Visite du maire de Łódź au BIE

Le maire de Łódź, Hanna Zdanowska, était aujourd’hui au Bureau International des Expositions (BIE) afin de s’entretenir de la candidature de la Pologne à l’organisation de l’Exposition Spécialisée 2022 à Łódź.

Mme Zdanowska, accompagnée du maire adjoint, M. Wojciech Rosicki, a rencontré le Secrétaire Général de l’Organisation, M. Vicente G. Loscertales. Le maire et le maire adjoint ont souligné le rôle clé de l’Exposition dans les plans de revitalisation de la ville et ont échangé autour de sujets liés à la candidature et au projet de l’Exposition.

(Droite à gauche) M. Wojciech Rosicki, maire adjoint de Łódź, Hanna Zdanowska, maire de Łódź, et Vicente G. Losceratales, Secrétaire Général du BIE

Cette rencontre s’est tenue au lendemain de la 160ème Assemblée Générale du BIE, au cours de laquelle une délégation de représentants du Gouvernement de la Pologne et de la ville de Łódź, conduites par le Vice Premier Ministre, Piotr Gliński, a présenté le projet de l’Exposition aux délégués des 169 Etats Membres du BIE.

Lors de son entretien avec le Secrétaire Général du BIE, Mme Zdanowska a réitéré son soutien de longue date au projet d’Exposition sur le thème « Ville : Ré-Inventée ». Ce thème reflète en effet l’histoire de la ville de Łódź, qui, faisant suite au déclin de ses industries historiques, a adopté et mis en place des plans de revitalisation urbaine ambitieux. Le maire a indiqué que l’Exposition constituerait « une opportunité de partage d’expériences entre les villes du monde entier et, pour Łódź, une occasion unique de présenter son approche et sa philosophie urbaines.

M. Loscertales a indiqué que le projet de candidature avait un fort potentiel et qu’il attendait avec impatience la phase d’évaluation du projet afin que « le BIE en sache davantage quant au thème proposé et puisse étudier les aspects techniques du projet d’Exposition ».

La Pologne a déposé sa candidature à l’organisation de l’Exposition Spécialisée le 15 juin 2016 et est, à ce jour, le seul pays candidat. La liste des candidats sera close le 15 décembre 2016, date à partir de laquelle débutera la phase d’évaluation du/des projets.

La France, candidate à l’Exposition Universelle 2025

La France a déposé officiellement, ce jour au Bureau International des Expositions (BIE), une lettre de candidature pour l’organisation de l’Exposition Universelle 2025 dans le Grand Paris. Cette candidature est la première présentée pour l’organisation de l’Exposition Universelle de 2025, Exposition qui fera suite à celle organisée en 2020 à Dubaï (Emirats Arabes Unis) sur le thème « Connecter les Esprits, Construire le Futur ».

Les Expositions Universelles, connues également sous la dénomination officielle d’Expositions Internationales Enregistrées, ont lieu tous les 5 ans. Elles peuvent durer jusqu’à six mois, et les participants internationaux peuvent construire des pavillons sur le site de l’Expo. Le développement du thème de l’Expo a pour but de sensibiliser et de trouver des solutions aux plus grands défis de notre époque. La dernière Exposition Universelle en date avait eu lieu en 2015, en Italie, dans la ville de Milan. Elle avait attiré plus de 21 millions de visiteurs et s’était centrée sur le thème « Nourrir la Planète, Energie pour la Vie ».

La candidature de la France pour le Grand Paris s’articule autour du thème « La connaissance à partager, la planète à protéger ». Dans le cas où cette candidature remporterait la majorité des votes des Etats Membres du BIE, l’Exposition Universelle s’y tiendrait du 1 mai au 30 octobre 2025.

Faisant suite au dépôt de cette première candidature de la France, tout autre Etat souhaitant organiser l’Exposition Universelle 2025 dispose désormais d’un délai maximal de six mois pour soumettre également sa candidature, soit jusqu’au 22 mai 2017, 18h00 (heure de Paris).

