L’Algérie et les Expositions Universelles et Spécialisées : histoire d’une fructueuse relation

Mokhtar Attar
Commissaire Général de l’Algérie à l'Expo 2020 Dubai

Depuis son accession à l’indépendance en 1962, l’Algérie compte dix participations aux Expositions Universelles et Spécialisées dont neuf avec pavillon et une (à l’Expo 2005 Aichi au Japon) sans pavillon, la participation ayant été limitée à l’organisation d’un événement culturel de 21 jours. L’Expo 2020 Dubai est une occasion unique de mettre à profit ce moment universel fort pour renouer avec une dynamique d’impulsion. Terre d’opportunités d’investissements par excellence, l’Algérie entend prendre toute sa place au sein de cette dynamique d’affaires et de partenariats innovants qui sera à l’œuvre lors de l’Expo 2020 Dubai.

Les premiers pas

Le parcours de la participation de l’Algérie aux Expositions n’a pas été linéaire avec :

Forte de l’expérience acquise durant les premières participations et des enseignements tirés mais également de l’adhésion en 1997 au Bureau International des Expositions (BIE), l'Algérie allait, à partir de l’Expo 2005 Aichi jusqu’à nos jours, stabiliser ses participations et en améliorer les contenus au point où quatre consécrations internationales ont pu être consécutivement obtenues entre 2008 et 2017, le plus souvent en récompense des efforts déployés pour le respect du thème et son traitement.

« L’Algérie s'est toujours distinguée par une approche soutenue privilégiant à la fois l'axe patrimonial valorisant l’histoire et la culture, ainsi que l'axe de modernité soulignant l'ouverture sur le monde »

Expo 1967 Montréal

Cette première participation de l’Algérie visait essentiellement à une meilleure information du grand public, des autorités canadiennes et des visiteurs internationaux sur les atouts d’un pays qui venait à peine de recouvrer son indépendance. Dans un pavillon de style dit mauresque, différents produits et objets ont été exposés durant toute la période de la manifestation : tapis, pièces de musée, objets en cuir repoussé, costumes…Le succès obtenu par le restaurant du pavillon fut noté à cette occasion et en parallèle aux activités du pavillon, plusieurs contacts destinés à promouvoir la coopération avec l’Algérie ont pu être concrétisés.

Expo 1970 Osaka

La participation y a globalement répondu aux mêmes mots d’ordre que pour l’Expo 1967 Montréal dans un pavillon situé sur un espace de 2 000m2 construit sur 3 niveaux, la participation algérienne intégrant en outre un restaurant de 150 couverts et une boutique de vente de produits d'artisanat. Il convient de noter qu’à l’époque, la gestion des participations relevait d’organismes sous tutelle du Ministère du Commerce. Cette courte expérience du monde des Expos, au demeurant fort utile, ne fut pourtant pas suivie d'effet dans la mesure où pendant plus de deux décennies, soit jusqu'à l’Expo 1992 Séville en Espagne, l’Algérie n'a pas pris part aux différentes Expositions organisées.

Expo 1992 Séville

Le retour au monde des Expos se concrétisa à travers un pavillon de 1 143 m2 assorti d’un restaurant au cadre typiquement algérien. Le pavillon mit en valeur aussi bien les éléments constitutifs de l’histoire et du patrimoine national que les efforts menés dans le cadre de la bataille du développement. Un programme culturel et d'animation intégrant notamment des prestations de troupes folkloriques agrémenta la participation. Ainsi, 1 170 000 visiteurs furent accueillis par le pavillon algérien.

Expo 1998 Lisbonne

Elle fut précédée par un fait important : l’adhésion de l’Algérie au BIE en 1997, ce qui contribua grandement à une plus grande prise de conscience des exigences et enjeux liés aux Expositions Universelles et Spécialisées et à une meilleure connaissance des usages et règles qui prévalent en la matière, le tout concourant, finalement, à une plus grande maîtrise des moyens et contenus de préparation et de participation. Initiée à un moment douloureux de l’histoire du pays, cette participation lança un signal fort d’un pays toujours debout, fier de ses origines et de sa personnalité et résolu à avancer dans la voie de la modernité et du progrès. Le concept central de l’Expo dédiée aux océans fut traité dans le pavillon algérien de 648 m2 sous le slogan « L’Algérie, un pays continent aux deux océans (d’eau et de sable) ». Ainsi 1 148 711 visiteurs y apprécièrent le mélange de patrimoine et de développement présenté dans le pavillon.

