Les Expos à venir, un calendrier bien rempli

Le 26 novembre dernier, le BIE a tenu sa 156ème Assemblée Générale durant laquelle tous les projets en cours ont été présentés aux délégués du BIE.

La Triennale di Milano

Le point saillant de la matinée a été la reconnaissance de la XXI Triennale 2016. Après plusieurs années de préparation, l'événement de design de la Triennale de Milan peut désormais officiellement organiser son événement et inviter des participants. Comme le veut la tradition, le Secrétaire Général du BIE et le président de l'Assemblée Générale on remis le drapeau du BIE à la Vice-Présidente de la Triennale, Mme Clarice Pecori Giraldo et à son Directeur Général, M. Andrea Cancellato.

triennale recognition

Cette reconnaissance a une signification particulière car elle marque la renaissance, après une pause de 20 ans, d'une expo qui revêt une grande importance historique pour le BIE. « La Triennale di Milano a été, en 1993, la première Exposition enregistrée et tenue sous les auspices du BIE. Cette primauté nous flatte et elle accroît notre gratitude envers le BIE qui reconnaît encore aujourd'hui notre activité » a remercié Mme Pecori Giraldo.

 

Expo Milano 2015

Milan accueillera également la prochaine Expo Universelle qui ouvrira ses portes en mai 2015. Giuseppe Sala, Commissaire du Gouvernement d'Italie pour Expo Milan 2015, a présenté aux délégués du BIE les avancements du projet. L'annonce récente de la participation de la Hollande et la re-confirmation de la Turquie ont fait passer le nombre de pays participants à 148. Les travaux sur le site de l'Expo ont été accélérés et les 1 600 travailleurs journaliers actuels vont passer à 2 600. De plus, 6,5 millions de tickets ont déjà été vendus. « Ce résultat important est très encourageant par rapport à notre objectif ambitieux de 20 millions de visiteurs ». M. Sala a-t-il assuré. Une autre bonne nouvelle est l'appel à « meilleures pratiques » : 786 initiatives ont été soumises à l'Expo. Un comité de sélection étudiera ces cas et 15 seront présentés durant l'Expo.

 

World Expo Museum

Les avancements d'un projet majeur, co-développé par la municipalité de Shanghai et le BIE - le World Expo Museum - ont également été présentés. Situé sur l'ancien site d'Expo Shanghai 2010, le musée sera le premier dédié aux Expos Universelles. Son ouverture est prévue pour 2016. « Le World Expo Museum deviendra sans aucun doute un lieu culturel emblématique de Shanghai et une pierre angulaire de la stratégie de la ville de devenir une métropole culturelle » prévoit Mme Lorelei Lieu, Directrice du musée. Le World Expo Museum présentera l'histoire des Expos passées, Expo Shanghai 2010 et les Expos à venir.

 

Expo Antalya 2016

2016 sera une année très remplie puisqu'un troisième projet sera lancé : l'Expo horticole Antalya 2016. Les représentants de l'Expo ont à cœur d'impliquer la communauté internationale dans l'événement et sont actuellement en plein dans le développement du thème et la construction du site. Durant l'Assemblée Générale, ils ont révélé la tour inspirée d'un palmier qui deviendra le symbole de l'Expo et un legs architectural majeur pour la ville.

 

Expo Astana 2017

Depuis sa reconnaissance lors de la dernière AG, l'exposition internationale spécialisée, Expo Astana 2017 a lancé les invitations aux pays ainsi qu'à 12 organisations internationales. Jusqu'en 2016, les équipes de l'Expo parcourront le monde entier pour rencontrer des représentants d'Etats et leur présenter le projet d'Expo. Astana a également lancé une série d'événements pour lancer le dialogue avec les participants potentiels, préparer le contenu scientifique de l'Expo et promouvoir l'événement. « Le Kazakhstan prend toutes les mesures nécessaires pour que l'Expo soit un succès » a assuré M. Rapil Zhoshybayev, Commissaire d'Expo 2017 et 1er Vice-Ministre des Affaires étrangères de la République du Kazakhstan.

 

Expo Beijing 2019

Après Astana 2017, c'est Expo Beijing 2019 qui prendra le relais avec son Expo Horticole. Les organisateurs de l'événement commenceront l'année prochaine à inviter les pays à participer et Beijing 2019 sera présente dans toutes les Expos à venir pour promouvoir l'événement. « Le Gouvernement chinois voit Expo 2019 comme une plateforme importante pour présenter ses réussites dans la préservation de l'environnement et pour promouvoir la coopération et les échanges internationaux dans les industries vertes et le développement durable » a expliqué M. Wang Jinzhen, Vice-Président du CCPIT.