A cette date, la liste des candidats officiels sera close et débutera la phase d’examen du/des projet(s). Cette phase comprendra la remise des dossiers de candidature, les Missions d’enquête du BIE, des forums et le vote final de la part des 169 Etats Membres du BIE lors d’une Assemblée Générale réunie en novembre 2018.

Le Secrétaire Général du BIE, Vicente G. Loscertales, a accusé réception de la candidature, indiquant : « La candidature de la France est un acte fondateur déclenchant le compte à rebours de six mois durant lesquels tout autre gouvernement pourra également se déclarer candidat pour l’Exposition Universelle 2025. » M. Loscertales a ajouté « le BIE se réjouit de cette première candidature pour l’Exposition Universelle 2025 et attend avec intérêt d’en savoir plus sur la vision de la France pour l’Expo 2025. »

La France est l’un des pays fondateurs du BIE. Paris a organisé l’Exposition Universelle de 1937, ainsi que cinq Expositions Universelles historiques entre 1855 et 1900. La France a également organisé trois Expositions Spécialisées – Paris 1947, Lyon 1949, Lille 1951 – et une Exposition Horticole à Paris en 1969.

La région Parisienne compte plus de 12 millions d’habitants, et la capitale française est une des villes les plus visitées du monde. Paris figure également sur la liste des candidats à l’organisation des Jeux Olympiques d’Eté de 2024, célébrant 100 ans depuis les derniers JO dans la ville.

Host City 2016 et le futur des grands évènements mondiaux

Le Secrétaire Général Adjoint du Bureau International des Expositions (BIE), Dimitri Kerkentzes, a participé à la Conférence ‘Host City 2016’ organisée les 21 et 22 novembre à Glasgow (Royaume Uni).

Sur le thème « Créer des évènements sûrs et engageants », cette conférence réunissait plus de 50 experts des événements mondiaux spécialisés dans des secteurs aussi variés que la logistique, la sécurité, le marketing ou le branding.

A l’heure où l’ère du numérique transforme les attentes du public, cette évolution crée de nouveaux défis et des opportunités inédites pour l’ensemble des organisateurs et promoteurs d’évènements mondiaux, leur offrant de nouvelles possibilités d’engagement des visiteurs.

Dimitri Kerkentzes, Secrétaire Général Adjoint du BIE

La table ronde “Que peut apporter le futur aux grands évènements mondiaux ? », fut l’occasion pour les intervenants dont M. Kerkentzes, d’échanger autour de thèmes tels que la gouvernance, le legs et l’opinion publique, la sécurité et la communication des grands évènements à l’ère du numérique.

Soulignant l’envergure des Expositions Universelles qui attirent à elles seules plus de visiteurs que tout autre événement mondial, le Secrétaire Général adjoint a indiqué que le BIE se devait de définir un cadre qui protège à la fois les droits des pays et des participants internationaux mais aussi qui garantit la qualité et le succès de ces évènements mondiaux. L’expérience Expo « vise à éduquer et divertir les visiteurs tout en les invitant à explorer un thème donné de manière participative et immersive » précisait M. Kerkentzes soulignant que « l’engagement du public dans une Expo est la clé du succès. Aussi est-il nécessaire de captiver l’attention du public et de l’engager très tôt dans le projet, depuis la candidature à l’Expo jusqu’à son legs. »

Le Directeur des Opérations de l’Expo 2020 Dubai, Simon Clegg, participant également à cette table ronde, a pu illustrer ce propos en offrant aux participants un aperçu de l’expérience de Dubaï qui prépare actuellement la prochaine Exposition Universelle.

Connue comme « le plus important événement de rencontre entre les villes et le sport, les affaires et les évènements culturels », la Conférence Host City réunit chaque année depuis 2014, des Représentants de villes, des organisateurs d’évènements, des fournisseurs et organisations.

