Dubaï Expo 2020 révèle son nouveau logo

Une bague datant de plus de 4 000 ans, retrouvée au sein du site archéologique située au cœur du désert d’Al Marmoum de Dubaï, est la source d’inspiration du logo de Dubaï Expo 2020.

Sheikh Mohammed, émir de Dubaï et vice-président des Emirats Arabes Unis, a révélé ce logo, lors d’une cérémonie officielle clôturée par une projection et un spectacle son et lumière sur la plus haute tour du monde, la tour Burj Khalifa.

« Le logo s’inspire d’une civilisation qui existait il y a plus de 4 000 ans et qui s’étendait de Baynounah à Abu Dhabi jusqu’à Saroug Al Hadeed à Dubaï et de la Vallée de Maliha à Sharjah aux montagnes de Ras Al Khaimah et Fujairah » expliqua Sheikh Mohammed.

« Ces terres connectaient déjà entre elles des civilisations anciennes, nous continuerons à être ce centre qui connecte le monde. »

Un concours avait été auparavant lancé l’année dernière pour la création du logo, concours auquel plus de 19 000 personnes avaient participé.

Le logo devait alors illustrer le thème principal de l’Expo : Connecter les Esprits, Construire le Futur. Après sélection par un panel d’experts en design puis par le Haut Comité Dubaï Expo 2020, trois finalistes ont été sélectionnés.

Durant la cérémonie, le prince héritier de Dubaï, Sheikh Hamdan ben Mohammed ben Rachid Al Maktoum récompensa ces trois finalistes : le Tunisien Mohammad Suhail bin Ali, l’Emiratie Mouza Al Mansouri et le Moldave Valerii Ilnitski.

 

 

Deuxième Réunion des Participants Internationaux pour Expo 2017 Astana

Aujourd’hui, la capitale du Kazakhstan, Astana accueille la seconde Réunion des Participants Internationaux (IPM) de l’Expo 2017 Astana.

L

Cet évènement, qui se tient sur 2 jours, réunit plus de 270 représentants de 102 pays et organisations internationales et intergouvernementales.
Les IPM sont organisées annuellement durant les années qui précédent l'ouverture d'une Exposition spécialisée ou universelle. Elles constituent des moments clefs essentiels au processus d'organisation de toute Expo, l'une des rencontres les plus importantes entre les Organisateurs du pays hôte, les Participants et le Bureau International des Expositions (BIE) en amont d’une Exposition.

2017 astana ipm 03

Il s’agit pour les participants d’une occasion de s’informer sur les dernières avancées concrètes du projet et d’échanger sur certains points précis tels que la construction du site, le contenu de l’Exposition, le développement du thème ou les meilleures pratiques. Cette 2ème Réunion des Participants Internationaux de l’Expo 2017 permet dès lors aux Organisateurs et aux Participants de clarifier et d’approfondir les éventuelles questions en suspend durant la phase de préparation à l’Exposition.
Les différentes présentations des travaux de préparation, tels que la construction du site de l’Expo, les aménagements de la ville d’Astana, les plans opérationnels et le planning d’activités de l’Expo, témoignent de la bonne progression des préparatifs.

2017 astana ipm 05

Dans son discours d’introduction, le Secrétaire Général du BIE, M. Vicente G. Loscertales, a souligné le fait que les préparatifs et la mise en œuvre de l’Exposition impliquaient « une responsabilité partagée », en notant que la « véritable force des Expos résidait dans l’interdépendance entre participants et organisateurs créant ensemble une expérience extraordinaire pour tous ».

2017 astana ipm 04

Autour du thème « Energies du futur », l’Expo 2017 Astana promeut les actions mises en œuvre pour trouver des solutions énergiques durables en vue de faire face à la demande mondiale.

Cinq millions de visites sont attendues pendant les trois mois de l’Exposition, coïncidant avec les célébrations du 20ème anniversaire de la capitale du Kazakhstan.

Rotterdam candidate à l’Expo 2025?

L’idée d’une Exposition Universelle à Rotterdam date de 2014 et est issue d’une volonté d’entreprises et d’entrepreneurs conscients que la croissance économique mondiale se localisera au cœur des deltas, zones géographiques vulnérables.

L’idée fut alors d’organiser une Exposition Universelle qui permettrait de repenser notre économie dans une perspective plus durable.

