Mauritanie

Expo Milan 2015 - Pavilion de la Mauritanie

Questions au Commissaire Général, Mr. Oumar Ould Abidine Sidi

1. Quel thème avez-vous choisi pour la participation de la Mauritanie à Expo Milan 2015 et quels messages permettra-t-il de transmettre ?

La Mauritanie sera représentée à travers le sous thème suivant : « Les cultures irriguées sous palmiers des zones arides du désert et l'alimentation laitière ».
En fait, notre Pavillon visera à reproduire dans ce Cluster des zones arides, une Oasis vivante et typique du Sahara Mauritanien avec tout ce que cela comporte comme éléments complémentaires entre l'homme, son environnement, sa production agricole et animalière, son alimentation, et la Culture originale qu'il a développée dans ce milieu désertique depuis des temps immémoriaux.

Le message à transmettre à travers ce choix c'est que l'eau est précieuse pour la vie des hommes, des plantes et des animaux, la verdure est une joie face à l'adversité de la nature hostile du désert, les animaux sont davantage des amis de l'homme plus qu'ils ne sont un objet de consommation. En somme la vie dans le désert est un Miracle en soi, qu'elle soit celle de l'humain, des plantes et/ou des animaux. Aussi cette vie, il faut la protéger, la préserver et tout mettre en œuvre pour la maintenir.

2. La Mauritanie est largement désertique, mais d'après la FAO il existe un important potentiel agricole exploitable. Quels sont les enjeux majeurs de la Mauritanie dans le secteur de l'agriculture et quelles sont ses perspectives d'avenir ?

En effet, la Mauritanie a adopté au milieu des années 80 une politique centrée sur la lutte contre la désertification et ses effets néfastes sur la population. Cela s'est traduit par la viabilisation de plusieurs milliers d'hectares apprêtés à l'agriculture dans la zone du fleuve Sénégal ayant pour objectif l'autosuffisance alimentaire.
Des projets de riziculture ont vu le jour, notamment dans la plaine de M'Pourié et depuis l'année dernière, l'expérimentation de la plantation de blé à Foum Gleita a été engagée et la production fruitière qui est aussi en expansion dans la zone irriguée du delta du Sénégal donne des résultats probants.

3. La Mauritanie participera au cluster « Alimentation et nutrition en zones arides ». Qu'attendez-vous de ce cluster en termes de partage des meilleures pratiques et de développement de programmes de coopération ?

La Mauritanie participera avec l'Arabie Saoudite, la Jordanie, la Mongolie, le Djibouti, la Somalie, la Palestine, l'Erythrée, le Sénégal et le Mali dans un espace commun, car ils partagent tous le désert. Cette appartenance à un seul milieu aride et austère justifie à elle seule le degré de complémentarité entre eux pour partager les meilleures pratiques en vue d'apprivoiser le désert et la rareté de l'eau. En outre, pour les pays frontaliers que sont le Sénégal et le Mali, nous partageons déjà avec eux les pâturages à travers la transhumance.

4. Avez-vous déjà identifié les projets que vous souhaitez mettre en avant dans votre espace ?

En dehors des projets relatifs à notre thème choisi, c'est-à-dire l'alimentation en zones arides, à travers des posters d'illustration, notre pavillon va promouvoir pendant cette exposition la zone franche de Nouadhibou, qui constitue un projet phare, soutenu par la volonté politique au plus haut niveau de notre pays.
En effet, cette initiative de Zone franche mérite bien que le Pavillon national à l'Expo Milan 2015 fasse des efforts exceptionnels pour faire sa promotion, notamment auprès d'un pays de proximité comme l'Italie qui cherche des opportunités d'investissement, notamment dans les secteurs des pêches, de la construction navale, et tant d'autres métiers et sous-secteurs maritimes de proximité avec la Zone Franche de Nouadhibou.

5. Quelle image de la Mauritanie espérez-vous laisser dans l'esprit des visiteurs ?

Nous souhaitons :
- Donner une lecture didactique la plus appropriée et la plus aisée possible aux visiteurs en majorité italiens et/ou européens qui vont découvrir la thématique développée par le Pavillon de la Mauritanie ;
- S'inscrire dans la mémoire des visiteurs de cette Exposition Universelle qui est appelée à drainer plus de 20 millions de visiteurs aux fins de retours de leur part vers la Mauritanie, sa culture, ses habitants et les potentialités touristiques, économiques et/ou d'investissement que le Pays recèle ;
- Transmettre une image positive de notre Pays ainsi que son ouverture au monde, en particulier vers l'Europe qui est un partenaire stratégique, notamment en matière de ressources halieutiques partagées ;
- Créer une plateforme pour un éclairage et un focus importants sur les opportunités d'investissement dans la Zone franche de Nouadhibou que notre Pays se doit de promouvoir sans cesse et en toute occasion, jusqu'à ce qu'elle remplisse les objectifs de création d'emplois et de richesse, ainsi qu'ils en sont attendus par les pouvoirs publics en tant que pôle stratégique de développement.
Donner une visibilité optimale de l'Expo Milan 2015 à l'opinion publique de notre Pays, notamment sur le thème central de cette exposition universelle et sa pertinence face à l'un des enjeux majeurs que représente l'alimentation dans le monde d'aujourd'hui.