FLORIADE EXPO 1960 ROTTERDAM

Category
Exposition Internationale Horticole de catégorie A1

Dates
25/03/1960 - 25/09/1960

Theme
L'Horticulture Internationale

Official Designation
Floriade Exposition Internationale d’Horticulture 1960

Area (ha)
50

Visitors
4 000 000


 

Floriade Expo 1960 Rotterdam, officiellement reconnue par le Bureau International des Expositions (BIE), le 5 mai 1959, lors de la 43e Assemblée Générale de l’Organisation, fut la première Exposition Horticole organisée sous les auspices du BIE. Inaugurée le 25 mars 1960 par la Princesse Beatrix, future Reine des Pays-Bas, l’Expo 1960 Rotterdam était la première édition d’une Floriade, Exposition Horticole qui depuis lors, se tient à chaque décennie aux Pays-Bas.

Avec comme slogan « De la graine à la force », la Floriade avait lieu dans le Het Park, un parc public, initialement conçu comme un jardin à l’anglaise par le paysagiste hollandais Zocher et son fils à partir de 1852.

Floriade Expo 1960 Rotteram

En préparation à l’Exposition, les architectes paysagistes J.T.P. Bijhouver et M.J. Vroom commencèrent à redessiner Het Park dès 1958. Un téléphérique y fut également ajouté ainsi qu’une tour d’observation, Euromast, conçue par l’architecte H.A. Maanskant.

Floriade Expo 1960 Rotterdam

Het Park, avec ses nouveaux jardins de style 18e, conçus par J.H.R. van Koolwijk entourant le domaine de Heuvel hébergeait la plupart des expositions. Le long de la limite du parc, l’architecte paysagiste C. P. Broerse créa un jardin « naturel », qui rassemblait une grande variété de plantes locales reflétant le thème de la section « Forêt et Prés ». Un espace entre le Parc et De Heuvel fut également transformé en vallée de Rhododendrons, tandis que des parterres floraux temporaires des Pays-Bas et des participants internationaux embellissaient l’ensemble du Het Park.

Un programme d’expositions thématiques fut en outre organisé dans d’autres lieux, notamment au sein de l’Ahoy et de la Halle de l’Energie, deux centres de conventions construits dans les années cinquante.

Afin d’admirer l’Exposition, les visiteurs pouvaient profiter d'une vue panoramique et spectaculaire sur le Het Park, la ville, son port et au-delà en montant au sommet de la tour Euromast de 101 mètres de haut - le plus haut bâtiment des Pays-Bas à cette époque. Le téléphérique de 30 mètres de haut, qui transportait environ 4 000 personnes par heure, offrait également une vue imprenable sur le site.

L'un des plus grands legs de la Floriade a été la transformation du Het Park, que l’on peut aujourd’hui encore admirer. Certains aménagements des jardins demeurent de nos jours, quoique sous une forme plus simplifiée que pendant l'Expo, tels que le jardin « naturel », les jardins du 18e siècle et la vallée de Rhododendrons.

Alors que l'Euromast a rapidement perdu son record de hauteur à Rotterdam, l'ajout de la tour de l'espace avec ses 85 mètres en 1970 a permis à l’Euromast de regagner son titre de plus haut bâtiment de la ville, et consacre ce bâtiment emblématique en tant que symbole architectural de l’après-guerre.