L’Expo 2017 Astana célèbre la Journée du BIE

A l’occasion de la Journée du Bureau International des Expositions (BIE) célébrée ce jour, le BIE rend hommage aux organisateurs et aux participants de l’Expo 2017 Astana.

A la veille de la clôture de l’Exposition 2017, après avoir honoré chaque jour un participant, la Journée du BIE est l’occasion pour le BIE et ses États membres de commémorer l'Expo, de réunir l’ensemble de ceux qui ont contribué à son succès et de retracer le chemin parcouru.

Reflétant le rôle du BIE, qui supervise les Expositions Internationales depuis la phase de candidature jusqu'à la mise en œuvre des Expositions et leurs legs, la Journée du BIE incarne également le continuum des Expositions et le chemin qu’il reste à parcourir pour les pays hôtes des Expos à venir – la Chine, organisatrice de l’Exposition Horticole 2019 Beijing et les Emirats Arabes Unis, hôtes de l’Exposition Universelle 2020 à Dubaï.

Le Président du Conseil d’Administration de la Société Nationale Astana Expo 2017, Akhmetzhan Yessimov ainsi que le Commissaire de l'Exposition, Rapil Zhoshybayev, étaient présents à la cérémonie, témoignage de la coopération étroite établie au cours des années avec le BIE.  Faisant suite au lever du drapeau, M. Yessimov a indiqué : « l'Expo 2017 est un grand projet unique non seulement pour le Kazakhstan mais aussi pour tout l'espace post-soviétique et pour l'Asie Centrale ».

M. Dimitri Kerkentzes, Secrétaire Général Adjoint du BIE

Le Secrétaire Général Adjoint du BIE, M. Dimitri Kerkentzes, a remercié « l’ensemble des personnes qui ont permis à l'Expo 2017 Astana d’être un tel succès ». M. Kerkentzes a ensuite ajouté : « les Organisateurs et les Participants, avec le soutien et les conseils du BIE, ont créé un événement qui a amélioré notre compréhension des défis énergétiques qui nous attendent et que les futures générations devront relever ».

M. Zhoshybayev a ajouté : « l'Expo 2017 Astana est devenue non seulement une plate-forme pour les technologies innovantes, mais aussi un lieu de négociations, de réunions de différentes cultures et de discussions. »

M. Steen Christensen, Président de l'Assemblée Générale du BIE

Le Président de l'Assemblée Générale du BIE, M. Steen Christensen a ensuite rappelé l'importance du thème « Energie du Futur » en appelant tous les participants à « s’engager à prendre des mesures concrètes et à considérer les étapes à venir ».

La cérémonie fut marquée par un programme culturel mettant en scène des danses kazakhes, ainsi que des performances organisées par la République Populaire de Chine et les Émirats Arabes Unis.

Pour clôturer de cette journée, une cérémonie de remise des prix aura lieu au sein du Energy Hall, ponctuée de spectacles culturels kazakhs. La cérémonie de remise des prix comprend l'annonce des récipiendaires des Prix des Participants Officiels Expo 2017, du Prix BIE-Cosmos et des Médailles et Certificats du BIE.

Les lauréats des Prix des Participants Officiels Expo 2017 sont désignés par un jury international évaluant, au sein des Pavillons, l’interprétation et la mise en valeur du thème de l’Expo 2017 Astana, « Energie du Futur ».

Un autre jury en partenariat avec la Fondation Expo'90 a sélectionné le récipiendaire du Prix BIE-Cosmos, récompensant une initiative à but non lucratif émanant de la société civile réalisée dans un domaine en lien direct avec le thème de l’Exposition « Energie du Futur ». Les médailles et les certificats du BIE sont quant à eux attribués par le BIE aux personnes et aux organisations qui ont tout particulièrement contribué au succès de l'Expo.

A l’Expo 2017 Astana, 6 projets sélectionnés pour le Prix BIE-Cosmos

Six projets à but non lucratif ont été retenus pour le Prix BIE-Cosmos, organisé en partenariat avec la Fondation Expo ’90 et l’Expo 2017 Astana.

Ce prix récompense des initiatives à but non lucratif émanant de la société civile réalisées dans un domaine en lien direct avec le thème de l’Exposition « Energie du Futur ».

Ces six projets sont mis en avant au sein du Pavillon des Meilleures Pratiques Energie de l’Expo 2017 Astana, renforçant ainsi la visibilité internationale de leur cause. Un jury international composé de membres nommés par le BIE, l’Expo 2017 Astana et la Fondation Expo’90 sélectionnera le lauréat qui se verra récompenser d’une dotation de 20 000 euros. L’annonce du lauréat sera faite le 9 septembre à l’occasion de la Journée du BIE, la veille de la clôture de l’Expo 2017.