 

Expo Dubaï 2020

Dubaï, qui a remporté le droit d'organiser Expo 2020 il y a un an a également présenté les avancements du projet. En Juin dernier, le Bureau Dubaï Expo 2020 a été crée pour offrir aux parties prenantes et à l'équipe organisatrice une entité de travail unique. « Nous avons construit une infrastructure robuste qui nous permettra de produire un événement exceptionnel » a affirmé SE Mohammad Al Shaibani, Vice Président du Haut Comité d'Expo 2020.

 

Et après...

Expo 2020 n'est cependant pas la dernière Expo à l'horizon. Après l'annonce lors de l'Assemblée Générale de Juin d'une possible candidature pour Expo 2022 de la ville polonaise de Lodz, le délégué des Pays-Bas a annoncé que Rotterdam considère la possibilité de se porter candidate à Expo 2025. Les deux villes pourront soumettre leur candidature au BIE à partir de 2016.

BIE-Cosmos Prize: un prix prestigieux pour un projet lié à la Nutrition. Participez dès maintenant !

Si vous travaillez sur un projet dédié à améliorer la situation de l'alimentation dans le monde, et avez besoin d'un coup de pouce pour aller de l'avant, soumettez votre projet au BIE, vous pourriez gagner le BIE-Cosmos Prize.

Expo Universelle Shanghai 2010 - BIE Cosmos Prize

La remise du prix au projet "Pour nos filles" à Expo Shanghai 2010

Les projets sélectionnés pourront promouvoir leur travail durant les 6 mois d'Expo Milan 2015 et un projet choisi par un jury d'experts sera récompensé par un prix de 20 000 euros. Le Prix sera remis à Expo 2015 durant la journée du BIE.

Vous pouvez postuler dès maintenant jusqu'au 20 Févier 2015 ! Téléchargez ici la description du prix et le formulaire de candidatures.

A propos du BIE-Cosmos Prize

Créé en 2008 par le BIE et la Fondation Expo 1990, le BIE-Cosmos Prize récompense des projets liés aux thèmes des Expos. 3 prix ont ainsi été remis depuis 2008. A l'EXPO Zaragoza 2008 dédiée à L'Eau et le développement durable, le prix a été remis à une professeur argentine de biochimie. La deuxième édition a eu lieu lors de l'EXPO Shanghai 2010 sur le thème Meilleure ville, meilleure vie. Le prix a été attribué à une organisation privée à but non-lucratif de Guizhou, en Chine, pour le projet « Pour nos filles ». Le BIE-Cosmos Prize d'EXPO Yeosu 2012 à été remis à l'organisation non-gouvernementale Yayasan Pulau Banyak pour le projet « Programme de la communauté côtière centré sur la conservation des espèces phares et de l'éco-tourisme, en Aceh, Indonésie ».

A propos de la Fondation Expo 1990

La Fondation Expo '90 (« Commemorative Foundation for the International Garden and Greenery Exposition, Osaka, Japan, 1990) a été créée pour commémorer l'Exposition Horticole Internationale de Osaka, Japon, aussi nommée la Flower Expo '90. Elle est chargée de gérer les fonds commémoratifs d'Expo '90 et de promouvoir des activités qui sont en accord avec le thème principal de l'Exposition – « Coexistence harmonieuse de la Nature et de l'Humanité ». A travers ses activités, la Fondation contribue à une société saine et spirituellement riche.

4 ans après Expo 2010, Shanghai célèbre la 1ère Journée Mondiale des Villes

World Cities Day logo

Aujourd’hui, grâce aux efforts conjoints de la Chine, de l’ONU et du BIE, le monde entier célèbre la première édition de la Journée Mondiale des Villes. Ce nouveau rendez-vous international a pour objectif de sensibiliser aux enjeux de l’urbanisation croissante (dans quelques années, les trois quarts de la population mondiale vivront en ville) et de mettre en avant les solutions durables pour améliorer la qualité de la vie en ville.

C’est Expo Shanghai 2010, dédiée au thème « Meilleure Ville, Meilleure Vie » qui proposa la création de cette journée. Après 4 ans de travaux, nous espérons que la Journée Mondiale des Ville contribuera au « Nouvel Agenda Urbain » de l’ONU.

M. Cheng Jian, en charge des actualités et de la promotion de la célébration de la Journée Mondiale des Villes, nous explique les objectifs de cette nouvelle Journée.

