« Artistes & Robots » : d’Astana à Paris

Artists & Robots at the Astana Contemporary Art Center, Expo 2017

Le 10 juin 2017, « Artistes & Robots » faisait ses premiers pas au sein de l’Exposition Spécialisée d’Astana au Kazakhstan. Dans un univers virtuel et interactif, des installations générées par des logiciels informatiques et des robots conçus par des artistes traduisaient l’énergie créatrice et interrogeaient les visiteurs quant à la définition d’une œuvre et à l’avenir de l’Homme.

Après Astana en 2017, « Artistes & Robots » fait son entrée à Paris, à partir du 5 avril, au Grand Palais.

« Énergie du Futur ». Tel était le thème de l’Expo 2017 d’Astana où 137 pays s’étaient réunis pour proposer des solutions durables concernant l’énergie de demain. Au cœur du site, au deuxième étage du pavillon « Astana Contemporary Art Center », les visiteurs découvraient pour la première fois, « Artistes & Robots », parcours interactif, pédagogique et esthétique au sein d’un univers numérique, interrogeant chacun sur la condition de l’œuvre d’art ainsi que sur sa propre condition.

 

C’est cette exposition (dans une version plus élargie) qui, après Astana, arrive le 5 avril à Paris. Plus de 60 ans après les premières machines artistiques de Nicolas Schöffer et Jean Tinguely, trente-neuf artistes de treize nationalités différentes invitent à une initiation au monde virtuel et à une immersion dans l’imagination artificielle. L’exposition y est déployée en trois séquences : « la machine à créer », introduisant des robots créateurs d’œuvres, « l’œuvre programmée », où les robots sont informatiques et invisibles, et « le robot s’émancipe », où les machines de plus en plus intelligentes en viennent à rivaliser avec l’humain.

Des robots dessinateurs de Patrick Tresset au corps hybride d’ORLAN, en passant par les pissenlits qui réagissent au souffle du visiteur d’Edmond Couchot et de Michel Bret, ces œuvres immersives sont capables de créer de nouvelles formes et figures, mêlant notamment tableaux, sculptures, cinéma, design et musique.

Dans une société de plus en plus transformée par l’évolution de l’intelligence artificielle, « Artistes & Robots », organisée par la RMN – Grand Palais, pose la question de la relation entre machine et création. En introduisant des robots surprenants, fascinants, parfois inquiétants, elle estompe la frontière entre l’art et la science et tend à questionner l’avenir de l’Homme face à la technologie numérique. Les robots sont-ils capables de dépasser l’humain ? De fusionner avec lui ? L’imagination artificielle, terme générique pour regrouper l’art robotique, l’art génératif et algorithmique, peut-elle augmenter l’humain ? Telles sont les questions auxquelles chaque visiteur devra faire face en s’immergeant au sein d’« Artistes et Robots », qu’il considère ces derniers comme créatures, créations ou créateurs. Au Grand Palais du 5 avril au 9 juillet 2018.

Opinions given by external contributors do not necessarily reflect the views and position of the BIE