Les six projets retenus proviennent de six pays différents et œuvrent à la promotion de fours (cuiseurs) solaires au Burundi (ASEPE), à l’utilisation d’énergie solaire pour alimenter une école technique en République Démocratique du Congo (OCEAN), à la conception et construction de capteurs économiques d’énergie solaires au Lesotho (NUL), au développement d’initiatives écologiques dans un centre de réhabilitation en Lituanie (Foyer communautaire), à l’amélioration de l’efficacité énergétique par la recherche en Roumanie liée à l’utilisation d’une bactérie photosensible (UMPH) ainsi qu’au stockage de l’air compressé en tant que source d’énergie dans un projet d’ingénierie en Espagne (Ingénieurs Entrepreneurs Energéticiens).

Le Prix BIE-Cosmos est le fruit d’un partenariat entre le Bureau International des Expositions (BIE) et la Fondation Expo ’90, créée pour commémorer l’Exposition Internationale d’Horticulture de 1990 organisée à Osaka, Japon. Depuis 2008, ce Prix est décerné à l’occasion de chacune des Expositions Universelles et Spécialisées, à des projets en lien direct avec le thème de l’Exposition afin d’encourager la participation citoyenne. Chaque Prix constitue un soutien financier à un projet dont le développement fait partie intégrante du legs citoyen de l’Expo.

Lors de l’Exposition Universelle Expo 2015 Milan, dont le thème était “Nourrir la Planète, Energie pour la Vie”, le Prix BIE-Cosmos avait été attribué au projet « Un régime alimentaire nutritif et un futur durable pour les enfants d’Haïti », présenté par l’ONG CESAL.

Les projets présélectionnés pour le Prix BIE Cosmos 2017 sont :

 

ASEPE - Burundi

L’Association Ensemble pour la Protection de l’Environnement (ASEPE) est une ONG du Burundi dont le but est de promouvoir la prise de conscience écologique et la protection de l’environnement. Cette ONG vise à soutenir l’utilisation de fours (cuiseurs) solaires à Kamenge, un quartier populaire de Bujumbura, afin de diminuer la consommation du bois de chauffe et par conséquent, la déforestation. De fait, ce projet propose un accès durable à l’énergie dans une zone dans laquelle l’accès à l’électricité est réduit. 

OCEAN -  République Démocratique du Congo

L’Organisation Concertée des Ecologistes et Amis de la Nature (OCEAN) est une ONG dont l’objectif est d’allier équilibre écologique et développement socio-économique. Il a pour but d’installer des panneaux solaires afin de fournir de l’énergie propre et sûre à l’Institut Kitomesa, une école technique de la banlieue de Kinshasa, qui n’est alimentée en électricité qu’en moyenne 2 à 3 fois par mois. Le projet tend également à diminuer la pollution et la déforestation en contribuant à une plus large diffusion de l’utilisation de l’énergie solaire au sein du pays.

NUL – Lesotho (Université Nationale du Lesotho)

Le Département de physique et d’électronique de l’Université Nationale du Lesotho (NUL) œuvre à promouvoir la production locale et à bas coût de capteurs solaires plans. Son projet consiste à fournir de l’énergie dans les zones rurales du Lesotho en formant à la conception et à la production de panneaux solaires et en utilisant les ressources disponibles localement. Le recours à l’énergie solaire dans ces zones où la pauvreté est très répandue et où la paraffine et le bois sont utilisés pour produire l’énergie nécessaire à la purification de l’eau, au chauffage et à l’éclairage, répondrait aux conséquences néfastes sur le développement et en matière de santé de l’utilisation de telles sources d’énergie.

Foyer communautaire - Lituanie

Le foyer communautaire au sein du village de Panura, en Lituanie, prodigue à titre gracieux des consultations et un accompagnement à la réhabilitation de personnes ayant souffert ou souffrant de toxicomanie ainsi qu’à leurs familles. L’association travaille en partenariat avec la communauté scientifique Lituanienne en vue d’établir une ferme biologique de plantes aromatiques qui jouirait d’un dessiccateur solaire intégré. Le foyer communautaire développe également un système de stockage d’énergie électrique et a construit des bâtiments à haute efficacité énergétique certifiés par le Passivhaus Institut.