Autour du thème « Changer les courants/Deltas en Transition », le projet de candidature s’est progressivement imposé en galvanisant le soutien et l’engagement de la part de grandes entreprises hollandaises, d’universités, d’organisations non gouvernementales, d’institutions culturelles, de citoyens et de divers gouvernements et organisations.

« Les Expositions Universelles attirent tout type d’entrepreneurs innovants du monde entier et constituent une opportunité unique de présenter ce qu’une ville et tout un pays sont capables de mettre en place » indiquait dès lors M. Ahmed Aboutaleb, Maire de Rotterdam.

2025 Rotterdam

Un site potentiel a, d’ores et déjà, été identifié dans la zone portuaire de Rotterdam : Merwe-Vierhavensgebied, Rijn-maashaven et Boompjes / Waterstad.

La proposition d’une candidature pour l’Expo 2025 a été adressée aux Ministères des Affaires Economiques, de l’Infrastructure et de l’Environnement ainsi qu’au Ministère des Affaires Etrangères néerlandais qui évaluent sa pertinence sur la base d’une analyse coûts - avantages sociaux. Selon certains journaux hollandais, le gouvernement des Pays-Bas devrait faire connaître sa position en mars prochain.

Afin de se porter candidat à l’organisation d’une Exposition Universelle, le Gouvernement d’un Etat doit se déclarer officiellement au maximum 9 ans et au minimum 6 ans avant la date choisie pour l’ouverture de ladite Expo. A compter de la date de dépôt de candidature d’un Etat, tout autre Etat dispose d’un délai maximal de six mois pour soumettre également sa candidature à l’organisation d’une Exposition Universelle pour la même année.

Bien que les Pays-Bas aient déjà accueilli 6 Expositions horticoles, ils n’ont à ce jour jamais organisé d’Exposition Universelle ou Internationale.

Rotterdam abrite le plus vaste et le plus important port en Europe et est souvent surnommé la capitale architecturale des Pays-Bas. Les « Rough Guides » et le New York Times décrivent la ville de Rotterdam comme LA ville à visiter.

Astana Expo 2017 à la recherche des Meilleures Pratiques Energie

Astana EXPO 2017 lance un appel à candidatures pour sa zone des Meilleures Pratiques Energies (eBPa), l’une des zones les plus emblématiques de la prochaine Expo internationale, consacrée aux réponses concrètes aux défis énergétiques actuels.

Sur une superficie de 3.000 m2, la zone eBPa d’Astana Expo 2017 présentera les meilleures pratiques en termes de technologies, de développements et de stratégies en matière d’énergie durable. Celles-ci pourront notamment porter sur la production, le stockage et l’utilisation d’énergie mais aussi sur les enjeux liés au changement climatique et à l’accessibilité de l’énergie pour les pays en développement.

Tout gouvernement, collectivité locale ou territoriale, toute société ou organisation (internationale, publique), toute association, université ou organe d’enseignement, tout partenariat public- privé, toute personne disposant d’un cas avéré de bonne pratique est invité(e) à soumettre sa candidature pour participer d’ici le 15 mai 2016 au plus tard.

2017 Expo Astana

Un Comité International de Sélection (ISC) composé de scientifiques de renom, d’experts en énergie et de décideurs politiques étudiera et analysera chaque candidature pour en retenir les finalistes qui seront présents au sein de l’eBPa. Yuriko Koike, Membre de la Chambre des Représentants, ancienne ministre de l’Environnement du Japon, Maria van der Hoeven, Chercheur Associé Principal du Programme International de Clingendael, ancienne Directrice Executive de l’Agence Internationale pour l’Energie, Rahendra K. Pachauri, Directeur Général de l’Institut de l’Energie et des Ressources, ancien Président du GEIC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat) et George F. Smoot III, Professeur à l’Université de Berkeley, Californie, Prix Nobel de Physique (2006). Le Comité International de Sélection (ISC) est présidé par Vicente G. Loscertales, Secrétaire Général du Bureau International des Expositions (BIE).

Pour plus d’informations sur les Meilleures Pratiques Energétiques et le processus de candidature: www.ebpa2017.org

La 21ème Edition de l’Exposition Internationale de la Triennale présente son programme

Le programme de la 21ème édition de l’Exposition Internationale de design, d’architecture et d’art de la Triennale de Milan, a été présenté samedi à Milan.

