EXPO 1975 OKINAWA

Category
Exposition Spéciale

Dates
20/07/1975 - 18/01/1976

Theme
La Mer telle que nous aimerions la voir

Official Designation
Exposition Internationale des Océans, Okinawa 1975

Area (ha)
100

Visitors
3 485 750

Participants (Countries)
35


 

Après l’énorme succès de l’Expo 1970 Osaka, le Japon songe à organiser une deuxième Exposition, cette fois, sur l’île d’Okinawa. En choisissant cet endroit, le gouvernement souhaite répondre aux disparités entre Okinawa et les autres régions du pays et célébrer le retour de l’île sous administration japonaise.

Le thème océanographique « La mer telle que nous aimerions la voir » fut choisi pour cette Exposition. Trente-trois pays y participèrent dont entre autres le Canada, l’Australie, l’Italie et l’URSS. L’Association Japonaise de l’Exposition sur les Océans approuva le plan directeur de l’Exposition en Octobre 1972 et la construction débuta en septembre 1973.

Avec un retard de 4 mois du fait de la crise pétrolière, l’Exposition, reconnue lors de la 71e session de l’Assemblée Générale du BIE, le 25 mai 1972, ouvra ses portes du 20 juillet 1975 au 18 Janvier 1976.

Zones thématiques

Le site était composé de quatre zones thématiques.

La première ‘L’Homme et L’Histoire’ comprenait deux pavillons internationaux, le pavillon d’Okinawa, les pavillon Hitachi et Mitsubishi, la Salle de l’Expo et le pavillon de la culture océanique. Ce dernier, composé d’un hall audio-visuel, et d’un hall d’exposition, présentait navires, sculptures, et objets culturels de tout l’Océan Pacifique.

La zone ‘Sciences et Technologie’ était dédiée à la nécessaire coopération internationale et à la recherche en faveur de la protection des océans et des ressources en eau du monde. Cette zone incluait des pavillons internationaux, le pavillon des sciences pour enfants Mitsui, et le large théâtre en forme de baleine surnommé ‘World Ocean System’.

Le site de l’Expo comprenait également une zone dédiée aux espèces aquatiques et aux industries marines, ainsi qu’un pôle ‘Navire’ intégrant le pavillon Expo Port, où était présentée la navigation.

En plus de ces quatre zones thématiques, les visiteurs pouvaient également s’amuser et se détendre à l’Expo Land, un parc d’attraction maritime incluant des activités nautiques.

Aquapolis

Mais l’Expo 1975 Okinawa se démarquait surtout par sa « ville flottante » nommée Aquapolis. Située à 32 mètres au-dessus de la mer, à côté du pôle des Sciences et de la Technologie, la ville futuriste était un prototype de communauté marine.

Conçue par l’architecte japonais Kiyonori Kikutake, Aquapolis représentait un investissement de près de 14 milliards de yens (soit 41 millions de dollars), investissement qui fut préservé après l’Expo jusqu’en 1993 et continuant d’y attirer jusqu’à sa clôture officielle, de nombreux visiteurs.

Le site aujourd’hui

Le site de l’Expo 1975 fût reconverti en Parc commémoratif national sous le nom de Parc Mémorial Ocean Expo. Ce parc comprend le Musée de la culture océanique, le Musée d’Okinawa, l’Arboretum tropical et subtropical d’Okinawa, et le Churaumi Okinawa Aquarium, l’un des plus grands aquariums au monde, avec son réservoir principal de 7500m3 d’eau de mer.

Si l’Expo n’a pas atteint le nombre de visiteurs espéré, Okinawa a bénéficié d’un impact économique important, notamment en termes de construction de nouvelles infrastructures telles que des autoroutes, des systèmes d’approvisionnement en eau, et des hôtels modernes. L’Expo a également eu un impact majeur sur l’image d’Okinawa, après les décennies sous administration américaine.