IGA EXPO 2003 ROSTOCK

Catégorie
Exposition Internationale Horticole de catégorie A1

Dates
25/04/2003 - 12/10/2003

Thème
Parc sur mer. Un nouveau monde fleurit

Désignation Officielle
IGA Rostock 2003 – Internationale Gartenbauausstellung 2003 Hansestadt Rostock

Superficie (ha)
100

Visiteurs
2 600 000

Participants (Pays)
32

 

L’IGA 2003 fut la cinquième Exposition horticole organisée en Allemagne sous les auspices du BIE, et le premier événement d’envergure réalisé au sein de l’ancienne Allemagne de l’Est après la réunification.

Reconnue par l’Assemblée Générale du BIE le 12 juin 1997, l’IGA 2003 fut organisée à Rostock, dans la région du Mecklembourg-Pomeranie-Occidentale, et constitua un catalyseur du développement de l’ensemble de cette région.

Faisant écho au thème de l’Exposition Universelle Expo 2000 Hannover « Homme- Nature-Technologie », le thème de l’IGA 2003 s’articulait autour de « Homme – Nature- Eau », soulignant à la fois l’importance de la relation entre les Hommes et leur environnement et l’emplacement de Rostock, à l’embouchure du fleuve Warnow dans la Mer Baltique. 

L’Exposition, prenant place sur une parcelle de terrain non développé le long des rives du fleuves, était également surnommée « l’Exposition verte au bord de la Mer ».

Le site intégrait autant d’éléments naturels que possible, utilisant les cours d’eau existants et définissant des zones protégées pour la végétation existante. La composante eau de l’Exposition fut soulignée par les plans d’eau (IGA sur l’Eau), le réaménagement des rives du fleuve (IGA sur le Fleuve), ainsi que par la création de trois jardins flottants ancrés au rivage par des pontons (IGA dans le Fleuve).

L’Exposition présentait également une colline de roses de plus de 10 000 roses, une structure en forme de dôme de 15m de haut aux voutes formées de saules, ainsi que 7 jardins rostockois qui chacun relatait une histoire différente en lien avec la mer. Afin de pouvoir apprécier une vue panoramique du site, les visiteurs pouvaient monter à bord de télécabines qui les embarquaient dans un voyage de 2,8 kms autour des principaux jardins.

Le Jardin des Nations rassemblait les jardins individuels de 23 participants internationaux. Les visiteurs pouvaient y découvrir différentes approches créatives et exotiques de l’horticulture, avec notamment des palmiers du Moyen-Orient, un pavillon chinois en bambous, un jardin de Grèce égéenne ou encore le « Jardin des Femmes » d’Autriche.

Après avoir accueilli 2,6 millions de visiteurs pendant l’Exposition, le site devint un parc et un espace de loisirs pour la ville de Rostock. Il en conserva son appellation « IGA-Park Rostock », et maintint 12 jardins nationaux ainsi qu’une grande partie de la flore naturelle du parc, notamment des roseaux, des argousiers et des saules. Le parc accueille désormais de nombreux évènements culturels, éducatifs et récréatifs tout au long de l’année. 

IGA 2003 permit également moult améliorations en matière d’infrastructure pour la région en amont de l’Exposition. Plus de 500 millions d’euros furent investis, notamment pour des projets clés tels que la construction d’un tunnel sous le Warnow et une nouvelle jonction d’autoroute.