FLORIADE EXPO 1982 AMSTERDAM

Category
Exposition Internationale Horticole de catégorie A1

Dates
08/04/1982 - 10/10/1982

Theme
L’Horticulture Internationale

Official Designation
Floriade Amsterdam 1982

Area (ha)
50

Visitors
4 600 000

Participants (Countries)
17

  


Floriade Expo 1982 Amsterdam, formellement reconnue par le BIE le 20 juin 1979, fut la deuxième Floriade organisée à Amsterdam et la troisième aux Pays-Bas.

Floriade Expo 1982 Amsterdam

L’Exposition eut lieu dans le Gaasperpark, un terrain autour du lac artificiel Gaasperplas, à l’ouest de la rivière Gaasp. Le site vierge fut retenu pour son emplacement stratégique, proche de deux importantes autoroutes et contiguë à la station de l’une des nouvelles lignes du métro d’Amsterdam. Il fut entièrement développé entre 1977 et 1982.

La géographie de la zone – exposée au vent, présentant un fort niveau phréatique, et composée de types de sols variés – dut être résolument prise en compte par les urbanistes, dont notamment Pieter van Loon et Ron Koek, qui y travaillèrent sous la direction J.H. van der Meeren. De grands arbres furent plantés sur les rivages du lac, des espèces à croissance rapide et de nouvelles techniques de plantation furent rapidement utilisées.

Ayant pour objectif de créer une zone récréative pour la ville, le concept du site se fondait sur une transition progressive d’un espace construit à une zone semi-naturelle pour aboutir à une zone complètement naturelle composée de plantes sauvages et de chemins accidentés. Avec ses différents niveaux d’élévation, un rivage « capricieux » et ses chemins sinueux, le parc fut créé comme un écrin romantique, dont le caractère était renforcé par certains éléments spécifiques tels que le Berceau, l’Esplanade et le jardin de roses.

Les visiteurs de la Floriade 1982 y découvrirent de nombreuses espèces horticoles, allant des fleurs traditionnelles hollandaises – dont nombreuses étaient en fleur au moment de l’ouverture – aux fruits et légumes, en passant par les arbustes et en terminant par des variétés importées d’Asie et d’Afrique. Soucieux également de promouvoir de nouvelles technologies, l’hydro-culture – permettant de faire pousser des plantes dans de l’eau en y ajoutant des nutriments – ou l’utilisation de systèmes informatiques pour réguler la croissance des plantes au sein des serres, furent certaines des plus importantes nouveautés mises en avant.

Parmi les attractions les plus prisées, une halle aux fleurs de 7.000 m2 accueillait 13 expositions différentes durant toute la durée de l’événement, telles que la Maison aux Papillons ou le Jardin romantique des roses. Le site en soi constituait néanmoins la plus grande attraction en permettant balades à pied ou en coches d’eau halés par des chevaux, pouvant être admiré depuis une tour de 65 mètres de hauteur construite pour l’occasion et via ses divertissements tel que son planétarium ou son parc pour enfants.

En matière de jardins internationaux, pour la majorité, situés dans la partie est du parc, sur une longue bande le long de la rivière du Gaasp, furent construits des jardins de Chine, du Japon, de Belgique, de Russie, d’Italie et d’Allemagne de l’Ouest. Plus communément connu comme le « jardin des rêveurs », le jardin chinois se révéla particulièrement apprécié des visiteurs avec ses paysages miniatures, tout comme le jardin japonais qui offrait, pour sa part, un large éventail d’azalées et de bonsaïs. Les villes anglaises de Liverpool et de Manchester ainsi que la ville de Toronto au Canada participaient également à cette Floriade et y présentèrent leurs jardins alors que certains pays participaient sous la forme d’expositions en intérieur, comme notamment l’exposition tropicale de Floriade.

A la fin de l’Exposition, après avoir accueilli plus de 4,6 millions de visiteurs, le Gaasperpark fut transformé en un nouveau parc public, perpétuant ainsi le legs de l’Exposition. Le parc est toujours considéré aujourd’hui comme un havre de paix avec ses chemins tortueux, sa végétation luxuriante et ses rivages aux formes peu classiques. Il permet même à certains visiteurs de se baigner dans le lac. Au sein du parc, le Planétarium de l’Expo fut converti plus tard en un centre de conférences. La Floriade fut considérée comme une réussite pour la ville, suscitant l’intérêt de la part de quatre municipalités néerlandaises pour l’organisation de la Floriade de 1992.