• 1851 - 1930
  • 1851 - 1930
  • 1851 - 1930
  • 1933 - 1968
  • 1933 - 1968
  • 1933 - 1968
  • 1970 - 2010
  • 1970 - 2010
  • 1970 - 2010

Brève histoire des Expos

En 160 ans, les Expositions Universelles ont aidé l'humanité à comprendre le changement et à naviguer à travers les moments difficiles de l'histoire en stimulant l'éducation, l'innovation et la coopération.

Les Expos de 1851 jusqu’à la moitié du XXe siècle

 

Les Expos de 1851 jusqu'à la moitié du XXe siècle, ont été fortement influencées par la Révolution Industrielle et par l'ambition coloniale de l'époque. Le progrès matériel poussé par l'innovation technologique était au cœur des expositions et les pavillons coloniaux où les pays pouvaient mettre avant l'exotisme de leurs colonies et les caractéristiques ethnographiques des soi-disant «peuples primitifs» étaient des attractions majeures. Si au cours de cette « ère du progrès » les Expos étaient, pour le grand philosophe allemand et critique culturel Walter Benjamin, « des sites de pèlerinage qui érigent la marchandise en fétiche», elles étaient probablement l'événement le plus important en termes d'échange culturel.

Les Première et Seconde Guerres mondiales ont complètement modifié la vision de la technologie comme source de progrès: la technologie peut être destructive et son utilisation doit être contrôlée.

Après la Seconde Guerre mondiale

Après la Seconde Guerre mondiale, la fascination pour le progrès matériel fait place à la promotion du progrès humain et au dialogue international. Si la technologie était encore au centre des Expos, elle n’était plus présentée comme une fin en soi mais plutôt comme un outil pour le développement humain. Ainsi, l’Expo Bruxelles de 1958 a été consacrée au thème «Progrès et l'Humanité»; l’Expo Seattle de 1962 à "L’Homme dans l’ère spatiale" et l’Expo de Montréal 1967 a été consacrée à "L'Homme et son monde".

Peu à peu, les Expos sont devenues des plateformes de discussion pacifique et ont commencé à contribuer au dialogue mondial et à favoriser la coopération, notamment avec les Expos Montréal de 1967 et Osaka de 1970 qui ont facilité la détente des années 1970.

Avec la décolonisation, de nouveaux pays devinrent acteurs des Expos et le nombre de pays participants augmenta ainsi d’année en année: 39 à Bruxelles, 62 à Montréal, 78 à Osaka, 109 à Séville en 1992, 155 à Hanovre en 2000, 193 en 2010 à Shanghai. Aujourd'hui, les Expos sont devenues des vitrines de la diversité culturelle fondée sur l'égalité et le respect de toutes les cultures.

Depuis l'an 2000

 

Depuis la fin des années 1990 - début des années 2000, les Expos jouent un rôle de sensibilisation important sur le développement durable et sur les défis cruciaux de notre temps. Expo 2000 Hanovre s'est alignée explicitement à l'Agenda 21 en promouvant le développement durable. Expo 2005 Aichi visait à démontrer qu'il y avait un avantage concurrentiel évident dans la conception de technologies en harmonie avec la nature et l'Expo 2010 Shanghai a présenté des solutions pour un développement urbain durable, à l'heure où la population urbaine ne fait que croître.

En offrant un espace unique de discussion et de coopération, les Expos sont devenues des instruments efficaces de promotion du progrès dans des domaines liés au développement durable, à l'environnement, à l'énergie, la santé ou l'éducation.

 

Voir la liste complète des Expositions Universelles Passées

Voir la liste complète des Expositions Spécialisées Passées

Voir la liste complète des Expositions Horticoles passées