1880 Melbourne

 

D’octobre 1880 à avril 1881, Melbourne, capitale du Victoria, a accueilli la 1ère Exposition Universelle de l’Hémisphère Sud. Avec plus d’1,3 million de visiteurs, l’événement a été considéré comme un exploit majeur pour le Victoria. Ainsi son gouverneur déclarait-il que l’Expo « est une source de fierté légitime pour le peuple du Victoria, une colonie, un territoire encore inconnu il y a moins de 50 ans. L’abondance des ressources naturelles, la sagesse des lois, l’initiative, l’intelligence et l’industrie du peuple ont aidé à mettre en œuvre ce grand projet avec succès ».

L’Exposition

Trente-trois pays participaient à l’Exposition, dont les Etats-Unis, l’Allemagne, et le Royaume-Uni. Au sein du Palais des Expositions construit pour l’occasion, diverses expositions présentaient des produits de fer et d’acier, des produits pharmaceutiques, des bijoux, des photographies, des instruments de musique, du vin ou des échantillons de produits naturels provenant de l’océan Pacifique.

Le Pavillon britannique exposait des tapis, divers produits chimiques, équipements et accessoires en cuir, alors que l’Allemagne y exhibait des armes ou des meubles. Le Pavillon des Etats-Unis dévoilait plusieurs innovations et notamment des machines agricoles, des machines à écrire, des produits en coton, de l’éclairage électrique, et une tondeuse a gazon. Le modèle de cette dernière fut primé ; il était dit si bien conçu qu’il devait durer 70 ans. Le Pavillon indien – situé dans l’aile sud-ouest de la pièce principale – était quant à lui considéré comme l’un des plus populaires de l’Expo.

Quant au Pavillon du Victoria, conçu en forme de dodécaèdre rhombique, il abritait tout l’or extrait de la colonie depuis 1851. Sa section des machines abritait des locomotives, preuve des capacités industrielles de la colonie.

Les visiteurs avaient également l’occasion de découvrir et expérimenter la culture, les normes, et les spécialités de chaque pays présent; les pavillons proposaient en effet aux visiteurs de s’y détendre, en dégustant un thé indien, du cacao néerlandais, ou encore de la bière autrichienne et allemande.

Le Palais Royal des Expositions

Le Palais des Expositions, ainsi que les jardins Carlton qui l’entourent avaient été conçus pour l’Exposition par Joseph Reed. Ce bâtiment de 12 000m2, fait de briques, bois, acier, et ardoise, répond à de nombreux styles architecturaux, dont les styles byzantin, romanesque, lombard, et de la Renaissance italienne. Il est composé d’un dôme de 60 mètres, inspiré de celui du Duomo de Florence. Les expositions avaient lieu dans le splendide Grand Hall, ainsi que dans plusieurs pièces attenantes.

Après la clôture de l’Exposition en avril 1881, le Palais des Expositions fut élargi afin de pouvoir accueillir l’Exposition du centenaire de 1888. Plus tard, il devint également le site de l’ouverture du premier Parlement Fédéral de l’Australie en 1901. Avant d’être restauré et rebaptisé sous le nom de Palais Royal des Expositions en 1988, il continua à être utilisé sous diverses formes. En 2004, le bâtiment fut inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les jardins Carlton qui entourent le Palais des Expositions ont été quant à eux conçus comme des jardins représentatifs de l’époque victorienne, avec de larges avenues, des sentiers, des étangs, et des arbres d’origine australienne et européenne. Aujourd’hui encore, le parc reste populaire, véhiculant l’opulence de la fin du XIXème siècle.

L’Héritage

L’Expo a servi de moteur à la ville qui connaissait déjà un développement rapide Elle attira 1,3 million de visiteurs, alors que la population australienne n’était à l’époque que de 2,2 millions. Dans la décennie qui suivra cette dernière, la population de Melbourne doublera pour atteindre 500 000 habitants, et le succès rencontré par l’Expo permettra à Melbourne de supplanter sa rivale Sydney pour l’organisation de l’Exposition du centenaire 1888 à Melbourne.

L’Exposition fut également l’occasion pour la ville de développer diverses infrastructures et industries, avec l’établissement et le développement des lampes électriques, des téléphones, ascenseurs, et un système de tramway. Les liens entre l’Australie et les pays participants y furent également considérablement renforcés, avec par exemple l’établissement d’une ligne directe de bateaux à vapeur entre l’Australie et les villes européennes de Marseille et de Brême, ou l’établissement de relations commerciales directes avec l’Allemagne, la France, la Belgique, et les Etats-Unis.

En Bref

  • Désignation Officielle: Exposition Internationale des Arts, des Manufactures, des produits de l’Agriculture et industriels de toutes les Nations
  • Date: 01.10.1880 - 30.04.1881
  • Thème: Arts, Manufactures, produits de l’Agriculture et industriels de toutes les Nations
  • Catégorie: Exposition Universelle
  • Organisateur: Commission gouvernementale
  • Visiteurs: 1 330 000
  • Superficie: 25 Ha
  • Emplacement: 33 pays