L'héritage de Richard Buckminster Fuller à l'Expo Milan 2015

Au détour d'une allée, les visiteurs de l'Expo Milano 2015 auront la surprise de découvrir quelques pavillons sphériques, un model de construction qu'on retrouve dans les expositions universelles depuis bientôt 50 ans.

Ces pavillons bulles sont une invention de Richard Buckminster Fuller, (1895-1983) un philosophe mathématicien américain qui proposa dans les années 50 un tout nouveau concept pour l'habitat humain :« Le dôme géodésique » qui reste toujours un grand classique de l'architecture des expositions universelles. Ces sphères sont constituées uniquement de triangles équilatéraux totalement identiques, ce qui procure à cette structure une très grande rigidité pour un minimum de matériaux mis en œuvre.

1954 fuller geode 001 

1954 « Cupola geodetica » en carton imperméabilisé, Triennale de Milan

Dans les années 50, Fuller commença à travailler avec l'architecte Roberto Mango avec qui il exposa dans le parc Sempione de la Triennale de Milan de 1954 une « Cupola geodetica » en carton imperméabilisé. Puis, avec l'architecte Mc Cobb pour la Triennale de 1957 il réalisa le pavillon des USA. A cette même époque, Fuller travailla avec l'US Army pour concevoir des structures démontables pour servir d'abri léger aux troupes américaines.

1957 fuller geode1957 fuller geode

Pavillon des USA à la Triennale de 1957

En 1964 Fuller associé à l'architecte sino-américain Shoji Sadao créa le cabinet de design Fuller & Sadao Inc. et conçu l'immense dôme géodésique du pavillon des USA pour l'Expo 67 à Montréal. Cette structure toujours en place sur l'ile Sainte-Hélène à Montréal est maintenant plus connue sous le nom de Biosphère. Pendant l'exposition universelle de 1967 le pavillon aux 53 millions de visiteurs présentait sur six étages des « centaines d'artefacts et d'œuvres d'art témoignant du génie américain, ainsi que des engins spatiaux utilisés lors des vols Apollo ». Avec cet imposant bâtiment, Fuller marque un moment capital dans l'histoire de l'architecture contemporaine. De telles sphères furent également présentes aux expositions Osaka 70, Vancouver 86 ou encore à Séville 92.

1967 fuler geode

1967 fuller US 1

Fuller et la géode du pavillon des Etats-Unis, Vancouver Expo 67

On retrouve à l'Expo Milan 2015 l'héritage de Fuller dans plusieurs pavillons. L'exemple le plus évident et le plus audacieux est le pavillon de la Belgique, conçu par le bureau Patrick Genard & Asociados, en collaboration avec l'architecte Marc Belderbos et les entrepreneurs Besix & Vanhout. L'atrium, comprend un espace de découvertes culinaires où les visiteurs pourront se détendre en dégustant une bière accompagnée de quelques chocolats et biscuits spéculos. On s'apercevra en levant les yeux que la voute est pourvue de cloisons triangulaires en verre dont certaines intègrent des cellules photovoltaïques cristallines et d'autre un film organique générant ainsi l'électricité du pavillon. Autre prouesse technique de la société AGC Glass Europe, les cloisons dans l'atrium en verre antibactérien sont capable d'éliminer 99,9% des bactéries présentes sur leur surface.

2015 belgique 060

Pavillon de la Belgique à Milan Expo 2015

Un peu plus loin, l'ancienne ferme Calcina Trilla est le temps de l'Expo Milano 2015, le siège du pavillon de la Société Civile où les associations et les organisations internationales présentent leurs meilleures pratiques. La scène où se déroulent les forums et les rencontres est protégée par la plus simple expression de l'invention de Fuller : une structure géométrique solide, légère et facile à monter.

2015 fuller geode 011

La géode de la zone de la Société Civile à Milan Expo 2015

 En ce qui concerne le pavillon de la Malaisie, une interprétation artistique plus libre de la géode de Fuller a été employée par les architectes Hijjas Kasturi Associates cie. En effet il ne s'agit plus d'une sphère à proprement dit, mais d'un pavillon en forme de graines géantes composées de triangles tous différents, ce qui, de ce point de vue, en fait une prouesse architectural. En modifiant le principe purement géométrique des géodes et en assouplissant les lignes, le pavillon malaisien laisse là plus de place à la poésie et au cheminement du visiteur de l'Expo à travers les principaux thèmes du pavillon.

2015 fuller malaisie geode 013

Le pavillon de la Malaisie à Milan Expo 2015

 Richard Buckminster Fuller, ancien mauvais élève à l'école, expulsé par deux fois de l'université d'Harvard, sans un sou durant la crise de 1929 n'imaginait surement pas que son œuvre continuerait à inspirer les pavillons de l'Expo Milan 2015 et les plus grand cabinet d'architecte du XXI siècle