Université de Médecine et de Pharmacie - UMPH, Cluj-Napoca – Roumanie

L’Université de Médecine et de Pharmacie, Cluj-Napoca est l’une des universités les plus reconnues en Roumanie effectuant des recherches dans un nombre croissant de domaines ciblés. Les chercheurs de l’Université ont mis au point un projet d’énergie renouvelable, utilisant une bactérie photosynthétique se trouvant dans la plupart des milieux terrestres : la cyanobactérie. Ce projet prévoit l’utilisation de panneaux solaires hybrides capables de générer davantage d’électricité que les panneaux solaires standards grâce à la captation de l’énergie produite par la bactérie.

Ingénieurs Entrepreneurs Energéticiens - Espagne

Les Ingénieurs Entrepreneurs Energéticiens sont un groupe d’ingénieurs en technologie industrielle de l’Université de Vigo en Espagne. Leur projet est axé sur le stockage d’énergie propre pour remplacer les carburants combustibles et fossiles. Ce nouveau système de stockage est basé sur l’énergie potentielle de l’air compressé, qui une fois libéré en utilisant un moteur à air, produit de l’énergie. Ce système serait particulièrement utile pour la production d’énergie dans des zones retirées.

 

Visite du Jury international à l’Expo 2017 Astana

Un jury international composé de neuf experts a entamé une visite de quatre jours de l’Expo 2017 Astana. Il s’agit de la deuxième visite du Jury, la première ayant eu lieu en juillet dernier, afin de déterminer les récipiendaires des « Prix des Participants Officiels Expo 2017 », en fonction de leur interprétation et mise en valeur du thème de l’Expo 2017 Astana, « Energie du Futur ».

 

Le jury se compose d’experts internationaux et kazakhs et comprend M. Steen Christensen, Président de l’Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE), et M. Dimitri Kerkentzes, Secrétaire Général Adjoint du BIE. L’architecte et urbaniste Joan Busquets, l’Ambassadeur d'Espagne auprès de la République Islamique d'Iran, Eduardo López Busquets, et l’ancien Secrétaire Général de l’Expo 2005 Aichi, Toshio Nakamura, font partie du comité international. Les membres du jury nommés par l’Expo 2017 Astana sont le chef du département d'architecture et de construction de la ville d'Astana, Kairat Kozhamzharov, le président de l'Université Nazarbayev, Shigeo Katsu, le président de Samruk Energy JSC, Almasadam Satkaliev et le professeur Altay Alomgazin de l'Université nationale d'Eurasie.

Les noms des lauréats seront annoncés à l’occasion de la Journée du BIE, ce samedi 9 septembre, veille de la clôture de l’Exposition Spécialisée 2017.

Plus de 100 participants internationaux sont présents à l’Expo 2017 Astana. Ils peuvent soit disposer de leur propre pavillon dont la superficie peut atteindre 1 000m2, soit être présents au sein d’espaces dédiés au cœur de pavillons conjoints.

L’attribution de prix pour la participation est une longue tradition au sein des Expositions et date de la « Grande Exposition de toutes les Nations » à Londres en 1851. Après une période pendant laquelle aucun prix ni récompense ne fut attribué, ces reconnaissances furent réintroduites lors de l’Expo 2005 Aichi. Les prix et récompenses honorent à la fois le design du pavillon et le développement du thème. Chaque prix est attribué au sein de quatre catégories déterminées en fonction de la taille des pavillons.

Le World Expo Museum au cœur de l’Expo 2017 Astana

Le World Expo Museum (WEM), présent à l’Expo 2017 Astana, a célébré aujourd’hui sa participation et a appelé les participants à perpétuer leur participation à l’Expo 2017 au sein du Musée.

Le pavillon du World Expo Museum à l'Expo 2017 Astana

Lors d’un événement intitulé « Amazing Shanghai », la Directrice Générale du WEM Lorelei Liu, des représentants du Gouvernement populaire de la Ville de Shanghaï, de l’Ambassade de Chine, et d’Astana Expo 2017 National Company ont pris la parole devant un parterre d’invités.

Le Secrétaire Général adjoint du Bureau International des Expositions (BIE), M. Dimitri Kerkentzes, s’est également exprimé et a remercié les participants, qui ont d’ores et déjà fait part de leur intention de pourvoir le WEM d’objets illustrant leur participation. M. Kerkentzes a ainsi réitéré le fait que : « le Musée encapsule et promeut l’universalité des thèmes des Expos, l’ampleur des défis adressés et les espoirs et les inquiétudes partagés par toutes les nations. »

Le Secrétaire Général adjoint du Bureau International des Expositions (BIE), M. Dimitri Kerkentzes

Le World Expo Museum est le seul musée et centre de documentation officiel dans le monde entièrement dédié aux Expositions Internationales. Le Musée présente l’histoire, la création et les thèmes des Expos et retranscrit leur portée et valeur historiques, leur importance architecturale ainsi que leurs ambitions pour le futur, en « en conservant leurs legs et en pérennisant leur essence et leurs fruits ».