La prochaine Triennale aura lieu du 2 avril au 12 septembre à Milan dans 12 lieux emblématiques de la ville et de ses environs parmi lesquels le Palazzo dell’Arte, une partie du site de l’Exposition Universelle de Milan 2015, la Fabbrica del Vapore, le Musée de la Science et de la Technologie Leonardo Da Vinci, le Musée Diocèse ou encore la Villa Reale de Monza.

Sur les quarante milles mètres carrés d’expositions, dix-sept milles se trouveront sur le site de l’Exposition Universelle, au nord-ouest de la ville.

Sous le titre « Le 21ème siècle : Design après Design, la 21ème Triennale « explorera le nouveau millénaire et les changements importants engendrés » a indiqué le Président de la Triennale, Claudio de Albertis.

Ce thème invite en effet les participants – architectes, artistes et scientifiques – à explorer « de nouveaux points cardinaux » et à établir les fondements futurs de la culture.

Trente pays y participeront dont l’Algérie, la Canada, la Chine, la République de Corée, la France, l’Allemagne, le Japon, le Kazakhstan, l’Inde, l’Iran ou encore le Mexique.

La 21ème Triennale regroupera 20 expositions, deux universités d’été, trois ateliers internationaux, un programme théâtral, un prix, un festival et des douzaines de concerts, conférences et rencontres.

triennale 3

A l’occasion de la présentation du programme, le Secrétaire Général du BIE, M. Vicente G. Loscertales, s’est « réjoui d’accueillir à nouveau cette exposition internationale, 20 ans après sa dernière édition ». La Triennale constitue « un inventaire et une vision du futur, partant d’une large palette des réalisations et développements de ces 20 dernières années pour arriver aux perspectives futures » a t-il indiqué.

Pour le Secrétaire Général du BIE, la Triennale est «la voix qui reflète et interprète la transformation de la Société », forgeant un lien entre créativité, histoire, philosophie et architecture. Il a par ailleurs souligné que « cet événement, au cœur des plus beaux endroits de Milan, transforme la ville en un festival unique, qui encourage de nouveaux développements et constitue une opportunité exceptionnelle d’éducation quant à la qualité de la vie ».

Pour plus d'informations: www.21triennale.org

Le projet de candidature de Paris à l’Exposition Universelle 2025 fait son tour de France

Le comité consultatif d’ExpoFrance 2025 débute une campagne en régions afin d’informer, de mobiliser autour de la candidature de la France à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025. Un premier tour de France regroupe seize villes. Elles accueilleront pendant trois jours chacune une exposition itinérante qui débutera à Marseille le 18 février et s’achèvera le 05 juin à Tours.

Au cours d’une intervention télévisée, l’an dernier, le Président de la République Française avait témoigné l’intérêt de la France à organiser une Exposition Universelle indiquant « Nous avons besoin de grands évènements ».

Les simulations macro-économiques réalisées pour le compte du Comité consultatif indiquent, en effet, qu’une Exposition Universelle à Paris en 2025 accueilleraient entre 40 et 60 millions de visiteurs, aurait des retombées économiques de 23,2 millions d’euros et génèrerait 160 000 nouveaux emplois.

Paris a déjà organisé 6 Expositions Universelles en 1855, quatre ans seulement après la toute première Exposition Universelle qui s’était tenue à Londres, puis en 1867, 1878,1889, 1900 et 1937.

2025 paris

Les résultats des derniers sondages nationaux, publiés la semaine dernière, montrent qu’une grande majorité des Français interrogés seraient favorables à la tenue d’une Exposition Universelle. Une pétition sur le site ExpoFrance2025 a, quant à elle, d'ores et déjà recueilli plus de 13.100 signatures.

Paris est l’une des destinations touristiques les plus visitées et appréciées au monde. La capitale française est également sur la liste des candidats potentiels à l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 qui commémorerait le centième anniversaire des derniers Jeux organisés par la ville.

A ce jour, le Bureau International des Expositions n’a pas encore reçu de candidature officielle pour l’Exposition Universelle 2025. Afin de se porter candidat à l’organisation d’une Exposition Universelle, le Gouvernement d’un Etat doit se déclarer officiellement au maximum 9 ans et au minimum 6 ans avant la date choisie pour l’ouverture de ladite Expo. A compter de la date de dépôt de candidature d’un Etat, tout autre Etat dispose d’un délai maximal de six mois pour soumettre également sa candidature à l’organisation d’une Exposition Universelle pour la même année.

