Le 27 novembre dernier, à l’occasion de la 166e session de l’Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE), près de trois mois après la clôture de la 22e édition de la Triennale di Milano, des représentants de la Triennale Milano ont souligné le succès rencontré par l’évènement.

Triennale Milano

La 22e édition de la Triennale di Milano, intitulée « Broken Nature : Design Takes on Human Survival » a accueilli 281 000 visiteurs au cours des six mois entre sa date d'ouverture et sa date de clôture le 1er septembre dernier. Présentant un rapport récapitulatif de l'événement, Laura Agnesi, Responsable de l'Exposition Internationale de la Triennale Milano, a indiqué que la 22e Triennale, dont le thème avait été reconnu par tous, grand public comme professionnels, comme « décisif à notre époque », était une « exposition extraordinaire ».

Laura Agnesi, Responsable de l'Exposition Internationale de la Triennale Milano

Ce thème avait été décliné à travers une large gamme d'objets, de processus, d'œuvres d'art, d'installations et d'événements, favorisant ainsi une visibilité considérable au sein des médias traditionnels et en ligne. Mme Agnesi a ajouté que pour la première fois, la Triennale avait créé une série de Programmes Spécifiques consacrés à l’exploration de ce thème, notamment la série internet « Broken Nature Portraits », un podcast et un documentaire.

Marco Sammicheli, Responsable de la Participation Internationale de la Triennale Milano

Ces activités thématiques ont été également portées par la multitude d'événements organisés par les 21 Participants Internationaux, avec notamment des Journées Nationales, des ateliers, des symposiums et des spectacles culturels. Marco Sammicheli, Responsable de la Participation Internationale, a informé l'Assemblée Générale que le succès des participations internationales se perpétuait même au-delà de l’Exposition, avec plusieurs pays dont les pavillons sont désormais installés dans d’autres lieux, tels que le pavillon du Royaume-Uni au sein du Jameel Art Center de Dubaï, le pavillon des Pays-Bas au Het Nieuwe Instituut de Rotterdam et le pavillon de Cuba au sein de la faculté d'architecture de Florence. En outre, l’exposition thématique « Broken Nature » devrait être présentée au Museum of Metropolitan Art de New York en 2020.

Les États Membres ont également appris que, à l’instar de l’édition précédente, la prochaine édition de l'Exposition Internationale Triennale di Milano inviterait à réfléchir aux défis urgents auxquels la planète est confrontée, tels que le changement climatique, les migrations et les inégalités. Dans une allocution vidéo, le Président de Triennale Milano, Stefano Boeri, a réaffirmé son ambition que la 23e édition de la Triennale di Milano associe un large éventail d'acteurs et place le réchauffement climatique au cœur des discussions.