« L’adhésion de l’Algérie au BIE en 1997, contribua grandement à une plus grande prise de conscience des exigences et enjeux liés aux Expositions »

Des faits majeurs méritent d’être rappelés et mis en relief pour la circonstance :

  • La participation algérienne a permis de mettre en exergue l’amitié entre le pays hôte et l’Algérie à travers notamment l’hommage rendu à Monsieur Texeira Gomes, ancien Président de la République et écrivain Portugais (1862-1941) qui a vécu et terminé sa vie en Algérie et dont la statue trône dans le centre-ville de Bejaia (Algérie).
  • Un arbre, le pistachier de l’Atlas, a été acheminé d'Algérie par avion-cargo et replanté à Lisbonne où il vit toujours.
  • Ces deux exemples symbolisent autant l’amitié entre les deux pays que l'esprit de convivialité, de coopération et de paix que véhicule l’esprit des Expositions.
  • À l'occasion de la Journée Nationale de l'Algérie, un spectacle andalou-fado, magistralement interprété, a soulevé les passions.

Expo 2005 Aichi

L’Expo 2005 Aichi a reposé essentiellement sur une participation ciblée d’une durée de trois semaines consistant en la présentation d’un spectacle culturel mettant en valeur le patrimoine artistique algérien.

Expo 2008 Saragosse

Consacrée à l’eau et au développement durable, la participation fut préparée en Algérie suffisamment en amont et permit ainsi au pays de décrocher sa première distinction sous la forme d’un prix d’argent attribué au titre du traitement du thème. Dans un pavillon de 750 m2 qui put accueillir 440 931 visiteurs durant les trois mois de l’Exposition, furent privilégiés :

  • L’axe patrimonial avec l’expérience des Foggaras dans le Sud du pays, système ancestral ingénieux de gestion de l’eau en milieu difficile,
  • L’axe moderne et de développement autour du projet structurant d’amenée l’eau potable d’In Salah à Tamanrasset sur plus de 750 km, avec la création de plusieurs agglomérations le long du tracé, l’ensemble convergeant vers le principe de « l’eau qui crée la vie ».

La façade du pavillon donnait le ton avec une reconstitution de la gravure rupestre de la région de Tagherghart (Djanet) illustrant la « Vache qui Pleure » (pour cause de sécheresse, dit-on). L’implication de l’Algérie se fit remarquer à cette occasion autant par son pavillon lui-même que par sa contribution au forum thématique pour lequel une dizaine d'experts et universitaires algériens purent collaborer. Un riche programme culturel fut également développé, principalement lors de la Journée Nationale où le spectacle andalou-flamenco qui a fait salle comble et le dîner valorisant les spécialités culinaires nationales, ont produit une forte impression. À noter, enfin l’activité de la boutique d'artisanat et de souvenirs située à la sortie du parcours de la visite qu'elle a admirablement ponctué.

Expo 2010 Shanghai

Disposant d’un peu moins de temps de préparation, cette participation est probablement la plus aboutie pour l’Algérie. Dans un pavillon de 1 000 m2, une casbah reconstituée à l’identique, le thème central de l’Exposition Universelle 2010 « Meilleure Ville, Meilleure Vie » était traité en fonction des spécificités algériennes liées aussi bien à l’axe patrimonial qu’à l'axe moderne sur fond de primauté de l’urbanité sur les aspects purement architecturaux. Les visiteurs (au nombre de 2 816 141) ont d’autant pu apprécier cette approche que l’encadrement du pavillon s’est mobilisé durant les six mois de présence pour garantir le service d'un accueil digne de ce qui a été voulu, décrit et réalisé comme le « Pavillon à visage humain ». Le premier prix d’or obtenu au titre de la présentation et du traitement du thème est venu couronner ces efforts. Le programme culturel et scientifique développé reposa sur l’organisation de semaines spécialisées d'information, d'animation et de coordination dédiées notamment à l’habitat et l’urbanisme, au tourisme et au transport aérien.