Visite technique du BIE à Dubaï pour l’Exposition 2020

Le Secrétaire Général du Bureau International des Expositions (BIE), Monsieur Vicente G. Loscertales, s'est rendu à Dubaï les 14 et 15 novembre, dans le cadre d'une visite technique afin d’examiner les progrès réalisés dans la préparation de l’Exposition Universelle 2020.

Cette visite fut l'occasion de discuter des réalisations et développements en cours, avec son Excellence Reem Al Hashimy, Ministre d’Etat de la Coopération Internationale et Directrice Générale du Bureau de l’Expo Dubaï 2020, et avec son Altesse Sheikh Ahmed Bin Saeed Al Maktoum, Président du Haut Comité de l’Expo 2020 Dubai et Président de Dubai Airports et d’Emirates Airline. Des réunions avec les responsables des opérations du site, de la participation internationale, des projets d’infrastructure, de la culture et de la communication ont également eu lieu.

Le Secrétaire Générale du BIE Vicente G. Loscertales rencontre Son Altesse Sheikh Ahmed Bin Saeed Al Maktoum, Président du Haut Comité de l’Expo 2020 Dubai et Président de Dubai Airports et d’Emirates Airline

Ce voyage a par ailleurs permis au Secrétaire Général de visiter le site de l’Expo situé dans le District de Dubai Sud, et d'y constater l'édification en cours de l’Expo Village. Ces premiers travaux de construction devraient être achevés d’ici la fin de l’année et être suivis par ceux des districts thématiques en 2017. Pour les constructions permanentes, quatre-vingt dix pour-cent des matériaux qui y sont utilisés , seront ensuite réutilisés ou transformés après l’événement, faisant écho à l’un des trois sous-thèmes de l’Expo 2020 Dubai, la durabilité.

Faisant suite à la visite du site, M. Loscertales a félicité les organisateurs quant à l’état d’avancement des préparatifs à moins de quatre ans avant l’ouverture de l’Expo. “Alors que la construction en est à ses prémices, nous constatons d'ores et déjà, que le site prend forme. Au delà de la construction du site de l’Expo, il est tout aussi important que l’Expo 2020 Dubai continue à captiver l’imagination de tous et à stimuler la participation des gouvernements, des organisations et des sociétés du monde entier » a indiqué le Secrétaire Général du BIE.

En mai dernier, l’Expo 2020 Dubai avait organisé sa première Réunion Internationale de Planification, réunissant 132 pays et organisations, désireux de participer à l’Expo. Depuis lors, la liste des participations n’a cessé d’augmenter. Après la Suisse, la Slovaquie, le Luxembourg, la Grèce, l’Italie – pays organisateur de l’Expo 2015 Milan – et l'Indonésie ont officiellement confirmé leur participation.

Les organisateurs de l’Expo 2020 attendent 180 participants internationaux, un nombre qui comprend à la fois des Etats et des organisations internationales.

Organisé sur le thème « Connecter les Esprits, Construire le Futur », l’Expo 2020 Dubai aura lieu du 20 octobre 2020 au 21 avril 2021.

Clôture en beauté de l’Expo 2016 Antalya

L’Expo 2016 a fermé ses portes hier dans la ville d’Antalya. L'Exposition Internationale Horticole de catégorie A 1, organisée sur le thème « Les Fleurs et les Enfants », a accueilli plus de 4,5 millions de visiteurs.

Cérémonie de clôture de l'Expo 2016 Antalya

La clôture de la première Exposition Internationale organisée en Turquie a été marquée par une cérémonie, à laquelle assistaient le Ministre de l'Alimentation, de l'Agriculture et de l'Elevage de la République de Turquie, Faruk Çelik, le Président de l'Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE), Steen Christensen, et le Président de l'Association Internationale des Producteurs Horticoles (AIPH), Bernard Oosterom.