Depuis 2010, date de l’accord entre le Bureau International des Expositions (BIE) et le Gouvernement Municipal de Shanghai, qui en constitue l’acte fondateur, le WEM est présent à toutes les Expositions Internationales. Sa participation à l’Expo 2017 constitue néanmoins sa première participation depuis l’ouverture du Musée au public, en mai dernier.

A Astana, le pavillon du WEM présente aux visiteurs le concept du Musée, introduit par une devise « Toute chose commence avec l’Expo » inscrite dès l’entrée du pavillon dans une douzaine de langues. Les visiteurs y découvrent des modèles réduits des principaux monuments emblématiques des Expositions, tels que le Crystal Palace de l’Exposition 1851 de Londres, la Tour Eiffel de l’Exposition 1889 de Paris ou le Pavillon de la Chine de l’Expo 2010 Shanghai.

Le pavillon du World Expo Museum à l'Expo 2017 Astana

En lien avec le thème de l’Expo 2017 Astana « Energie du Futur », le pavillon met également en lumière certaines Expositions du passé au cours desquelles les thèmes ou certaines contributions dans les domaines de l’énergie, du transport et de la durabilité étaient particulièrement significatifs. Se tournant également vers l’avenir, les futures Expositions telles que l’Exposition Horticole Expo 2019 Beijing et l’Exposition Universelle Expo 2020 Dubai, concluent ce voyage à travers le temps qu’offre le pavillon du WEM.

Le pavillon dispose d’écrans tactiles fournissant des informations sur les chiffres, les inventions et les bâtiments clés d’Expositions passées et invitent les visiteurs à une expérience virtuelle leur permettant de survoler la ville de Shanghai, le World Expo Museum ainsi que le site originel de l’Expo 2010.

Par sa présence durant toute la durée de l’Expo 2017 Astana, le WEM rassemble écrits, photographies et vidéos ainsi que des objets d’exposition des participants officiels dans un soucis de conservation et afin d’en perpétuer la mémoire au sein du Musée, une fois l’Expo 2017 terminée.

Martin Roth, 1955-2017

Martin Roth, 1955-2017

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Martin Roth, homme de Culture de renommée internationale non seulement au sein du monde des Musées mais aussi au sein de celui des Expos. En tant que Directeur des Expositions Thématiques pour l’Exposition Universelle 2000, il a porté à son excellence la force du thème à Hanovre puis a poursuivi son engagement en faveur des Expos, vecteurs de coopération internationale, lors de l’Expo 2005 à Aichi, où il était membre du jury. Nous regretterons profondément son absence et sommes infiniment reconnaissants pour sa contribution majeure à l’univers des Expos.

(C)The Jane Goodall Institute

Dr Jane Goodall, Lauréate du Prix International Cosmos 2017

La Fondation Expo'90 (Fondation commémorative pour l'Exposition Internationale du Jardin et de la Verdure, Osaka, Japon, 1990) a annoncé que le Prix International Cosmos 2017 est attribué au Dr Jane Goodall.

(C)The Jane Goodall Institute

Créée pour commémorer l’Exposition Horticole Internationale d’Osaka, la Fondation Expo’90 est chargée de gérer les fonds commémoratifs de l’Expo ’90 et de promouvoir des activités en lien avec le thème principal de l’Exposition 90 – « la Coexistence harmonieuse entre la Nature et l’Humanité ».

La Fondation Expo’90 attribue la 25e édition du Prix International Cosmos au Dr Jane Goodall, (83 ans), DBE, Fondatrice de l’Institut Jane Goodall et Messagère de la Paix des Nations Unies, pour son engagement et ses recherches.

Le Comité du Prix a motivé cette attribution en déclarant « le Dr Jane Goodall s’est consacrée tout au long de sa carrière à la recherche et ce depuis 1960, lorsqu’elle étudiait les chimpanzés sauvages. En révélant l’écologie et le comportement des chimpanzés sauvages, elle a illuminé la vraie nature des Hommes ».

La Fondation Expo ’90 récompense les recherches de terrain et l’approche pionnière du Dr Goodall en matière d’observations éthologiques des animaux identifiés individuellement. Elle loue également les initiatives qu’elle a fondées, notamment l’Institut Jane Goodall et Roots & Shoots, œuvrant à la plantation d’arbres et à la sensibilisation à l ‘environnement.