Toronto, candidate à l’Exposition Universelle de 2025 ?

La Chambre de Commerce de la Région de Toronto organisait ce jour une conférence sur l’importance des Expositions Universelles et le projet d’une candidature de Toronto pour l’Expo 2025.

Durant cette conférence, M. Vicente G. Loscertales, Secrétaire Général du BIE a prononcé le discours d’ouverture et a participé à une table ronde sur le pouvoir des Expositions en tant que catalyseur de développement des villes. Il s’est ensuite entretenu avec des représentants des Gouvernements provinciaux et fédéraux quant à la participation du Canada au sein du BIE.

Selon une étude réalisée en 2014 à la demande de la municipalité, une Exposition Universelle à Toronto créerait 190.000 emplois, apporterait des revenus fiscaux de 5,4 milliards de dollars canadiens et développerait une activité économique équivalent à 15,5 milliards de dollars canadiens. « Un évènement mondial, tel qu’une Exposition régulée par le BIE, permettrait non seulement d’accélérer le développement de la ville mais aussi offrirait une opportunité unique aux plus de 6 millions de Canadiens du Grand Toronto de prendre part à un tel événement » indiquait également M. John Tory, Maire de Toronto.

Toronto

Le Canada a déjà accueilli deux Expositions, l’Exposition Universelle de Montréal 1967 et l’Exposition Internationale de Vancouver 1986, cette dernière étant la dernière Exposition à avoir eu lieu sur le continent nord-américain.

Afin de se porter candidat à l’organisation d’une Exposition Universelle, le Gouvernement d’un Etat doit se déclarer officiellement au maximum 9 ans et au minimum 6 ans avant la date choisie pour l’ouverture de ladite Expo. A compter de la date de dépôt de candidature d’un Etat, tout autre Etat dispose d’un délai maximal de six mois pour soumettre également sa candidature à l’organisation d’une Exposition Universelle pour la même année.

Toronto est la ville la plus peuplée du Canada, la capitale de la Province de l’Ontario et est largement reconnue comme l’une des villes les plus cosmopolites au monde. En 2015, Toronto avait organisé avec succès les Jeux panaméricains et para-panaméricains, constituant les plus grands événements multisport organisés au Canada.

Deuxième conférence internationale autour de la candidature de Busan à l’Exposition Universelle 2030

Busan souhaite pouvoir accueillir en République de Corée, l'Exposition Universelle de 2030 afin de commémorer le 150ème anniversaire de l'inauguration de son port.
La deuxième Conférence Internationale en vue d'une Exposition Universelle à Busan en 2030 a réuni plus de 200 experts internationaux afin d'échanger sur la candidature potentielle de Busan à l'Expo 2030.
Busan a déjà initié dès l'année dernière les préparatifs d'une possible candidature mais les candidatures pour l'Exposition Universelle 2030 ne pourront être soumises qu'en 2021. Lorsque qu'une candidature est déposée, les autres pays disposent alors d'un délai de six mois maximum pour déposer leur candidature.


M. Byung-soo Suh, Maire de la ville de Busan a indiqué « Si Busan commence d'ores et déjà à se préparer, c'est qu'accueillir l'Expo 2030 n'est plus un simple rêve ».
Lors de cette conférence, le Secrétaire Général du BIE, M. Vicente G. Loscertales, déclarait dans son discours d'ouverture : « Compte tenu du succès des Expositions de Taejon 1993 et de Yeosu 2012 organisées par la République de Corée, je me réjouis à l'idée d'une candidature de la ville de Busan pour l'Exposition Universelle de 2030. »

2030 Busan city


La République de Corée a organisé deux Expositions internationales, la première à Taejon en 1993 et la seconde à Yeosu en 2012 mais n'a encore jamais accueilli d'Exposition Universelle.
Busan est la deuxième plus grande ville du pays. Elle a organisé, avec succès, de nombreux évènements d'envergure, tels que les Jeux Asiatiques de 2002 et le Forum de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) en 2005. Busan fut également l'une des villes hôtes de la Coupe du Monde de la FIFA en 2002.

future energy forum 2015

Le Forum des Energies du Futur 2015 souligne la nécessité de répondre aux défis énergétiques

Le Forum des Energies du Futur 2015 organisé par l'Expo Astana 2017 s'est tenu à Paris en marge du Sommet de la COP 21, autour du thème « Les changements climatiques et l 'Energie du futur ». Il a réuni de nombreux experts, scientifiques, personnalités du monde politique et de l'entreprise, afin d'évoquer ensemble les solutions possibles aux défis environnementaux, économiques, scientifiques, politiques et sociaux, liés au changement climatique et à l'énergie.