Steen Christensen, le Président de l'Assemblée Générale du BIE

Durant 6 mois, les visiteurs ont pu entre autres y découvrir des jardins thématiques internationaux ou encore une zone des meilleures pratiques urbaines présentant 38 solutions innovantes à des défis quotidiens liés à l’agriculture, la durabilité et à la gestion de l’environnement.

L’Exposition s’est illustrée à la fois pour son aspect éducatif et culturel, accueillant et organisant chaque jour, une multitude d’évènements tels que des expositions artistiques, les célébrations des journées nationales des pays participants ou des spectacles d’artistes internationaux. De nombreuses conférences et séminaires s’y sont également déroulés, tels que le forum réalisé en collaboration avec l’organisation de diplomatie culturelle, Liberatum, le 21 octobre dernier.

Antalya Kaleiçi

Une fois l’Expo terminée, le site sera désormais transformé en parc. Cette réutilisation permet d’ancrer l’héritage de l’Expo ; les visiteurs continueront d’explorer les jardins et Antalya continuera de jouir des infrastructures et installations développées pour l’Expo. Le Secrétaire Général du BIE, Vicente G. Loscertales, a souligné : « Les Expos demeurent dans l’histoire de par les expériences et les legs physiques qu’elles ont suscitées. Les jardins créés pour l’Expo 2016 pourront être appréciés par les habitants d’Antalya pour les années à venir.”

Le Président de l’Assemblée Générale du BIE, Steen Christensen, a prononcé un discours de clôture dans lequel il félicitait le Gouvernement Turc et les Organisateurs pour l’organisation de cette « merveilleuse Exposition ». M. Christensen a également remercié les volontaires et les habitants d’Antalya d’avoir grandement contribué au succès de l’événement, en indiquant : « même dans les moments difficiles, Antalya – et la Turquie – ont continué d’accueillir le monde, incarnant l’esprit des Expositions et ses valeurs d’hospitalité, de coopération et de dialogue. »

Steen Christensen, le Président de l'Assemblée Générale du BIE, donne le drapeau du BIE à la maire-adjointe de Beijing, Cheng Hong

L’Expo 2016 fut organisée sous les auspices du Bureau International des Expositions (BIE) et de l’Association Internationale des Producteurs Horticoles (AIPH). La prochaine Exposition Internationale Horticole aura lieu en 2019 à Pékin, capitale de la République Populaire de Chine, sur le thème « Vivre Vert, Mieux Vivre ». Cheng Hong, maire-adjointe de Pékin, était présente à la cérémonie de clôture et y reçut le drapeau du BIE.

Nouvelle édition du Manuel de Shanghai à l’occasion de la Journée Mondiale des Villes 2016

Une seconde édition du Manuel de Shanghai est publiée à l’occasion de la Journée Mondiale des Villes célébrée de par le monde le 31 octobre.

Le Manuel de Shanghai, guide pratique du développement urbain durable au 21ème Siècle, constitue avec la Déclaration de Shanghai et la Journée Mondiale des Villes, l’un des principaux héritages intellectuels de l’Expo 2010 Shanghai.

Journée Mondiale des Villes 2016

Lors de la clôture de l’Exposition Universelle de Shanghai, la Déclaration de Shanghai, élaborée conjointement par les nations, régions et organisations internationales participant à l’Expo 2010, incarnait le legs intellectuel de l’Expo et de son thème – « Meilleure Ville – Meilleure Vie ». Cette Déclaration traçait la voie d’un développement urbain respectueux de la justice sociale, de la durabilité et de l’environnement, et proposait d’instituer une Journée Mondiale des Villes. Cette proposition, visant à promouvoir la coopération et à attirer l’attention internationale sur les défis des villes face à l’urbanisation, fut approuvée par l’Assemblée Générale du BIE en 2012 puis adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 2013, et fixa la date du 31 octobre, date de la clôture de l’Expo 2010, en tant que « Journée Mondiale des Villes ».