Depuis 2008, la Fondation Expo'90 collabore avec le BIE dans le cadre d'une autre initiative: le Prix BIE-Cosmos.

Ce prix, attribué lors de chaque Exposition Universelle ou Spécialisée, récompense des projets liés aux thèmes de l'Exposition concernée et encourage la participation citoyenne. Lors de la dernière Exposition Universelle à Milan, le prix BIE-Cosmos 2015 a été décerné au projet « Un Régime alimentaire nutritive et un future durable pour les enfants d’Haïti », de l’organisation non-gouvernementale CESAL.

Pour plus d'informations concernant l'édition 2017 du Prix International Cosmos et la lauréate, cliquez ici

Les Candidats à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025 présentent leurs projets aux délégués du BIE

Les quatre pays candidats à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025 – La France (pour le Grand Paris), le Japon (pour Osaka), la Fédération de Russie (pour Ekaterinburg) et la République d’Azerbaïdjan (pour Bakou) – ont présenté leurs projets respectifs d’Exposition Universelle à l'occasion de la 161e Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE) le 14 juin dernier.

Les listes de candidatures ayant été closes le 22 mai dernier, il s’agissait de la première présentation de l’ensemble des candidats devant l’Assemblée Générale. Chaque candidat devra par la suite remettre son dossier de candidature avant la fin septembre 2017. Des missions d’enquête seront organisées pour chacun des projets début 2018 et le vote déterminant le pays hôte de l’Exposition Universelle 2025 aura lieu lors de la 164e Assemblée Générale du BIE en novembre 2018.

Le Grand Paris

Lors de sa présentation de la candidature de la France pour l’Exposition 2025, Pascal Lamy, Délégué interministériel en charge de la candidature, a rappelé le rôle essentiel de la jeunesse au sein du projet d’Exposition : « Le thème « La Connaissance à Partager, la Planète à Protéger » a été identifié par les jeunes. Il répond à leurs attentes et est tourné vers les nouvelles générations ». Alors que 2025 correspondra au 10e anniversaire de la COP21, l’Exposition « permettrait ainsi aux pays du monde entier d’exprimer l’état de leurs progrès autour des dynamiques de la connaissance et de la protection de la planète » a indiqué M. Lamy.

 Pascal Lamy, Délégué interministériel en charge de la candidature de la France à l'Exposition Universelle 2025

Jean-Christophe Fromantin, Président de l’Association ExpoFrance, a également souligné l’importance des jeunes, « de la jeunesse de France et de celle du monde aussi », et de leur mobilisation pour porter haut les couleurs du projet d’Exposition Universelle de la France. L’ancienne Ministre et Astronaute Claudie Haigneré prit la parole et décrivit la candidature comme « une superbe aventure ». Erik Orsenna, Membre de l’Académie Française, suivit et déclara que les Expositions Universelles permettent de découvrir à nouveau « l’universalité de notre planète ». Attestant que la candidature est portée par l’ensemble des acteurs des autorités locales, une vidéo fut également présentée dans laquelle la Maire de Paris, Anne Hidalgo, la Présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, et le Président de la Métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, ont exprimé leur soutien au projet d’Exposition 2025.

Osaka

« Concevoir la société du Futur, Imaginer notre Vie de Demain », le thème proposé pour la candidature du Japon à l’Exposition Universelle 2025 à Osaka, a été présenté aux Délégués du BIE par Sadayuki Sakakibara, Président du Comité pour l’Expo Universelle 2025 et Président de la Fédération des organisations économiques japonaises, Keidanren. Il a indiqué à l’Assemblée Générale que le thème s’inscrivait dans le cadre de la  « Société 5.0 », un projet bénéficiant du soutien à la fois du secteur privé et du secteur public et visant à créer un futur dans lequel la technologie, telle que la robotique, l’internet des objets (IoT), le « Big Data » (mégadonnées) et l’Intelligence Artificielle seraient au service de l’humanité.