 

M. Cheng Jian, pourriez-vous nous parler des origines de la Journée Mondiale des Villes?

M. Cheng Jian: L'histoire commence avec la Déclaration de Shanghai, présentée lors du Summit Forum, le 31 Octobre 2010, jour de clôture d’Expo Shanghai. La déclaration, qui a été publiée conjointement par l'ONU, le BIE et le comité exécutif de l'Expo, résumait les héritages intellectuels des expositions, événements et forums qui ont eu lieu au cours de l'Expo. Cette déclaration vise à être une feuille de route pour le développement urbain durable.

Un élément clé de cette déclaration était la proposition de créer une Journée mondiale des villes. Une première dans l’histoire des Expos ! L’objectif de la journée était de rappeler, renouveler et faire progresser les idées et les pratiques présentées à l'Expo. L'ambition était de créer une journée qui allait inspirer l'humanité dans sa quête d'innovation urbaine et de développement harmonieux.

 

Quels sont les objectifs de la Journée Mondiale des Villes en 2014 avec le thème «Guider les transformations urbaines» et quels sont ses objectifs à long terme?

 Le thème «Guider les transformations urbaines» vise à sensibiliser sur les opportunités de développement d'une urbanisation durable bien pensée et à créer une plateforme de coopération pour les pays en développement et qui permettrait aux pays développés de partager leurs expériences et aider d'autres pays à trouver des solutions à leurs problématiques urbaines.

À long terme, la Journée Mondiale des Villes vise à faciliter la coopération entre les villes du monde, à promouvoir l'innovation et la créativité pour le développement durable des villes, et à renforcer le rôle de la société civile dans le développement de solutions aux défis urbains.

 

Pourriez-vous nous parler du mois d’ "Octobre urbain" ?

ONU-Habitat a crée Octobre Urbain afin d’adresser des questions essentielles liées au développement urbain. Avec le programme 31 jours de promotion pour un Futur Urbain Meilleur, ce mois vise à sensibiliser, encourager la participation, créer du savoir et impliquer la communauté internationale dans le développement d’un Nouvel Agenda Urbain.

3 événements majeurs ont été organisés par ONU-Habitat pendant le mois d’Octobre: la Journée mondiale de l'habitat, qui a eu lieu le 6 Octobre 2014; le campus des penseurs urbains qui a eu lieu du 15 au 18 Octobre à Carseta en Italie; et la Journée Mondiale des Villes. A côté de ces grandes dates, les partenaires d'ONU-Habitat ont organisé des manifestations locales, régionales et nationales dans le monde entier.

 

Quelle est la différence entre la Journée Mondiale de l'Habitat et la Journée Mondiale des Villes?

Ces deux journées offrent toutes les deux un cadre idéal pour organiser et promouvoir des actions et activités liées au développement urbain durable, pour sensibiliser aux enjeux et opportunités de l’urbanisation dans les médias, et stimuler des débats et générer de l’engagement.

Cependant, ces deux journées sont dédiées à des questions différentes. La Journée mondiale de l'habitat vise à réfléchir à l'état des villes et au droit fondamental à un logement convenable. La Journée Mondiale des Villes quant à elle, vise à sensibiliser sur l'importance de l'urbanisation pour le développement et à encourager la coopération entre les pays.

 

Comment Shanghai célèbre-t-elle cette première édition de la Journée Mondiale des Villes?

Shanghai célèbre la Journée Mondiale des Villes au Parc Expo (dans l'ancien site d’Expo 2010) avec environ 300 participants. Parmi les participants, figurent des hauts fonctionnaires du ministère du Logement et du Développement urbain et rural et d'autres institutions gouvernementales chinoises, des hauts fonctionnaires de l'ONU-Habitat et d'autres agences des Nations Unies, des maires et des représentants de villes du monde entier, des représentants des universités, d’instituts de recherche, des experts, des universitaires et les médias. Au cours de l'après-midi, 6 forums liés à l'urbanisation auront lieu.

 

Pourriez-vous nous dire comment le gouvernement chinois, le gouvernement populaire municipal de Shanghai et l'ONU travaillent ensemble pour célébrer cette journée?

Cette première Journée Mondiale des Villes est hébergée par le gouvernement populaire municipal de Shanghai, en collaboration avec le ministère du Logement et du Développement urbain et rural, la Chine et l'ONU-Habitat.

Le gouvernement municipal de Shanghai a mis en place un centre de coordination pour préparer et organiser des fêtes, des forums et autres événements au cours du mois d’octobre. Le centre a lancé un site officiel (www.world-cities-day.org). Un film de promotion a été tourné et diffusé dans le centre-ville ainsi que sur de nombreux écrans publicitaires publics. Nous avons également imprimé 50.000 affiches de promotion pour la ville de Shanghai. Une semaine artistique a également eu lieu du 20 au 28 octobre : 5 concerts et 6 spectacles ont enrichi la vie artistique de la ville et renforcé la notoriété de la Journée. À l'étranger ont également été organisées des opérations promotionnelles telles que l'exposition photo d'un mois «Le charme de Shanghai" tenue à Cologne et Houston.