Pavillon de Chine, Expo 2010 Shanghai

Afin d’aider les villes à faire face aux défis de l’urbanisation et à mettre en œuvre des politiques durables pour atteindre les objectifs internationaux, les Nations Unies, le Ministère du Logement et du Développement Urbain et Rural chinois, le Gouvernement Municipal de Shanghai et le Bureau International des Expositions (BIE) rédigèrent ensemble le Manuel de Shanghai, s’appuyant sur les enseignements et bilans de cas concrets.

Shanghai

La seconde édition du Manuel de Shanghai, présentée le 18 octobre dernier, à l’occasion d’un forum co-organisé à Quito par l’ONU-Habitat, le Ministère du Logement et du Développement Urbain et Rural chinois, et le Gouvernement Municipal de Shanghai, complète la version précédente en intégrant des exemples concrets de nombreuses villes du monde. Dr. Joan Clos, Directeur Exécutif de l’ONU-Habitat, a salué cette nouvelle version qu’il considère comme « une mission incontournable », précisant que ce manuel est un document vivant appelé à être continuellement actualisé.

Pour le Secrétaire Général du BIE, Vicente G. Loscertales, le Manuel de Shanghai “représente une expression concrète du riche legs de l’Expo 2010 visant à promouvoir le développement urbain durable pour une meilleure qualité de vie ». M. Loscertales a ajouté que les futures éditions du guide « continueront de rassembler les expériences et meilleures pratiques du monde entier afin que nous puissions ensemble créer un avenir urbain durable ».

Le Japon, candidat à l’Expo 2025 ?

Selon les médias japonais, la Préfecture d’Osaka prépare un projet de candidature à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025 et le Gouvernement du Japon a indiqué qu’il étudierait en détail ce dernier.

Le Premier Ministre japonais, Monsieur Shinzo Abe, a ainsi déclaré aux membres de la Chambre des Représentants, qu’accueillir l’Exposition Universelle en 2025 serait « une occasion formidable de présenter au monde, l’attractivité du Japon. »

Château d'Osaka

Le Gouverneur de la Préfecture d’Osaka, Monsieur Ichiro Matsui, a d’ores et déjà soumis au Gouvernement un avant-projet.

Selon les médias, le thème proposé porterait sur la santé de l’humanité et les défis de la longévité. L’emplacement suggéré pour le site de l’Exposition serait l’île artificielle de Yumeshima, dans le Port d’Osaka. La Préfecture d’Osaka estime que l’Exposition pourrait attirer 30 millions de visiteurs et que les répercussions économiques de l’événement pourraient atteindre les 6 milliards de yens (59 milliards de USD).

Port d'Osaka

Conformément aux règlements du Bureau International des Expositions (BIE), le Gouvernement d’un Etat souhaitant organiser une Exposition Universelle devra soumettre sa candidature au BIE, au maximum neuf ans et au minimum six ans avant la date choisie pour l’ouverture de l’Exposition. Le dépôt d’une candidature par un Etat déclenche alors un compte à rebours de six mois pour les entrées en lice officielles.

Pour l’heure, aucune candidature n’a été déposée pour l’Exposition Universelle 2025.

Le Japon est l’un des Etats membres fondateurs du BIE, signataire de la Convention de Paris de 1928. Sa participation aux Expos remonte à l’Exposition Universelle de Londres en 1862. En 1970, la Préfecture d’Osaka accueillait la première Exposition Universelle jamais organisée en Asie. Cette dernière attira le nombre record de 64 millions de visiteurs, faisant d’Osaka 1970 la deuxième Exposition la plus populaire de toute l’histoire des Expositions. Le Japon a par la suite organisé trois Expositions Spécialisées, en 1975 à Okinawa, en 1985 à Tsukuba et en 2005 à Aichi, ainsi qu’une Exposition Horticole à Osaka en 1990.