Sadayuki Sakakibara, Président du Comité pour l’Expo Universelle 2025 et Président de la Fédération des organisations économiques japonaises, Keidanren (droite) et le Gouverneur du département d'Osaka, Ichiro Matsui (gauche)

Le Gouverneur d’Osaka Ichiro Matsui a ensuite informé les Délégués des Etats Membres du BIE que « l’esprit d’initiative » du Kansai leur avait permis de trouver des solutions innovantes à des inquiétudes globales, précisant que « les visiteurs de l’Expo 2025 Osaka auraient un avant-goût des toutes dernières technologies, grâce auxquelles les individus pourraient bénéficier d’une vie physique et intellectuelle plus saine ». La Délégation japonaise a également diffusé une vidéo dans laquelle le Premier Ministre du Japon, M. Shinzo Abe, a réitéré le soutien du Gouvernement au projet de l’Exposition et indiqué : « Nous devons tous être des Osakiens pour dépasser le connu, penser autrement et adopter une approche par tâtonnements afin d’inventer de la nouveauté… et être précurseurs de nos possibilités d’avenir ».

Ekaterinburg

Alexander Chernov, le représentant du Comité de Candidature de l’Exposition Universelle Ekaterinburg 2025, a rappelé aux Délégués qu’à la suite de la précédente candidature d’Ekaterinburg à l’organisation de l’Exposition Universelle en 2020, « les membres de l’équipe Expo avaient continué de caresser l’idée de faire partie de l’aventure Expo en portant la candidature de la ville pour 2025 ». Georgy Kalamanov, Vice-Ministre de l’Industrie et du Commerce, a souligné que le thème proposé « Changer le Monde, Innovations et Qualité de Vie » constituerait « une pierre angulaire pour unir le monde dans un dialogue unique dédié aux enfants et aux générations futures. »

 Le Gouverneur d’Ekaterinburg, Evgeny Kuyvashev (droite), et Alexander Chernov, le représentant du Comité de Candidature de l’Exposition Universelle Ekaterinburg 2025 (gauche)

Réitérant l’engagement du Gouvernement national et de la communauté locale au projet, le Gouverneur d’Ekaterinburg, Evgeny Kuyvashev, a informé les Délégués que l’Exposition 2025 permettrait de présenter le visage de “La Nouvelle Russie”. Il a ajouté que la ville, la quatrième plus grande ville de Russie, située au carrefour de l’Europe et de l’Asie, avait déjà « organisé des évènements de large envergure et des rencontres internationales notoires ». Le site proposé pour l’Exposition se situe sur la rive du Verkh-Isetsky, à proximité du centre municipal de la ville

Bakou

L’Ambassadeur d’Azerbaïdjan en France, Elchin Amirbayov, a présenté aux Délégués le projet de son pays pour l’Exposition Universelle 2025 à Bakou, soulignant que Bakou était « l’une des plus belles villes au monde » ayant connu une transformation importante grâce à des projets de construction et de planification urbaine au cours de la dernière décennie. L’Ambassadeur Amirbayov a également rappelé que le pays se situe sur la route de la Soie. « A l’instar de l’Exposition Universelle, cette route servait de canal important de partage des connaissances et des compétences. Cela a façonné l'histoire, la culture et l’esprit de tolérance de notre pays. » a-t-il précisé. Ainsi de par sa situation géographique, ses ressources naturelles et sa population jeune et dynamique, l’Azerbaïdjan « est en mesure de devenir un important centre commercial et de transport dans la région ».

L’Ambassadeur d’Azerbaïdjan en France, Elchin Amirbayov

En outre, l’Ambassadeur a informé les Délégués que le thème « Capital Humain », « explorera comment la capacité humaine, sous toutes ses formes, peut être mieux appliquée dans toutes les sphères de la société au bénéfice de chacun ». Le projet de l’Exposition combinera le potentiel humain et les ressources naturelles du pays. Si le projet est retenu pour organiser l’Exposition Universelle à Bakou, cette victoire sera « un geste d'encouragement pour tous les pays jeunes et indépendants. » Pour conclure, l’Ambassadeur Amirbayov a ajouté que le site proposé constituerait une extension de la Capitale du pays, offrant des logements abordables et des « équipements de classe mondiale » à ses résidents.

La Pologne, les Etats-Unis et l’Argentine présentent leurs projets pour l’Exposition Spécialisée 2022/23

Lors de l’Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE), le 14 juin dernier, la Pologne (Łódź), les États-Unis (Minneapolis) et l’Argentine (Buenos Aires) ont présenté leurs projets pour l’Exposition Spécialisée 2022/23.

La liste des candidats ayant été ouverte jusqu’au 15 décembre dernier, la 161e Assemblée Générale constituait la première présentation de l’ensemble des propositions des candidats devant les délégués des Etats Membres. Ces présentations faisait suite au dépôt des dossiers de candidature en février dernier suivi par les missions d’enquêtes réalisées en avril et mai derniers.

