FLORIADE EXPO 2002 HAARLEMMERMEER

Catégorie
Exposition Internationale Horticole de catégorie A1

Dates
25/04/2002 - 20/10/2002

Thème
La contribution apportée par l’horticulture néerlandaise et internationale à la qualité de vie du XXIe siècle

Désignation Officielle
Floriade 2002

Superficie (ha)
140

Visiteurs
2 071 000

Participants (Pays)
30

 



Floriade 2002 Haarlemmermeer fut la cinquième Exposition Horticole organisée aux Pays-Bas sous les auspices du BIE qui la reconnut lors de la 121e Assemblée Générale de l‘Organisation, le 12 juin 1997. Elle fut inaugurée par la Reine Beatrix le 25 avril 2002.

Sous la devise « Feel the Art of Nature » (« Vivre l’Art de la Nature »), les organisateurs de l’Exposition célébraient les joies de la nature tout en soulignant l’importance d’une vie dans un environnement respecté et durable.

Floriade Expo 2002 Harlemmemeer

Situé dans un polder à proximité de l’Aéroport Schiphol, dans la zone métropolitaine d’Amsterdam, le site de l’Exposition, conçu par Niek Roozen, comprenait une zone boisée – le Haarlemmermeer Bos – ainsi que 10 îles connectées entre elles autour de “Spotters Hill” (« la colline des observateurs »), une pyramide de 40 mètres de haut. En écho au thème écologique, le site fut développé en tenant compte du paysage existant et en y intégrant les arbres et plantes présentes, notamment un platane centenaire. 

La section du site « près de la colline », située autour de Spotters Hill, se concentrait sur la vie dans le futur, présentant ainsi la « Ville Verte » tout comme un large éventail de présentations hollandaises axées sur la promotion d’un environnement durable et naturel. L’autre principale section – « Sur le Lac » s’attachait davantage à la nature, avec sa forêt dense et ses chemins sinueux, ainsi que ses jardins internationaux au bord du lac et sur l’eau. Ces derniers, outre les jardins européens, les jardins exotiques asiatiques et le pavillon thaïlandais, comptaient parmi eux la plus grande collection de nénuphars et « le million de fleurs » de la « Vallée des Fleurs ».

L’attention portée à la durabilité était présente sur l’ensemble du site, entièrement alimenté par un toit composé de 19 000 panneaux solaires –le plus grand au monde à l’époque. Sous cette toiture solaire, 30 espèces différentes de plantes subtropicales étaient exposées, tandis que non loin de là, la Serre du Futur présentait les dernières technologies en matière de culture de plantes, telles que les lits à rotation automatique maximisant l’exposition à la lumière et réduisant ainsi le temps de croissance des fruits et des légumes.

Outre les présentations, l’architecture construite du site constituait un attrait majeur pour les visiteurs. Le pavillon Haarlemmermeer, plus communément connu sous le nom de « HydraPier », rendait hommage à la frontière terre- mer au cœur d’une zone se situant en dessous du niveau de la mer. Conçu par Hani Rashid, ce pavillon semblant jaillir du polder, représentait le flux continu de l’eau, s’écoulant de la toiture aux parois de verre. En parallèle, le complexe « la Ville stratifiée » (Gelaagde Stad) illustrait quant à lui, l’intégration d’immeubles modernes au sein de paysages existants.

Après avoir accueilli plus de 2 millions de visiteurs pendant les six mois d’Exposition, le site de la Floriade fut transformé en « De Groene Weelde », un espace de loisirs, apprécié pour la diversité de ses jardins et pour son iconique « Spotters Hill ». Chaque été depuis 2003, le site accueille le célèbre festival de musique Mysteryland. La zone couverte de panneaux solaires abrite quant à elle « Expo Haarlemmermeer », important centre d’exposition en pleine expansion.