Le Bureau International des Exposition (BIE) est l'Organisation Internationale Intergouvernementale créée par la Convention de Paris de 1928. Le BIE est en activité depuis 1931 et a pour mission de règlementer les Expositions Universelles et Internationales. La France est Puissance Dépositaire de la Convention.

Siège du BIE : 34 Avenue d'Iéna 75016, Paris.
Tel : (+33) 1 45 00 38 63 – Fax (+33) 1 45 00 96 15
E-mail : bie@bie-paris.org 

 

L'appellation « Bureau International des Expositions » remonte à 1931 quand le rôle du BIE était essentiellement d'assurer un service administratif (Bureau) à des Etats membres du monde entier (International) dans les domaines d'organisation et de participation aux Expositions Universelles (des Expositions).
Aujourd'hui, l'activité du BIE va au-delà de l'administration : il apporte son expertise aux Etats Membres et pays organisateurs, il participe activement à la promotion des Expositions, il alimente et soutient l'innovation au sein des Expos et il veille à ce que les Expos soient de véritables plateformes de dialogue et de coopération internationale.

Le rôle du BIE est de réglementer la fréquence des Expositions qui relèvent de sa compétence, de veiller à leur qualité et d'assurer et garantir la bonne organisation d'une Exposition dans le respect du droit international. Sont comprises toutes les Expositions Internationales d'une durée supérieure à trois semaines (à l'exclusion des expositions des Beaux-Arts), de caractère non commercial, organisées par un Etat qui invite, par voie diplomatique, d'autres Etats à participer. Les foires commerciales ne sont pas du ressort du BIE. Les activités commerciales organisées dans les Expos (restaurants, boutiques) sont d'ailleurs très réglementées.

Le BIE compte actuellement 168 Etats-membres, représentés par un, deux ou trois délégués. Tout Etat peut devenir membre du BIE en adhérant à la Convention de 1928, et à ses Protocoles, règlements et résolutions.
Le Secrétariat Général assure la gestion de toutes les activités du BIE. Il est dirigé par le Secrétaire Général.
Les Etats Membres participent aux activités du BIE par l'intermédiaire de quatre Commissions.
L'Assemblée Générale se réunit deux fois par an, les délégués des Etats Membres et les observateurs y assistent. Au cours des débats, dirigés par le Président élu du BIE, les délégués étudient les candidatures pour de nouveaux projets d'Expo, prennent connaissance des rapports présentés par les Présidents des quatre Commissions et des rapports sur les expositions en cours d'organisation.

Les Bureaux du BIE sont situés uniquement à Paris.

La langue officielle du BIE est le Français. La langue anglaise est aussi pratiqué couramment et a pris, de ce fait, le statut de deuxième langue pour faciliter le dialogue international.

Le BIE est financé par les cotisations de ses Etats Membres et par le Gate money des Expositions (pourcentage sur les entrées des Expos).

L'adhésion au BIE permet à l'Etat de prendre part à toutes les discussions de l'Organisation et d'exprimer ses conceptions en matière d'Expos. Les Etats membres participent dès le début aux conversations qui s'engagent avec les organisateurs d'une Expo et ils ont le privilège de faire valoir leur point de vue quant à l'organisation des évènements auxquels ils ont l'intention de participer.

Le Collège des Commissaires Généraux créé pour toute Exposition au sein même de l'Expo assure le suivi de ce dialogue permanent entre les organisateurs et les participants officiels.

L'adhésion au BIE présente aussi un certain nombre d'avantages d'ordre matériel. Le BIE permet aux gouvernements membres de réaliser certaines économies du fait des contrôles très stricts exercés sur les organisateurs d'expositions. Par ailleurs, les frais d'examen de dossier perçus à l'occasion de l'enregistrement d'une Expo sont réduits de moitié lorsqu'ils s'appliquent à une Exposition organisée par un Etat membre du BIE.

En outre, lorsqu'un Etat membre du BIE désire organiser une Expo à une date donnée, il bénéficie d'un droit de priorité sur une demande concurrente introduite par un Etat non membre.

Il est certain que plus le BIE compte de membres, plus son autorité peut s'exercer et plus substantielles sont les économies qui peuvent en résulter pour ses adhérents. Il est donc de l'intérêt de tous les gouvernements d'Etats susceptibles d'organiser des Expositions ou d'y participer, d'adhérer à la Convention de 1928 et par là même de devenir membres du Bureau International des Expositions.

Tout Etat peut devenir membre du BIE en adhérant à la Convention de 1928 et aux Protocoles et Amendement successifs.

Le processus d'adhésion est inscrit dans l'Article 35 de la Convention de Paris de 1928 comme suit :

"La présente Convention est ouverte à l'adhésion, d'une part, de tout Etat, soit membre de l'Organisation des Nations Unies, soit non membre de l'ONU qui est Partie au statut de la Cour Internationale de Justice, ou membre d'une institution spécialisée des Nations Unies, ou membre de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique et, d'autre part, de tout autre Etat dont la demande d'adhésion est approuvée par la majorité des deux tiers des Parties contractantes ayant droit de vote à l'Assemblée Générale du Bureau. Les instruments d'adhésion sont déposés auprès du Gouvernement de la République Française et prennent effet à la date de leur dépôt.

Les contributions demandées aux Etats membres sont d'un montant modique. La part contributive annuelle d'un pays nouvellement adhérent est déterminée par l'Assemblée Générale du BIE, en accord avec le gouvernement demandeur, dans un souci d'équité".

Pour obtenir les documents relatifs à la procédure d'adhésion au BIE et l'information nécessaire, s'adresser directement au BIE.

L'enregistrement d'une Exposition Internationale auprès du BIE est prévu par la Convention. Tous les Etats membres signataires doivent donc respecter le même texte et obéir aux mêmes réglements.

Enregister une Exposition internationale auprès du BIE c'est aussi bénéfivier du soutien, des conseils et d'un suivi sérieux par des professionnels expérimentés.