L'Exposition Universelle de 1970 à Osaka

Située à l’embouchure du fleuve Yodo, dans la région du Kansai, la ville d’Osaka est la capitale de la Préfecture éponyme. Sa population est de 8,8 millions d’habitants. Avec ses alentours, cette population s’élève à 19 millions, ce qui en fait la seconde plus grande agglomération du Japon en termes d’habitants.

L’Expo 2016 Antalya accueille le Congrès Annuel de l’AIPH

Le Congrès Annuel de l’Association Internationale des Producteurs Horticoles (AIPH) a lieu cette semaine à l’Expo 2016 Antalya. Il s’articule, notamment, autour de deux sujets clés : les Villes Vertes et la Zone des Meilleures Pratiques de l’Expo Horticole.

Ce Congrès constitue pour ses participants un lieu d’échanges, d’apprentissage et de partage de connaissances dans le domaine de l’horticulture et des politiques environnementales et a pour toile de fond les jardins internationaux de l’Expo 2016 Antalya.

Exposition Horticole 2016 Antalya

Du 26 septembre au 1er octobre 2016, dans le cadre ce Congrès, auront notamment lieu une conférence sur la Ville Verte, une conférence sur deux jours sur l’Expo Internationale horticole, une visite du site de l’Expo 2016 et de ses alentours, ainsi que la réunion annuelle du Congrès de l’AIPH.

La journée de demain sera entièrement consacrée à la Conférence Internationale sur la Ville Verte répondant au sujet « Rendre les villes plus vertes et plus saines ». Cette conférence fera l’objet de discussions autour des politiques environnementales visant à améliorer la santé et le bien-être des personnes en milieu urbain. Des experts venus entre autres des Pays-Bas, du Qatar, de la Chine et des Etats-Unis, y interviendront et partageront leurs connaissances des pratiques œuvrant à reverdir ces espaces urbains.

La Conférence Internationale sur les Expositions Horticoles se tiendra les 27 et 28 septembre. Elle permettra aux participants d’échanger et de comparer les Meilleures Pratiques et de donner la parole non seulement aux organisateurs de l’Expo 2016 Antalya mais aussi à ceux d’Expositions Horticoles futures, notamment de l’Expo 2019 Beijing.

Les participants au Congrès visiteront ensuite le site de 112 ha de l’Expo 2016, ses 50 participants internationaux et ses 11 jardins thématiques, alors que l’Expo, dont le thème central est « Les Fleurs et les Enfants », fermera ses portes le 30 octobre prochain.

Depuis 1948, l’AIPH réunit les producteurs horticoles en une communauté internationale. Depuis 1959, l’AIPH et le BIE travaillent en étroite collaboration à la supervision de l’organisation des Expos Horticoles Internationales de catégorie A1.

L’Expo Horticole Expo 2019 Beijing révèle son logo et ses mascottes

Les organisateurs de l’Expo 2019 Beijing, ont présenté leurs logo et mascottes, lors d’une cérémonie organisée auprès de la Grande Muraille de Chine, à Badaling, Pékin, le 19 septembre dernier. Cette cérémonie sous le titre « Fleurir au pied de la Grande Muraille » permettait également de faire un point d’étape sur l’Exposition horticole de Catégorie A1 qui ouvrira ses portes à Pékin dans moins de trois ans.

Le logo de l'Exposition Horticole 2019 Beijing

Sélectionné parmi plus de 1.900 propositions, le logo, « Fleur de la Grande Muraille », est constitué de pétales de six couleurs différentes autour d’un graphique stylisé, représentant à la fois la Grande Muraille de Chine et des étamines naissantes. Il symbolise l’harmonie entre l’Homme et la Nature et signale l’emplacement du site de l’Expo, au pied de la célèbre Grande Muraille.

