Monaco

Avec son pavillon dédié au thème "Excellence et solidarité, nourrir le monde autrement", la cité-état mettra en avant son engagement dans les programmes de coopération internationale.

Le thème, une expression de la philosophie du partage de Monaco

« Monaco est un pays riche, et notre principale mission par rapport à ça, c'est le partage.» explique SE Sophie Thevenoux, Ambassadeur de Monaco à Paris. Bien que Monaco, avec ses 202 ha, ne soit pas producteur dans l'agro-alimentaire, le pays est très impliqué dans les questions d'aide à alimentation au travers d'une politique de coopération internationale très avancée. Cette politique répond à deux priorités: la lutte contre la pauvreté et la faim dans le monde.

3 projets seront présentés à Milan

Cette philosophie du partage sera illustrée par des exemples concrets développés par la Direction de la Coopération Internationale de Monaco. Trois projets seront particulièrement mis en avant. « Nous soutenons un projet en Mongolie d'aide aux éleveurs nomades. Nous leur apportons des aides aux techniques d'élevage et à la commercialisation. Nous avons également un projet à Madagascar qui est centré sur un appui alimentaire aux femmes et aux enfants en bas âge, qui sont la base pour le développement d'un pays. Le 3ème projet qui sera présenté est une aide au petit entreprenariat social par le biais de la microfinance au Burkina Fasso» ajoute l'Ambassadeur. Les deux fondations de Monaco, Albert Ier et Albert II seront présentes également et tiendront des sessions de la Monaco Blue Initiative qui est un groupe de réflexion sur la protection des océans, cruciale pour le maintien de la chaîne alimentaire.

Une architecture forte en symboles

Le pavillon conçu par Enrico Pollini avec l'expertise technique de la société monégasque ES-KO rassemble 3 éléments forts :
Les conteneurs, symboles des réseaux de distribution de la nourriture
La toile de tente, symbole des abris de certaines populations auxquelles la principauté apporte son aide.
Le jardin suspendu, symbole de la terre nourricière.

De Milan 2015 au Burkina Fasso

Le pavillon aura une deuxième vie après l'Expo puisqu'il sera réaffecté au profit de la Croix Rouge au Burkina Fasso où il deviendra un centre régional pour la formation et la réinsertion. « La volonté de la principauté de réutiliser le pavillon après l'Expo nous a conduit à concevoir un pavillon totalement démontable. Il sera légèrement modifié pour coller au mieux aux besoins de la Croix Rouge. Notamment, la toiture végétale sera remplacée par des panneaux photovoltaïques, les bureaux deviendront des dortoirs et le centre du pavillon accueillera une cantine et un cybercafé » nous apprend Julien Cellario, Commissaire Général adjoint du Pavillon.

Pour en savoir plus sur le projet de pavillon, rendez-vous sur le site officiel.