7e Conférence Internationale autour du projet d’Exposition Universelle Expo 2030 Busan

Le 22 décembre, la République de Corée a organisé sa septième conférence annuelle consacrée au projet de candidature à l’organisation d’une Exposition Universelle en 2030 à Busan.

Cette conférence en ligne était organisée conjointement par le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Énergie de la République de Corée, la ville métropolitaine de Busan et le Comité des citoyens pour la candidature de Busan à l'Exposition Universelle en 2030. Articulée autour d’allocutions et d’une discussion ouverte avec des experts, elle visait à « réaffirmer l’engagement national » vis-à-vis du projet de candidature à l’Exposition Universelle.

Après des remarques d’ouverture de la part du Ministre du Commerce, Yoo Myung-hee, et du Maire par intérim de Busan, Byeon Sung-wan, le Secrétaire Général du Bureau International des Expositions (BIE), Dimitri S. Kerkentzes, a fait une allocution retransmise par message vidéo. S.E. Ban Ki-moon, ancien Secrétaire Général des Nations Unies, a ensuite fait un discours.

 

Discours de Dimitri S. Kerkentzes, Secrétaire Général du Bureau International des Expositions (BIE) à l'occasion de la septième conférence annuelle consacrée au projet de candidature à l’organisation à Busan d’une Exposition Universelle en 2030

Dans son message, le Secrétaire Général du BIE a souligné le rôle transformateur des Expositions Universelles pour les villes et les pays qui les accueillent, indiquant : « Les projets d'Expositions Universelles ont le pouvoir d'apporter des transformations durables aux habitants, aux villes et à la société dans son ensemble. Depuis la phase de pré-candidature, en passant par la phase de candidature, d'organisation et de legs, le développement d’un projet d’Exposition est une entreprise unique et puissante disposant d’un potentiel illimité quant aux changements positifs qu’il peut générer. »

 

Ban Ki-moon, 8ème Secrétaire général des Nations Unies

Le Gouvernement d’un État souhaitant organiser une Exposition Universelle en 2030 doit présenter sa candidature au BIE, au maximum neuf ans et au minimum six ans avant la date choisie pour l’ouverture de l’Exposition. A partir du moment où un État dépose officiellement sa candidature auprès du BIE, tout autre État dispose d’un délai maximum de six mois pour soumettre également sa candidature à l’organisation d’une Exposition Universelle en 2030.

Le 1er décembre dernier, au cours de la 167e session de l’Assemblée Générale du BIE, la République de Corée avait indiqué qu’elle déposera une candidature en 2021 pour l’organisation de l’Exposition Universelle 2030 dans la ville de Busan. A cette même occasion, la Fédération de Russie avait également informé les Etats Membres du BIE que le Gouvernement de la Russie déposera auprès du BIE une candidature pour l’organisation de l’Exposition Universelle 2030 dans la ville de Moscou.

La prochaine Exposition Universelle aura lieu à Dubaï (Émirats arabes unis) du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022, sur le thème « Connecter les Esprits, Construire le Futur ». La suivante aura lieu à Osaka (Japon) en 2025 autour du thème « Concevoir la Société du Futur, Imaginer notre Vie de Demain ».