Les deux mascottes de l’Expo – Xiao Mengya (Petit Bourgeon) et Xiao Menghua (Petite Fleur), s’apparentent aux poupées chinoises traditionnelles et représentent deux enfants. Vêtus d’habits de jardiniers, ces enfants symbolisent l’épanouissement des graines en plantes et la floraison des bourgeons.

Les mascottes de l'Exposition Horticole 2019 Beijing

Xiao Mengya (Petit Bourgeon) et Xiao Menghua (Petite Fleur) allient la culture chinoise traditionnelle et le thème de l’Expo 2019 Beijing – Vivre Vert – Mieux Vivre. Ils sont nés pour promouvoir un mode de vie écologique, moteur principal de l’Expo, et sont destinés à jouir d’un vaste rayonnement dans les médias comme dans les salles de classes.

L’Expo 2019 est une Expo Internationale Horticole de catégorie A1 organisée sous les auspices du Bureau International des Expositions (BIE) et de l’Association Internationale des Producteurs Horticoles (AIPH). L’Expo, qui aura lieu entre le 29 avril et le 7 octobre 2019, se tiendra sur un site de 960 ha au cœur du Yanging à Pékin, au pied de la Grande Muraille à Badaling.

Astana accueille le 3ème Forum « Energie du Futur »

Astana, Capitale de la République du Kazakhstan, accueille aujourd’hui la troisième édition du Forum « Energie du Futur » (FEF 2016), qui rassemble plus de 250 personnalités et experts dans ce domaine. Le FEF 2016 est la dernière édition de cette série de forums avant l’ouverture de l’Expo 2017 Astana en juin prochain.

Sous le thème « Energie Pour Tous », ce forum posait la question complexe de l’accès à l’énergie propre et abordable pour les pays en développement.

Vicente G. Loscertales, Sécrétaire Général du BIE

Au cours des différentes sessions, les experts ont débattu des pratiques et modes de vies permettant de développer des énergies renouvelables à haute efficacité énergétique et sobre en énergie, permettant ainsi de réduire la pauvreté énergétique.

Cette série de forums permet de bâtir les fondements du Grand Forum des Energies du Futur qui se tiendra durant toute l’Expo 2017. Ce dernier sera l’un des évènements clés de l’Expo, en constituant une plateforme d’échanges et de débats autour de l’« Energie du Futur ». Il s’articulera autour d’ateliers, de conférences et de tables rondes, comptant sur la participation d’organisations internationales, de la communauté scientifique, du secteur privé et d’ONGs. Des exemples de politiques et de technologies accomplies ou prometteuses ainsi que des solutions et des produits en lien avec le thème de l’Expo y seront présentées dans une Zone des Meilleures Pratiques Energétiques.

Akhmentzhan Yessivmov, Président du Conseil Astana Expo 2017 National Company et le Ministre de l'Energie de la Républic du Kazakhstan, Kanat Bozumbayev

Co-organisé par l’Expo 2017 et l’Université Nazarbayev, le forum fut modéré par Shigeo Katsu, Président de l’Université Nazarbayev. M. Akhmentzhan Yessivmov, Président du Conseil de la Société Nationale Astana Expo 2017, le Secrétaire Général du Bureau International des Expositions (BIE), Vicente G. Loscertales, suivi par le Ministre de l’Energie de la République du Kazakhstan, Kanat Bozumbayev ont accueilli les participants.

Soulignant le rôle de ce Forum, M. Loscertales a indiqué : « L’accès à l’énergie dans les pays en développement est un défi majeur de notre temps. L’Expo 2017 sera une occasion unique de présenter des solutions à ce problème. Le débat sur la nature des énergies, intrinsèquement liée à l’environnement, à la croissance économique et au bien-être, ne peut se limiter aux seuls pays en développement ; il a une portée mondiale. ».

Plus de 100 pays et organisations internationales sont attendus à l’Expo. Expo 2017 Astana devrait accueillir plus de 5 millions de visiteurs entre le 10 juin et le 10 septembre 2017.