Minneapolis

L’Ambassadeur Gilles Noghès, ancien Président de l’Assemblée Générale du BIE et Conseiller du projet des États-Unis, a prononcé un discours d’introduction, suivi par une intervention de Mark Ritchie, Président du Comité de Candidature du Minnesota. Mark Ritchie a rappelé le soutien du Gouvernement Fédéral au projet, qui « a gagné des soutiens clés aux quatre coins du pays ».

 Mark Ritchie, Président du Comité de Candidature du Minnesota

Se référant au thème proposé pour l’Exposition Spécialisée de Minneapolis en 2023, « Santé pour Tous, Santé pour la Planète : Bien-être et Santé », Mark Ritchie a exposé le fait que la santé était une priorité majeure pour l’humanité, et que le Minnesota constituerait le lieu idéal pour organiser une Exposition Spécialisée sur ce thème, en raison de son emplacement et de l’importance de l’industrie de ce secteur sur son territoire. « Le thème reconnaît le lien intrinsèque entre l’Homme et la Planète, ainsi que l’importance de maintenir chacun d’entre eux en bonne santé, sachant que l’un ne va pas sans l’autre », a-t-il souligné. Dr. Patricia Simmons, médecin à la retraite de Mayo Clinic, a présenté la vision des États-Unis pour l’Expo, précisant que l’Exposition influerait positivement et de manière globale sur les modes de vie de l’Humanité grâce à la promotion d’une vie saine et au partage de connaissances en matière de santé.

Buenos Aires

Le projet de l’Argentine fut, quant à lui, présenté par Hernán Lombardi, Secrétaire en charge des médias publics, qui a tenu à partager avec les Délégués du BIE l’enthousiasme de son pays pour l’organisation de l’Exposition 2023 à Buenos Aires. Il a notamment rappelé que le Gouvernement argentin avait accordé son soutien total au projet, et que si l’Argentine était élue pays hôte, l’Exposition « serait la première à avoir lieu en Amérique Latine ». En outre, il a indiqué que le site proposé était déjà un parc dédié à la science et à la technologie, très bien relié au centre-ville et disposant de toutes les infrastructures nécessaires.

Hernán Lombardi, Secrétaire en charge des médias publics

Evoquant le thème proposé pour l’Exposition « La Science, l’Innovation, l’Art et la Créativité pour le Développement Humain. Les Industries Créatives en Convergence Digitale », Hernán Lombardi a souligné « le pouvoir que les idées peuvent avoir sur la vie quotidienne et le développement économique » , précisant que la vision du thème vise à mettre l’accent sur les industries créatives comme industries « génératrices » de solutions pour la société.

Łódź

Dans sa présentation aux Délégués du BIE, Paweł Lewandowski, Vice-Ministre de la Culture et du Patrimoine National, a développé le thème proposé : « Ville Ré:Inventée » et expliqué qu’à travers ce projet d’Exposition, la Pologne souhaitait créer une plateforme d’échanges et de partage d’expériences, de modèles et de leçons tirées. Avant de passer la parole à Francis Nordemann, architecte et urbaniste français, il a conclu son discours devant l’Assemblée Générale en indiquant « nous voulons permettre au monde de montrer comment les villes peuvent changer pour les gens ».

Le Maire de Łódź, Hanna Zdanowska

Francis Nordemann a poursuivi sur ce thème en évoquant les défis auxquels doivent faire face les régions urbaines d’aujourd’hui, et a recommandé: « construisons la ville sur la ville … Il est temps de s’engager dans une régénération urbaine des établissements humains.». Le Maire de Łódź, Hanna Zdanowska, a conclu la présentation de la Pologne en présentant à l’Assemblée Générale, l’expérience de Łódź, qui après avoir perdu espoir, a pu « retrouver son sourire » grâce à la réhabilitation. La Délégation polonaise a également assuré les Délégués du BIE du soutien total au projet non seulement des autorités locales, régionales et nationales, mais aussi de celui des habitants de la ville.

 

Les trois candidats continueront de promouvoir leur projet respectif en vue de l’élection du pays hôte de l’Expo 2022/23 en novembre 2017 lors de la prochaine Assemblée Générale du BIE.

Retour de la Triennale en 2019 : « Broken Nature »

La 22e édition de l’« Exposition des Arts Décoratifs et de l’Architecture Moderne » aura lieu de mars à septembre 2019, ont appris les Délégués des Etats Membres du Bureau International des Expositions (BIE) à l’occasion de la 161e Assemblée Générale de l’Organisation. 

