EXPO 2015 MILAN

Category
Exposition internationale enregistrée

Dates
01/05/2015 - 31/10/2015

Theme
Nourrir la planète, énergie pour la vie

Official Designation
Exposition Internationale Enregistrée, Expo 2015 Milan

Area (ha)
110

Visitors
21 500 000

Participants (Official)
145

Website
www.expo2015.org/


Nourrir la planète, Énergie pour la Vie

L’Italie a accueilli l’Exposition Universelle 2015 à Milan sur le thème « Nourrir la Planète, Énergie pour la Vie ». Élue par les États Membres du BIE le 31 mars 2008 au cours de la 148e Assemblée Générale de l’Organisation, l’Exposition 2015 fut enregistrée le 23 novembre 2010.

Par son thème, l’Exposition répondait à l’un des plus grands défis de l’ère moderne, tant en matière de production alimentaire, d’alimentation saine, de croissance de la population, de lutte contre le gaspillage que d’utilisation plus efficace des ressources naturelles.

« Nourrir la Planète, Énergie pour la Vie » s’articulait autour de sept sous-thèmes :

  • La Science au service de la sécurité et de la qualité alimentaires
  • L’Innovation dans la filière agroalimentaire
  • La Technologie au service de l’agriculture et de la biodiversité
  • L’Éducation alimentaire
  • La Solidarité et la coopération alimentaires
  • L’Alimentation au profit de meilleurs styles de vie
  • La Nourriture dans les cultures et groupes ethniques

Le Decumano et le Cardo

A 15kms au nord-ouest du centre-ville de Milan, le site de l’Exposition de 110 ha. fut développé sur une zone industrielle et d’entrepôts désaffectée. Entièrement bordé d’eau et parsemé d’arbres, le site fut organisé tel un camp romain traditionnel, selon deux axes perpendiculaires : le Decumano et le Cardo respectivement de 1,5kms et 350 mètres de long. S'inspirant du dessin de Michel-Ange de la Place du Capitole à Rome, « L’Arbre de Vie », avec ses 30 mètres de hauteur, fait de bois et de métal, était placé à l’extrémité du Cardo et était devenu le symbole de l’Exposition et un lieu de divertissement avec ses spectacles sons et lumières quotidiens.

Éléments de réflexion

Point de départ thématique de l’Exposition, le Pavillon Zéro de 7 500 m2, largement reconnaissable de par l’arbre séculaire traversant sa toiture, plongeait les visiteurs au cœur du thème, par un récit émotionnel à travers les différentes phases de l'évolution du rapport Homme - Nature. Avec sa bibliothèque géante, ses représentations et installations immersives, étaient représentés l’agriculture, le pastoralisme et l'élevage, ainsi que la reproduction de paysages naturels et humains qui ont marqués la relation entre l'alimentation et l'humanité depuis son origine.

A l’opposé, le « Future Food District » (« district de la nourriture du futur ») présentait quant à lui les possibles scénarios qui pourraient naître de l'introduction massive des nouvelles technologies à tous les stades de la filière alimentaire

Outre les pavillons thématiques, le site en soi permettait une immersion au sein du thème : le Parc de la Biodiversité de 14 000 m2 offrait une promenade relaxante à travers les jardins et serres, le Parc des Enfants permettait aux plus jeunes visiteurs d’en apprendre plus sur l’alimentation tout en se divertissant et la relation entre l’Alimentation et l’Art, déjà présentée lors de la première Exposition Universelle en 1851, faisait l’objet d’une exposition spécifique par la Triennale de Milan, intitulée « Arts and Food » (Les Arts et l’Alimentation »)

La Participation Internationale

A travers la conception et le contenu de leurs pavillons, les 145 participants internationaux traduisaient le thème de l’alimentation. Plusieurs douzaines de pays participaient à l’Exposition au sein de « Clusters » organisés selon une spécialité agricole ou un climat spécifique. Ils présentaient ainsi des défis particuliers et des solutions innovantes dans un domaine spécifique. Six des Clusters étaient axés sur une filière alimentaire spécifique– le Riz, le Cacao et le Chocolat, les Fruits et Légumes, les Épices, les Céréales et les Tubercules -, tandis que trois autres s’articulaient autour de types de climats – le Cluster Zones Arides, Cluster Bio-Méditerranéen, le Cluster Iles, ou celui Mer et Nourriture.

Ce thème était également traité de manière innovante au sein des 54 pavillons construits par les participants. La notion de pénurie alimentaire se traduisait par le biais d’une installation au sein du Pavillon de la Suisse, qui encourageait les visiteurs à se servir de produits alimentaires gratuitement, tout en les alertant sur le fait que les stocks ne seraient pas renouvelés pour les futurs visiteurs. Le rôle crucial de la pollinisation était mis en exergue au sein du Pavillon du Royaume Uni, une ruche en maillage aluminium de 17 mètres de hauteur, tandis que la transpiration par évaporation naturelle des plantes était mise à profit dans le Pavillon de l’Autriche, qui recréait ainsi un microclimat forestier permettant de rafraîchir son environnement immédiat.

Le pavillon du Kazakhstan, quant à lui, avec ses 15 rotondes, offrait aux visiteurs un avant-goût de l’Expo 2017 à Astana tout en mettant en avant les défis et opportunités écologiques du pays au travers de ses présentations interactives, alors que celui des Émirats Arabes Unis, conçu par Norman Foster selon un design passif durable, évoquait certaines solutions tout en annonçant la prochaine Exposition Universelle organisée à Dubaï en 2020.

Le Legs

En écho au thème de l’Exposition, fut élaborée la Charte de Milan, définissant et fixant les principes et objectifs en matière de nutrition, durabilité et de droit universel à la nourriture. Proposée par le Gouvernement italien en partenariat avec des représentants de la société civile, la Charte fut remise au Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-moon, le 16 octobre 2015. En outre, les maires de plus de 100 villes du monde signèrent le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan. Ce Pacte, soutenu par la FAO, appelle les villes à développer des systèmes d’alimentation durables et sains tout en promouvant la biodiversité et la diminution du gaspillage.

Depuis la clôture de l’Exposition, le site est en cours de transformation en parc innovant dédié à la science et à la technologie prévu d’être entièrement opérationnel en 2024. Outre un « Technopole Humain », la zone devrait accueillir la faculté des sciences de l’Université de Milan, la première route en Italie réservée à des véhicules sans conducteur, ainsi que des espaces de bureaux et d’événements culturels.