Exposition Universelle 2025 : Fin de la visite de la Mission d'Enquête au Japon

La Mission d’Enquête du BIE, chargée d’évaluer la candidature du Japon à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025, a terminé sa visite à Tokyo et à Osaka, ville candidate.

Le Premier Ministre du Japon, Shinzo Abe accueille la Mission d'Enquête du BIE 

La Délégation était arrivée au Japon, le lundi 5 mars pour une visite de trois jours, au cours de laquelle les membres de la Mission d’Enquête ont pu rencontrer et échanger avec les représentants politiques et les personnalités engagés dans la candidature, et ainsi obtenir plus de détails quant au projet.

Mission d'Enquête du BIE au Japon 

Le Premier Ministre du Japon, Shinzo Abe, a rencontré les membres de la Mission d’Enquête le 6 mars et réitéré le soutien du pays à la candidature. La Délégation a également été reçue par le Ministre de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, Hiroshige Seko, le Vice-Ministre parlementaire des Affaires Étrangères, Mitsunari Okamoto, ainsi que de nombreuses autres personnalités politiques de premier plan. La Délégation s’est également entretenue avec des Membres du Parlement, ainsi qu’avec Sadayuki Sakakibara, Président de la Fédération des organisations économiques japonaises, Keidanren, et Président du Comité pour l’Exposition Universelle 2025, confirmant leur soutien.

Mission d'Enquête du BIE au Japon 

Le 7 mars, les membres de la Mission d’Enquête se sont rendus dans la Région du Kansai, à Kyoto puis Osaka, ville candidate, où ils furent reçus par Ichiro Matsui, Gouverneur de la Préfecture d’Osaka, et Hirofumi Yoshimura, Maire de la Ville d’Osaka. Cette visite permit également de rencontrer des représentants du monde des affaires et de la société civile.

Des présentations détaillées de la candidature et une visite du site proposé, l’île de Yumeshima furent également organisées.

Au sein de la Mairie d’Osaka, une visite de l’exposition technologique Countdown Showcase eut également lieu afin d’illustrer l’importance des technologies du futur pour la région du Kansai, au cœur de la candidature.