Après une pause de 20 ans, l’ « Exposition des Arts Décoratifs et de l’Architecture Moderne » a rouvert ses portes en 2016 pour sa 21e édition sur le thème : “21ème siècle : Design après Design” et sera de retour en 2019 sur le thème de « Broken Nature », a indiqué Andrea Cancellato, Directeur Général de la Triennale di Milano.

Andrea Cancellato, Directeur-Général de la Triennale di Milano

Cette 22e édition présentera de nouvelles caractéristiques, uniques dans l’histoire de la Triennale ; afin d’accueillir les participants internationaux, de nouveaux pavillons seront construits au sein du parc du Palazzo dell’Arte, centre historique et emblématique de la Triennale, et seront tous directement connectés au bâtiment principal de l’Exposition, a précisé Andrea Cancellato .

Le thème de cette 22e édition, “Broken Nature”, se propose d’examiner l’avenir de l’environnement à travers l’art et l’architecture, un objectif considéré comme « essentiel à notre époque » par la Triennale. 

Paola Antonelli, Conservatrice principale Architecture & Design et Directrice des Recherches et Développement du Musée d’Art Moderne (MoMa) de New York, a été nommée Commissaire Générale de cette prochaine édition de la Triennale.

Paola Antonneli, Commissaire Générale de la XXII Triennale di Milano

Devant l’Assemblée Générale du BIE, elle a ainsi pu développer le thème retenu, qui devra mettre en valeur l’architecture et le design inspirés par la nature et sa capacité d’adaptation et de régénération.

Ce thème permettrait alors aux participants de prendre part à une redéfinition vitale du rôle des designers et du design face au changement climatique et aux inégalités.  Ainsi le « biodesign », le « Hacking Nature » préservant l’efficacité, ou bien l’« ingénierie inversée » minimisant les conséquences des actions des Hommes sur Terre, sont des exemples pouvant servir de base de réflexion sur ce thème.

 

Les germes de l’Exposition Horticole Expo 2019 Beijing

Moins de deux ans avant son ouverture, des Représentants de l’Exposition Horticole Expo 2019 Beijing ont présenté une vue d’ensemble des préparatifs de l’événement aux Etats Membres du Bureau International des Expositions (BIE), lors de leur 161e Assemblée Générale

La délégation chinoise a présenté un rapport détaillé de l’avancement des projets d’infrastructure du site, fournissant de plus amples détails quant à certains des pavillons et au legs de l’Expo.

Wang Jinzhen, Commissaire Général de l’Exposition

Wang Jinzhen, Commissaire Général de l’Exposition a indiqué que les invitations officielles émises par le gouvernement chinois avaient reçu des premières réponses favorables de la part de la communauté internationale. A ce jour, plus de 20 pays ont déjà confirmé leur participation à l’Exposition, parmi lesquels certains ont également choisi leur emplacement afin d’y cultiver leur jardin national. Le site, une fois l’Exposition terminée, sera ensuite transformé en parc et centre d’expositions pour en constituer le legs en hommage à l’industrie horticole.

Peng Hongming, Secrétaire Générale adjointe de l’Association Horticole de Chine, et Secrétaire Adjointe du Comité Exécutif de l’Expo 2019 Beijing

La Secrétaire Générale adjointe de l’Association Horticole de Chine, et Secrétaire Adjointe du Comité Exécutif de l’Expo 2019 Beijing, Peng Hongming, a informé les délégués des partenariats mis en place avec des entreprises internationales et locales, qui contribueront à garantir le bon déroulement de l’Exposition. Des campagnes de communication et de publicité ont également été lancées, avec notamment la production d’un documentaire original consacré à la botanique chinoise et à son rayonnement dans le monde. Ce documentaire sera présenté pour la première fois lors de l’Exposition.

Délégation de l'Expo 2019 Beijing

En matière d’infrastructure, le pavillon de la Chine sera conçu sur le thème « Splendour-Blessings » et disposera d’un toit unique en forme de sceptre de jade « Ruyi » . La base du pavillon, d’une superficie de 48,000 m2  s’inscrit au sein du paysage agricole chinois et se dessine tel un rouleau de parchemin retraçant les légendes traditionnelles chinoises. Le pavillon « Life Experience »sera dédié aux pratiques d’horticulture et de médecine chinoises traditionnelles et présentera des pièces uniques. 

Selon les rapports des préparatifs en cours présentés pour l’Expo 2019 Beijing, la plupart des travaux d’infrastructure et de paysagisme seront terminés d’ici la fin de l’année et toutes les constructions prévues sur le site de l’Exposition d’ici la fin 2018.