles historiques entre 1855 et 1900, la France organise à Paris l’Exposition Universelle de 1937, deuxième Exposition Universelle enregistrée par le BIE. Elle accueille ensuite trois Expositions Spécialisées et une Exposition Horticole dans sa capitale. Participant actif et régulier au sein du BIE et des Expositions Universelles comme Spécialisées, la France est primée à de nombreuses reprises pour le développement thématique et le design de ses pavillons. Membre fondateur du BIE, la France est également dépositaire de la Convention de Paris de 1928.

Pays Organisateur

Participation aux Expositions

Type de pavillon
Pavillon construit par le Participant
Architecte(s)
Pérez-Prado+Celnikier&Grabli
Superficie (m2)
4 636
Lieu
Mobilité
Afficher plus

Thème
Transition énergétique pour la croissance verte
Superficie (m2)
1 000
Prix
Bronze - Catégorie "Développement du Thème" - pavillons de plus de 700 m2
Journée Nationale
21/06/2017
Afficher plus

Pascal Lorot, Commissaire du pavillon de la France à l'Expo 2017 Astana, répond à quelques questions du Bureau International des Expositions (BIE), quant à la participation de son pays.

Pourquoi la France a-t-elle choisi « une transition énergétique au service de la croissance verte » comme thème de sa participation à l’Expo 2017 Astana ?

P. Lorot: La thématique du pavillon de la France doit s’inscrire dans le prolongement des efforts faits au niveau de l’Etat pour favoriser « Une transition énergétique au service d’une croissance verte ». Pour mémoire, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte ainsi que les plans d’action mis en œuvre en France doivent permettre à notre Pays de :

  • Contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique ;
  • Renforcer son indépendance énergétique en équilibrant mieux ses différentes sources d’approvisionnement ;
  • Créer un élan pour une écologie positive qui lève les freins, libère les initiatives.

 

Quelles sont les meilleures pratiques et outils mis en avant en matière de maîtrise de la demande et de diversification des sources d’énergie ?

P. Lorot: Nos entreprises partenaires mettent en avant différentes sources d’énergie permettant de diminuer la demande en énergie: le solaire et la biomasse (Total), l’énergie de récupération des déchets (Syctom), la récupération des biogaz (Véolia), les équipements et les matériaux basse consommation (Peugeot, Vicat, St-Gobain), la fusion (Iter).

L’un des sous-thèmes de l’Expo 2017 est « Energie pour tous ». Quels sont les engagements français en matière d’accessibilité en énergie dans les pays en développement ?

P. Lorot: L'action de la France s’articule aujourd’hui autour de quatre grands objectifs:

  • donner la priorité aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique ;
  • améliorer l’accès à l’énergie dans les zones rurales et périurbaines ;
  • sécuriser et renforcer les systèmes énergétiques ;
  • renforcer les politiques énergétiques et les capacités des acteurs.

Ces objectifs se traduisent concrètement dans les choix français d’aide au développement. Ainsi, sur les 7,4 milliards d’euros consacrés au secteur de l’énergie par l’Agence française de développement (AFD) depuis 2007 et investis dans des pays tiers, 5,8 milliards d’euros ont contribué à la réalisation de projets dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Au-delà du seul cadre national, la France encourage également la mobilisation des financements privés aux côtés de l’aide traditionnelle, les mécanismes innovants comme la facilité énergie de l’Union européenne, et enfin la coordination mondiale autour de l’initiative "Energie durable pour tous" (SE4All), lancée par le Secrétaire Général de l’ONU, Ban-Ki Moon, en 2012. La France est le deuxième contributeur européen à SE4All. Par ailleurs, SE4All fait partie des organisations internationales présentes à l’Expo 2017 Astana.

Avec l’un de sous-thèmes dédié à la réduction des émissions de CO2, en quoi, selon vous, l’Expo 2017 Astana contribue-t-elle à la mise en œuvre de l’Accord de Paris ?

P. Lorot: L’Accord de Paris a été signé pour engager la réduction des émissions de gaz à effet de serre et contenir l’augmentation de la température moyenne en-deçà de 2 degrés. L’Expo présente un état des lieux des différents procédés pour y parvenir.

Type de pavillon
Pavillon construit par le Participant
Thème
Produire et nourrir autrement
Architecte(s)
XTU architects
Superficie (m2)
3 592
Prix
Or - Catégorie "Architecture et paysage" - pavillons de plus de 2 000m2
Journée Nationale
21/06/2015
Thème
Les merveilleuses aventures du cristal de sel de Sogeumi
Superficie (m2)
768
Lieu
Atlantic Ocean Cluster
Prix
Argent - Catégorie "Design et la Présentation Visuelle" - pavillons entre 250 et 750 m2
Journée Nationale
14/07/2012
Type de pavillon
Pavillon construit par le Participant
Thème
La Ville sensuelle
Architecte(s)
Jacques Ferrier Architects
Superficie (m2)
6 000
Lieu
Zone C
Prix
Bronze – Catégorie “Développement du thème” - Pavillons Catégorie A
Journée Nationale
21/06/2010
Thème
Les propriétés de l'eau et son cycle vital
Superficie (m2)
1 000
Lieu
Edificio Viento
Journée Nationale
20/06/2008
Thème
Le Développement durable
Superficie (m2)
1 620
Lieu
Global Common 3
Prix
Argent - Catégorie "Contenu" - pavillons de plus de 1296 m2
Journée Nationale
14/04/2005
Type de pavillon
Pavillon construit par le Participant
Thème
De la mobilité au mouvement
Architecte(s)
Françoise Hélène Jourda
Superficie (m2)
11 305
Lieu
Pavillon Est
Journée Nationale
23/06/2000

bie logo footer


34, Avenue d'Iéna, 75116, France

E:  [email protected]

Τ: +33 (0) 1 45 00 38 63

F: +33 (0) 1 45 00 96 15