Expo Yeosu 2012 : la protection de l'océan sur le devant de la scène

Le pavillon de l'Allemagne à Expo Yeosu 2012

Le pavillon de l'Allemagne à Expo Yeosu 2012

La Journée Mondiale des Océans, célébrée le 8 juin, est l'occasion pour le BIE de revenir sur l'Expo Yeosu 2012 et de faire le point sur la situation de l'océan aujourd'hui.

Même s'il nous reste encore de nombreuses zones à découvrir et à étudier, nous sommes sûrs d'une chose : l'océan est l'une des ressources les plus précieuses de notre planète. Il couvre 71% de la surface du globe et assure des fonctions vitales telles que le stockage de CO2, la régulation du climat, la protection des côtes, la productivité primaire de la chaîne alimentaire. Il permet aussi le développement d'activités économiques comme la pêche, le transport ou le tourisme qui font vivre des milliards de personnes dans le monde.

Toutefois, le changement climatique et une utilisation non durable des ressources mettent en péril la biodiversité marine. Wendy Watson-Wright, Secrétaire exécutive et Directrice Générale adjointe de la Commission Océanographique Intergouvernementale, explique qu'il y a 6 principaux phénomène qui menacent l'océan : le réchauffement climatique augmente la température de l'eau, l'absorption de CO2 par l'océan entraine une acidification accrue des eaux, la désoxygénation rend la survie des espèces de plus en plus difficile dans certains endroits, la surpêche réduit drastiquement les espèces marines, la pollution empoisonne les espèces et détruit les écosystèmes, et l'urbanisation, entre autres, entraîne la destruction de nombreux habitats le long des côtes.

Dans le pavillon des meilleurs pratiques, Expo Yeosu 2012

Dans le pavillon des meilleurs pratiques, Expo Yeosu 2012

C'est pour présenter des solutions à ces menaces, sensibiliser sur la valeur de l'océan et promouvoir l'action que Yeosu a accueilli en 2012 une exposition internationale consacrée au thème «Pour des côtes et des océans vivants : diversité des ressources et activités durables ».

Ouverte 40 ans après la Déclaration de Stockholm sur l'Environnement Humain, 20 ans après la Déclaration de Rio sur l'Environnement et le Développement, et la même année que la Conférence Rio+20, Expo Yeosu, en s'adressant à tous, "a crée le lien manquant entre le grand public et le travaux effectués par les gouvernements, les organisations internationales, les universités et les instituts de recherche », selon le Secrétaire Général du BIE.

Durant 3 mois, l'Expo a réuni plus de 8 millions de visiteurs et 114 participants internationaux et experts qui ont présenté leur expérience et leurs solutions à la dégradation de l'océan. L'Expo, cependant, n'était pas une fin en soi, mais un moyen de sensibiliser et d'impulser la recherche et l'innovation.

En amont de l'Expo, le gouvernement coréen a lancé le Projet Yeosu, un programme de coopération internationale de 10 millions de dollars destiné à aider les pays en développement utiliser les ressources de l'océan de manière durable. Des projets de recherche, d'éducation, de formation, de collaborations sur de nouvelles politiques et technologies ont été lancées partout dans le monde.

Les leçons tirées de ce projet et de l'Expo ont permis l'écriture de la Déclaration de Yeosu: un call to action pour impulser une «croissance verte venue de la mer" explicitement adressée aux nations, aux gouvernements, à la communauté scientifique et au secteur privé. Développée par 20 experts éminents, la Déclaration résume les défis et les priorités pour la préservation de la biodiversité telles que l'investissement dans la recherche scientifique et les nouvelles technologies, les sanctions contre les activités illégales, l'aide aux pays en développement et la nécessité de collaborer pour la mise en place de politiques durables.

Ce legs important de Yeosu 2012 doit être pris en référence par les futures Expos. Les Expos n'ont de sens que si elles permettent un véritable changement, si elles présentent des solutions concrètes et si elles attirent l'attention mondiale sur un défi majeur de notre temps. Selon Wendy Watson-Wright, l'attention portée sur la préservation de l'océan a augmenté en 2012, année d'Expo Yeosu et de Rio+20. Espérons que cette préoccupation ne cesse d'augmenter avec le temps.