France

Le Pavillon de la France à Expo Milan 2015 sera dédié au thème « Produire et Nourrir autrement ». Un axe qui permettra à la France de présenter des solutions concrètes pour améliorer l'accès à l'alimentation dans le monde. Basé sur 4 piliers forts, le thème français mettra l'accent sur l'importance de la coopération internationale.

1er pilier : la production alimentaire passe par le progrès

Alain Berger, Commissaire Général du pavillon de la France explique « Pour nourrir 9 milliards d'humains et produire 60% de plus en 2050, il faut de la puissance économique et de la recherche scientifique. Dans ce contexte, le progrès est incontournable pour trouver de nouvelles solutions et mettre en place de nouveaux modèles de production. La France a indéniablement une place à jouer dans ce domaine »

2ème pilier : la durabilité

La production alimentaire doit respecter les conditions naturelles de la planète et optimiser ses potentialités. L'agro écologie, la gestion de l'eau, la lutte contre le gaspillage sont autant de sujets qui seront mis en avant dans le pavillon.

3ème pilier : la coopération internationale pour l'autosuffisance alimentaire

«La France est certes exportatrice mais nous ne souhaitons pas être grenier du monde. Les pays doivent développer leur capacité à être autonome. Cela devra passer par le transfert de technologies, l'aide à la formation et l'aide logistique, ainsi que par la lutte contre la pauvreté et l'organisation des marchés internationaux. » affirme M. Berger.

4ème pilier : Quantité rime avec qualité

La qualité est aussi importante que la quantité en matière alimentaire pour veiller à la sécurité sanitaire des aliments, l'équilibre nutritionnel de chacun et également au plaisir de manger de bons produits.

Un pavillon inspiré par la halle de marché

Dans un monde de plus en plus urbanisé, le défi de l'alimentation doit prendre en compte l'acheminement de la nourriture dans les villes. C'est pour traiter ce sujet que le design du pavillon de la France est inspiré de la halle de marché, symbole de la rencontre entre producteurs et consommateurs. « La forme du pavillon, de cette halle, est inspirée d'un paysage que l'on retournerait, c'est ce qui donne l'aspect très libre des formes. Tout est réalisé en bois grâce à l'innovation de l'entreprise Simonin. L'intérêt du bois c'est qu'on va pouvoir démonter entièrement le pavillon et le remonter ailleurs. » explique Anouk Legendre, architecte du pavillon.

L'expérience visiteur : de l'agriculteur au consommateur

«L'architecture du pavillon et la scénographie ont été conçues dans une approche holistique, pour une expérience visiteur immersive » nous dit Adeline Rispal, scénographe du pavillon. La scénographie a été pensée pour accompagner le visiteur du lieu de production de la nourriture jusqu'à la ville, symbolisé ici par le Marché, lieu de consommation. Pendant qu'ils feront la queue, les visiteurs traverseront différentes typologies de paysages agricoles : cultures céréalières, polyculture et cultures maraichères. De jeunes agriculteurs seront présents pour échanger avec le public. Une fois dans le pavillon, les visiteurs pénétreront dans l'antre du marché. Sous la voute du pavillon, des écrans diffuseront les messages clés sur le thème de l'alimentation. Les visiteurs y découvriront également des stands de fruits et légumes, un espace de restauration, une boutique et une boulangerie.

 

Pour en savoir plus sur le projet de pavillon, rendez-vous sur le site officiel.