Expo 2020 Dubaï et la stratégie de développement des EAU

Burj Al Arab revêtu du logo de Expo 2020 Dubai

Le projet d'Expo de Dubaï ne fait pas seulement partie de la stratégie de l'émirat pour continuer à renforcer sa position de hub mondial, c'est aussi une occasion de montrer au monde que Dubaï et les EAU sont en train d'évoluer vers des projets plus « soft ». Selon SE Cheikha Lubna Bint Khalid Al Qasimi – Ministre du Développement et de la Coopération Internationale des EAU – « les Emirats Arabes Unis sont en train de passer de projets d'infrastructures liés au pétrole à des projets liés à l'éducation et l'innovation et Dubaï, de ville carrefour, se transforme en entité multinationale »

Mobilité, durabilité et opportunité, les trois sous-thèmes proposés par le projet Dubaï 2020 pour articuler la discussion sur les partenariats sont l'expression de la stratégie de long-terme de Dubaï. Chaque sous-thème représente un pilier du développement de l'émirat et des projets sont en cours dans les trois domaines.

Il est facile de lier le thème de la mobilité à Dubaï. 57 millions de voyageurs ont transité par l'Aéroport International de Dubaï en 2012. Le port de Jebel Ali est le premier port du Moyen-Orient et le plus gros port de containers entre Rotterdam et Singapour. De nombreux projets sont également en cours tel que l'aéroport International Al Makhtoum qui pourra accueillir 160 millions de passagers. Dû à cette forte connexion de Dubaï au reste du monde, les organisateurs de l'Expo prévoient 70% d'étrangers parmi les visiteurs de l'événement.

« La durabilité fait partie intégrante de la vision stratégique de Dubaï » a annoncé SE Cheikh Nahyan Mubarak al Nahyan, Ministre de la Culture des EAU, durant le colloque sur Dubaï 2020. Avec ses 365 jours de soleil, Dubaï accorde une place de plus en plus importante à l'énergie solaire qui pourrait approvisionner 50 % des besoins en énergie de l'Expo. Le projet qui illustre le mieux l'ambition de Dubaï et des EAU dans les énergies renouvelables est Masdar City, un projet initié par le programme Masdar qui développe des projets durables dans le monde entier. Masdar City est la première ville totalement verte. Située à 17km d'Abu Dhabi, elle devrait pouvoir accueillir à terme 40 000 habitants.

Le troisième sous-thème, "opportunité", est clé pour saisir les enjeux du monde de demain. Pour les organisateurs de l'Expo, il s'agit d'identifier les nouveaux modèles économiques qui émergent de l'innovation. Dubaï a permis l'installation d'investisseurs étrangers dans des domaines tels que la finance, les services, les transports mais aussi le numérique et les média, créant ainsi des pôles d'excellence dans différents points de la ville.

Al Wasl, la place principale du projet de site

Al Wasl, la place principale du projet de site

Le projet du site de l'expo est basé sur ces trois sous-thèmes. Situé près de l'aéroport Al Makhtoum et à mi-chemin entre Dubaï et Abu Dhabi, le site serait facilement accessible pour les habitants de l'EAU mais aussi pour le monde entier. Le site en lui même serait divisé en trois artères, chacune dédiée à un des sous-thèmes. Ces zones thématiques déboucheraient sur al Wasl, la place centrale de l'expo. Les pays participants pourraient ainsi construire leur pavillon dans la zone qui correspond le plus à leur stratégie de développement. Le projet pour les constructions principales est inspirée des souks : les principaux lieux de passages seront couverts par une structure protégeant du soleil et de la chaleur, mélangeant ainsi innovation et tradition orientale.

La durabilité est également au cœur du projet de site, en termes d'énergie, mais également en termes de réutilisation des infrastructures. Le projet est basé sur du design modulaire permettant de démonter certaines structures pour en reconstruire de nouvelles adaptées au développement de la région : un centre de convention qui deviendrait le Dubai Trade Center (projet déjà en cours), un musée sur l'Expo, une université, mais également des immeubles et hôtels.