• World_Image_Mix2

    World_Image_Mix2

Les Candidats à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025 présentent leurs projets aux délégués du BIE

Les quatre pays candidats à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025 – La France (pour le Grand Paris), le Japon (pour Osaka), la Fédération de Russie (pour Ekaterinburg) et la République d’Azerbaïdjan (pour Bakou) – ont présenté leurs projets respectifs d’Exposition Universelle à l'occasion de la 161e Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE) le 14 juin dernier.

Les listes de candidatures ayant été closes le 22 mai dernier, il s’agissait de la première présentation de l’ensemble des candidats devant l’Assemblée Générale. Chaque candidat devra par la suite remettre son dossier de candidature avant la fin septembre 2017. Des missions d’enquête seront organisées pour chacun des projets début 2018 et le vote déterminant le pays hôte de l’Exposition Universelle 2025 aura lieu lors de la 164e Assemblée Générale du BIE en novembre 2018.

Le Grand Paris

Lors de sa présentation de la candidature de la France pour l’Exposition 2025, Pascal Lamy, Délégué interministériel en charge de la candidature, a rappelé le rôle essentiel de la jeunesse au sein du projet d’Exposition : « Le thème « La Connaissance à Partager, la Planète à Protéger » a été identifié par les jeunes. Il répond à leurs attentes et est tourné vers les nouvelles générations ». Alors que 2025 correspondra au 10e anniversaire de la COP21, l’Exposition « permettrait ainsi aux pays du monde entier d’exprimer l’état de leurs progrès autour des dynamiques de la connaissance et de la protection de la planète » a indiqué M. Lamy.

 Pascal Lamy, Délégué interministériel en charge de la candidature de la France à l'Exposition Universelle 2025

Jean-Christophe Fromantin, Président de l’Association ExpoFrance, a également souligné l’importance des jeunes, « de la jeunesse de France et de celle du monde aussi », et de leur mobilisation pour porter haut les couleurs du projet d’Exposition Universelle de la France. L’ancienne Ministre et Astronaute Claudie Haigneré prit la parole et décrivit la candidature comme « une superbe aventure ». Erik Orsenna, Membre de l’Académie Française, suivit et déclara que les Expositions Universelles permettent de découvrir à nouveau « l’universalité de notre planète ». Attestant que la candidature est portée par l’ensemble des acteurs des autorités locales, une vidéo fut également présentée dans laquelle la Maire de Paris, Anne Hidalgo, la Présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, et le Président de la Métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, ont exprimé leur soutien au projet d’Exposition 2025.

Osaka

« Concevoir la société du Futur, Imaginer notre Vie de Demain », le thème proposé pour la candidature du Japon à l’Exposition Universelle 2025 à Osaka, a été présenté aux Délégués du BIE par Sadayuki Sakakibara, Président du Comité pour l’Expo Universelle 2025 et Président de la Fédération des organisations économiques japonaises, Keidanren. Il a indiqué à l’Assemblée Générale que le thème s’inscrivait dans le cadre de la  « Société 5.0 », un projet bénéficiant du soutien à la fois du secteur privé et du secteur public et visant à créer un futur dans lequel la technologie, telle que la robotique, l’internet des objets (IoT), le « Big Data » (mégadonnées) et l’Intelligence Artificielle seraient au service de l’humanité.

Sadayuki Sakakibara, Président du Comité pour l’Expo Universelle 2025 et Président de la Fédération des organisations économiques japonaises, Keidanren (droite) et le Gouverneur du département d'Osaka, Ichiro Matsui (gauche)

Le Gouverneur d’Osaka Ichiro Matsui a ensuite informé les Délégués des Etats Membres du BIE que « l’esprit d’initiative » du Kansai leur avait permis de trouver des solutions innovantes à des inquiétudes globales, précisant que « les visiteurs de l’Expo 2025 Osaka auraient un avant-goût des toutes dernières technologies, grâce auxquelles les individus pourraient bénéficier d’une vie physique et intellectuelle plus saine ». La Délégation japonaise a également diffusé une vidéo dans laquelle le Premier Ministre du Japon, M. Shinzo Abe, a réitéré le soutien du Gouvernement au projet de l’Exposition et indiqué : « Nous devons tous être des Osakiens pour dépasser le connu, penser autrement et adopter une approche par tâtonnements afin d’inventer de la nouveauté… et être précurseurs de nos possibilités d’avenir ».

Ekaterinburg

Alexander Chernov, le représentant du Comité de Candidature de l’Exposition Universelle Ekaterinburg 2025, a rappelé aux Délégués qu’à la suite de la précédente candidature d’Ekaterinburg à l’organisation de l’Exposition Universelle en 2020, « les membres de l’équipe Expo avaient continué de caresser l’idée de faire partie de l’aventure Expo en portant la candidature de la ville pour 2025 ». Georgy Kalamanov, Vice-Ministre de l’Industrie et du Commerce, a souligné que le thème proposé « Changer le Monde, Innovations et Qualité de Vie » constituerait « une pierre angulaire pour unir le monde dans un dialogue unique dédié aux enfants et aux générations futures. »

 Le Gouverneur d’Ekaterinburg, Evgeny Kuyvashev (droite), et Alexander Chernov, le représentant du Comité de Candidature de l’Exposition Universelle Ekaterinburg 2025 (gauche)

Réitérant l’engagement du Gouvernement national et de la communauté locale au projet, le Gouverneur d’Ekaterinburg, Evgeny Kuyvashev, a informé les Délégués que l’Exposition 2025 permettrait de présenter le visage de “La Nouvelle Russie”. Il a ajouté que la ville, la quatrième plus grande ville de Russie, située au carrefour de l’Europe et de l’Asie, avait déjà « organisé des évènements de large envergure et des rencontres internationales notoires ». Le site proposé pour l’Exposition se situe sur la rive du Verkh-Isetsky, à proximité du centre municipal de la ville

Bakou

L’Ambassadeur d’Azerbaïdjan en France, Elchin Amirbayov, a présenté aux Délégués le projet de son pays pour l’Exposition Universelle 2025 à Bakou, soulignant que Bakou était « l’une des plus belles villes au monde » ayant connu une transformation importante grâce à des projets de construction et de planification urbaine au cours de la dernière décennie. L’Ambassadeur Amirbayov a également rappelé que le pays se situe sur la route de la Soie. « A l’instar de l’Exposition Universelle, cette route servait de canal important de partage des connaissances et des compétences. Cela a façonné l'histoire, la culture et l’esprit de tolérance de notre pays. » a-t-il précisé. Ainsi de par sa situation géographique, ses ressources naturelles et sa population jeune et dynamique, l’Azerbaïdjan « est en mesure de devenir un important centre commercial et de transport dans la région ».

L’Ambassadeur d’Azerbaïdjan en France, Elchin Amirbayov

En outre, l’Ambassadeur a informé les Délégués que le thème « Capital Humain », « explorera comment la capacité humaine, sous toutes ses formes, peut être mieux appliquée dans toutes les sphères de la société au bénéfice de chacun ». Le projet de l’Exposition combinera le potentiel humain et les ressources naturelles du pays. Si le projet est retenu pour organiser l’Exposition Universelle à Bakou, cette victoire sera « un geste d'encouragement pour tous les pays jeunes et indépendants. » Pour conclure, l’Ambassadeur Amirbayov a ajouté que le site proposé constituerait une extension de la Capitale du pays, offrant des logements abordables et des « équipements de classe mondiale » à ses résidents.