Il convient de relever en outre :

  • La qualité des produits d’artisanat exposés et proposés dans la boutique intégrée au pavillon.
  • La qualité du spectacle et du dîner offerts à l’occasion de la célébration de la Journée Nationale.
  • L'animation créée au même moment et pour quelques jours par une troupe folklorique Targuie (de la région de Tamanrasset dans le grand sud algérien).
  • La contribution de l'Algérie au nouveau musée de Shanghai consacré aux Expositions, le World Expo Museum (WEM), auquel ont été remis des costumes traditionnels.
  • L'émission, comme pour les Expositions précédentes et depuis l’Expo 1967 Montréal, d'un timbre-poste commémorant la manifestation et son thème central.

« Le thème central de l’Expo 2010 Shanghai était traité en fonction des spécificités algériennes liées aussi bien à l’axe patrimonial qu’à l’axe moderne »

Expo 2012 Yeosu

Une nouvelle fois dédiée aux océans, elle permit à l’Algérie d’y mettre en valeur ses atouts économiques, culturels et historiques et notamment son océan de sable, au nom de la préservation de l’environnement et de la protection des espaces protégés et de la durabilité. En dépit de délais de préparation fort limités (environ 15 mois), le pavillon (construit par les Organisateurs), d’une superficie de 750 m2, reçut 593 419 visiteurs durant les trois mois que dura l’Exposition et put décrocher une nouvelle distinction internationale sous la forme d'un prix de bronze.

Quelques faits méritent d'être rappelés au titre de cette participation :

  • La prestation du Ballet National et de l’Orchestre de Musique Classique pour la Journée Nationale
  • L’exposition tout au long du circuit de visite d’objets et costumes d’artisanat liés au traitement et à la déclinaison du thème.

Expo 2015 Milan

Dans un pavillon de 325 m2 situé dans le cluster «Bio-méditerranéen»,et avec son propre restaurant, l’Algérie, avec la même approche retenue précédemment, allait décrocher un nouveau prix d’or dans sa catégorie décerné pour le développement du thème central de l’Exposition. Au total, 1 771 598 visiteurs purent apprécier la prestation algérienne et découvrir pour une bonne partie d’entre eux les richesses gastronomiques mais également les différentes facettes de la culture algérienne (objets décoratifs, costumes, multiples représentations artistiques…).

Il importe aussi de noter :

  • L’organisation d’une semaine promotionnelle touristique.
  • La valorisation, très appréciée, du patrimoine musical national.
  • La signature par un membre du gouvernement algérien de la Charte de Milan, document qui consacre les débats menés par les différents participants de l’Exposition pour la durabilité et la résorption de la famine dans le monde.

Expo 2017 Astana

Organisée autour du thème des énergies renouvelables, l'Algérie a participé à l’Expo 2017 Astana sous le slogan « Algérie, pays de lumières ». Le pavillon algérien, doté d'une superficie de 340 m2 ,a accueilli 370 000 visiteurs, au cours de cette manifestation, lesquels ont apprécié l’histoire et la culture algériennes ainsi que les efforts déployés en matière de développement et d’exploitation durable des énergies nouvelles et renouvelables. Le cap d'une participation algérienne de qualité a été ainsi maintenu dans la résonance des exigences des expositions précédentes.

Expo 2020 Dubai

À l’Expo 2020 Dubai, le contenu thématique du pavillon de l’Algérie est placé sous le thème de la Mobilité. L’Algérie invitera les visiteurs, dès le seuil de son pavillon, à faire l’expérience de la Mobilité par le voyage que propose la Rihla, à travers la multitude des paysages, des lieux et des sites emblématiques de l’Algérie, au cœur de la diversité et de la richesse de son patrimoine. L’architecture du pavillon de l’Algérie puise son expression dans son riche patrimoine tout en étant imprégnée de la Culture de l’Ouvert qui irrigue toute relation avec l’Autre comme en témoigne, de manière éclatante, la symbolique de sa Grande Porte jamais close dans la résonance de l’infinie hospitalité algérienne.