M. Vladimir Shkolnik, Ministre de l'Energie de la République du Kazakhstan, a indiqué, dans son discours d'ouverture : « il n'y a jamais eu de moment plus opportun pour repenser la relation du monde à l'énergie ». « Nous connaissons le rôle essentiel que joue l'énergie dans le processus de développement. Néanmoins les émissions de dioxyde de carbone et autres gaz à effet de serre provenant des combustibles fossiles contribuent au changement climatique. La sécurité de centaines de millions de personnes dans le monde en est dès lors menacée, affectant les fondements essentiels de stabilité au niveau local, national et mondial", a-t-il ajouté.

future enregy forum2

Alors que les représentants de pays travaillent à un accord mondial sur le climat à Paris, le Forum des Energies du Futur 2015 a témoigné de la nécessité de promouvoir la coopération internationale durable et de sensibiliser davantage le grand public sur cette question essentielle.

M. Vicente G. Loscertales, Secrétaire Général du Bureau International des Expositions (BIE), a souligné que «le thème de l'Expo 2017 Astana, Energie du Futur, aura d'importantes implications en termes d'éducation, d'innovation et de coopération dans tous les domaines liés aux secteurs de l'Energie. »

Le Forum des Energies du Future 2015, organisé par la société nationale en charge de la préparation et de la mise en œuvre de l'Expo Astana 2017, en collaboration avec l'Université Nazarbayev, est le deuxième d'une série de conférences internationales organisées en préparation à l'Expo 2017.

Faisant suite à ce Forum, le Comité International Scientifique, présidé par le Secrétaire Général du BIE, M. Vicente G. Loscertales, s'est réuni pour la première fois afin de définir les principes qui guideront la Zones des Meilleures Pratiques « Energie » de l'Expo Astana 2017.

Pendant l'Expo, Le Forum des Energies du Futur, qui se tiendra pendant toute la durée de l'événement, constituera l'une des caractéristiques principales de l'Expo en accueillant débats, conférences, symposiums, ateliers et semaines thématiques. Une Zone de Meilleures Pratiques spécifiquement dédiée au thème de l'Energie présentera, sur le site de l'Expo, les meilleures politiques publiques, technologies et produits et renforcera dès lors la mission d'éducation et de progrès des Expos, en proposant des solutions tangibles aux défis énergétiques du monde.

Expo 2017 Astana organise à Paris un Forum sur les Energies du Futur

Le Forum des Energies du Futur de 2015 est une conférence internationale en préparation à l'Expo 2017 servant de plateforme de dialogue multipartite entre experts.

Le 9 décembre auront lieu à Paris des discussions thématiques autour des questions fondamentales de l'énergie et du développement durable. Ces échanges entre experts de divers horizons préparent les orientations du forum thématique organisé en mai 2016 et définissent le futur contenu de la Zone des Meilleures Pratiques « Energie »et du pavillon central du site de l'Exposition 2017 à Astana.

futur energy

Aussi, le Forum 2015 sur les Energies du Futur rassemble à Paris de nombreux experts, des représentants politiques de haut niveau, des chefs d'entreprises, des multinationales et de grandes organisations internationales, ainsi que des lauréats du prix Nobel et d'autres éminents scientifiques et économistes. Il constitue une occasion unique de participer à des discussions, à la fois formelles et informelles, facilitant le transfert de connaissances entre les nations, les institutions, les disciplines et les individus.

Le Forum est organisée cette année à Paris, en marge de la 21ème session de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques ( COP21 ) afin de promouvoir le thème de l'Exposition d'Astana 2017 « Energies du Futur » et sensibiliser davantage de pays et d'organisations à participer à cette Exposition.

Le Forum (sur invitation uniquement) a lieu au siège de l'UNESCO en coopération avec l'Université Nazarbayev.
Pour de plus amples informations et pour y participer : www.futureenergyforum.org