EXPO 1971 BUDAPEST

Catégorie
Exposition Spéciale

Dates
27/08/1971 - 30/09/1971

Thème
La Chasse à travers le Monde

Désignation Officielle
Exposition Mondiale de la Chasse, Budapest 1971

Superficie (ha)
35

Visiteurs
1 900 000

Participants (Pays)
52


 

Reconnue par l’Assemblée Générale du BIE, au cours de sa 63e session, le 09 mai 1968, l’Exposition de 1971 à Budapest fut la première Exposition cynégétique organisée sous les auspices du BIE. Elle fut également la première Exposition internationale reconnue par le BIE organisée dans un pays du bloc de l’Est.

L’Exposition eut lieu au sein de la Zone d’Expositions de Budapest, lieu connu pour ses nombreuses foires agricoles.

La chasse comme tradition

L’organisation de l’Exposition Internationale de la Chasse s’inscrivait dans la longue tradition cynégétique de la Hongrie et son attachement à ses légendes, dont le Cerf merveilleux est un symbole fondateur. L’Exposition fut l’expression de la renaissance de cette tradition, tout en mettant en avant la relation entre l’Homme et la Nature. Dès lors, l’Expo 1971 mettait l’accent sur la conservation et l’élevage du gibier, et l’importance de la chasse dans la protection de la nature. Les Organisateurs cherchaient également à mettre en lumière l’importance économique de la chasse et de la pêche ainsi que les liens entre chasse et tourisme.

L’Expo avait pour objectif de promouvoir au niveau mondial la réputation cynégétique de la Hongrie et la chasse durable comme outil de préservation. Deux maximes étaient de mise à l’Exposition : « Protégez la nature, c’est nous protéger » et « Paix, amitié, nature, santé, loisirs et sport. »

Réalisations et compétitions

Le site de l’Exposition, distribué en expositions en extérieur et expositions en intérieur, comprenait 35 pavillons nationaux des pays participants qui occupaient une superficie totale de 30 000 m2. Cinquante-deux pays participèrent à l’Exposition, présentant leurs réalisations nationales en matière de chasse et de pêche et participant aux échanges autour de sujets liés à l’écologie.

La partie du site réservée aux expositions en extérieur de 60 000m2 était utilisée pour présenter des spectacles de chevaux et de chiens ainsi que pour des concours de pêche et de tir.

L’Exposition marqua un tournant dans l’évaluation des trophées de chasse. En 1952, le Conseil International de la Chasse et de la Conservation du Gibier – CIC (International Council for Game and Wildlife Conversation ) - adoptait une série de nouvelles règles internationalement acceptées afin de mesurer et d’évaluer les trophées de chasse. Ces dernières furent mises en œuvre pour la première fois lors de l’Expo 1971 à Budapest. Au cours de l’Exposition, de nombreux trophées furent attribués par un comité d’évaluation.

La gestion de la faune

Le festival du film de la faune se déroula également pendant l’Exposition. Plusieurs symposiums scientifiques furent également organisés et conduisirent à la signature de nombreux traités, conventions et accords internationaux en matière de gestion et de conservation de la faune.

Parallèlement à l’Exposition, diverses foires dédiées à la chasse et à la pêche se tinrent dans différentes régions de Hongrie.

Le Legs

L’Expo 1971 fut un événement clé en Hongrie et accueillit 2 millions de visiteurs, dont 200 000 en provenance de l’étranger. Bien qu’ayant eu lieu dans le contexte de la guerre froide, l’Exposition parvint à attirer des participants des quatre continents et au-delà des clivages politiques, accueillant de hauts dignitaires tels que le leader soviétique Leonid Brejnev ou le Prince Philip, Duc d’Édimbourg. 

Le nouveau système d’évaluation du CIC fut utilisé pour la première fois à l’occasion de l’Exposition, et demeure aujourd’hui encore le système de référence utilisé. Ce lien entre la Hongrie et le reste du monde dans le domaine de la chasse fut par ailleurs renforcé à partir de 1999 lorsque le CIC établit son siège en Hongrie.