Aussi et dès l'entame du parcours scénographique de visite du pavillon, la profondeur anthropologique de l'Algérie est mise en valeur pour mesurer toute la dimension de ce Pays-Continent, qui constitue un autre berceau de l'Humanité, et dont la première présence humaine, située à Ain Boucherit dans la région de Sétif, remonte à 2,4 millions d'années.

Le pavillon de l’Algérie à l’Expo 2020 Dubai met à l’honneur la mobilité accrue que permet la grande réalisation structurante de la Route Transsaharienne appelée à évoluer en tant que corridor économique et commercial entièrement voué au développement durable de l'Afrique. L’axe principal de la Route Transsaharienne, qui va de la méditerranéenne Alger à la mégapole de Lagos sur une distance de 4 500 km, constitue un éclatant témoignage de cette mobilité laquelle est mise en valeur au sein du pavillon. De même que le réseau de fibre optique, en cours de réalisation, qui longera la Route Transsaharienne et permettra d’accroître l’inter-connectivité au service de la croissance africaine.

L’Expo 2020 Dubai est une occasion unique de mettre à profit ce moment universel fort pour renouer avec une dynamique d’impulsion. La conscience d’un monde solidaire plus équilibré, qui a émergé lors de la pandémie de la Covid-19, servira, sans nul doute, de socle conceptuel prometteur pour renforcer des partenariats innovants dans divers domaines de l’activité humaine pour une prospérité partagée.

Terre d’opportunités d’investissements par excellence, l’Algérie entend prendre toute sa place au sein de cette dynamique d’affaires et de partenariats innovants qui sera à l’œuvre lors de l’Expo 2020 Dubai.

Conclusion

Que retenir de toutes ces participations ? D’abord une expérience non négligeable au service de la valorisation de l’image de marque et des potentialités du pays et dans le même temps une meilleure appréciation du chemin à parcourir pour arriver, pourquoi pas, dans un avenir plus ou moins proche, à postuler à l’organisation d’une manifestation de ce type en Algérie.

C’est dire que « l’Esprit des Expos » est à présent bien enraciné. Globalement, passée la période de familiarisation et dépassée celle de l’incertitude sur la participation ou non, la jeune histoire de l’Algérie et des Expos s’est soldée pour 11 années (2008 à 2017) par quatre consécrations internationales, lesquelles, outre la fierté légitime qui en a été tirée, ont produit un surcroît de responsabilité et d'implication vis-à-vis du monde des Expositions.

« Terre d’opportunités d’investissements par excellence, l’Algérie entend prendre toute sa place au sein de cette dynamique d’affaires et de partenariats innovants qui sera à l’œuvre lors de l’Expo 2020 Dubai »

Aussi et dans le cadre de ses participations aux expositions universelles ou spécialisées, l’Algérie s'est toujours distinguée par une approche soutenue privilégiant à la fois l'axe patrimonial valorisant l’histoire et la culture, ainsi que l'axe de modernité soulignant l'ouverture sur le monde et les efforts menés pour relever le défi du développement et du progrès scientifique et humain.

L’Algérie s'est également distinguée par une contribution qualitative aux efforts déployés par le Bureau International des Expositions (BIE) pour promouvoir la visibilité de la cause du monde des Expositions en s'impliquant activement tant au niveau des Assemblées Générales du BIE que de ses organes (Vice-présidence, Commissions).

Cette contribution, appréciée par les Etats membres du BIE, a été couronné par l'élection, de nombreuses fois, de l'Algérie au Collège des Commissaires (Expo 1998 Lisbonne, Expo 2010 Shanghai, Expo 2012 Yeosu, Expo 2015 Milan et Expo 2020 Dubai).

 

Cet article est adapté d’un texte initialement publié dans l’édition 2019 du Bulletin du BIE intitulé « Image d’une Nation : Marque-pays aux Expositions Universelles »

Partagez cet Article
Les points de vue exprimés dans cette rubrique sont ceux de contributeurs externes à l'Organisation et ne reflètent pas nécessairement l'avis et la position du BIE. Consultez cette page pour savoir comment contribuer au blog