Astana, une semaine au coeur de l'Expo

La semaine dernière, le pouls d'Astana a battu au rythme de l'Expo. Le 21 Octobre, le Secrétaire Général du BIE a rencontré le Président de la République du Kazakhstan, M. Nursultan Nazarbayev. Les 22 et 23, la Société nationale de l'Expo 2017 a tenu sa première réunion de planification internationale pour présenter le projet de l'Expo aux potentiels pays participants. Parallèlement à la réunion, le 23 et le 24 octobre, Expo 2017 organisait la 1ère édition de son Future Energy Forum (Forum de l'Energie du Futur), dédié à l'un des 3 sous-thèmes de l'Expo: "La réduction des émissions de CO2".

Expo Astana 2017 - M. Loscertales Mr. Loscertales à la réunion de planification internationale

Mr. Loscertales à la réunion de planification internationale

Ces événements ont permis à Expo Astana 2017, dédiée au thème « Energie du Futur », d'échanger officiellement avec la communauté internationale, de présenter les multiples facettes de l'événement et commencer à préparer le contenu de l'Expo. Pour résumer, la semaine dernière, les représentants de pays du monde entier, et des experts du secteur de l'énergie ont eu un aperçu de ce qu'est une Expo: un espace pour l'éducation, l'innovation et la coopération, une plate-forme de dialogue visant à favoriser le progrès durable.

Un outil de coopération
Expo est un lieu de rencontre unique qui rassemble un grand nombre de pays, ainsi que de nombreuses parties prenantes et la société civile. Expo Astana 2017 a déjà invité 136 pays à participer à l'événement, et 200 représentants de 86 pays étaient présents à la réunion de planification internationale. «En adhérant au BIE, et en acceptant officiellement une invitation à participer à une Expo, les gouvernements se livrent à une forme de coopération à long terme sans équivalent dans le monde des événements. Votre présence ici est un signe de l'amitié qui lie les pays et d'une compréhension commune que le monde a besoin de nouvelles opportunités », a déclaré le Secrétaire Général du BIE en ouverture de la réunion de planification internationale. Les jours suivants, plus de 500 experts de l'énergie et du développement durable ont discuté de la question de la réduction des émissions de CO2 au Forum de l'Energie du Futur et ont échangé idées et solutions, en préambule du dynamisme attendu d'Expo 2017.

Une plate-forme pour favoriser l'innovation et le progrès
Dans le passé, les Expos étaient organisées pour mettre en avant le prestige national et industriel. Aujourd'hui, elles visent à trouver des solutions aux plus importants défis de notre époque. A Expo 2017, ce défi sera l'accès durable à l'énergie. "Expo 2017 sera une plate-forme de discussion et de présentation des innovations dans le secteur mondial de l'énergie. Il aidera à réunir le meilleur de la technologie dans le secteur des hydrocarbures, dans le domaine de la conservation de l'énergie et des sources d'énergie alternatives." a expliqué Rapil Zhoshybayev Expo 2017 Commissaire.

Compte tenu de cet objectif, les événements de la semaine dernière ont marqué une étape importante dans la préparation du contenu de l'Expo. Un mémorandum a été signé pour lancer le concours international «Expo 2017 Online» qui vise à mobiliser le potentiel scientifique du Kazakhstan. Ce concours permettra de réaliser une pré-sélection des innovations qui seront présentées à l'Expo. Les organisateurs de l'Expo ont également lancé la commission internationale qui sélectionnera les cas qui seront exposés dans la zone des meilleures pratiques de l'Expo.

L'éducation, mission première des Expos
Comme l'a rappelé le Secrétaire Général du BIE au cours de la réunion de planification, la principale mission des Expos, comme indiqué par la Convention du BIE, est l'éducation du public. Il a ainsi alerté les organisateurs de l'Expo sur un défi de communication important: «Le grand public pourrait percevoir l'Expo comme trop spécialisée, conçue seulement pour les techniciens. Je vous invite à développer un programme de communication multidimensionnel qui suscitera l'intérêt de tous les représentants de la société ".

Expo est également un levier pour stimuler le développement local et l'image de marque nationale
Pour le Kazakhstan, Expo 2017 sera une formidable occasion de se positionner comme un pays leader sur la question des énergies durables et montrer au monde sa stratégie pour l'avenir. «L'avenir énergétique est un thème qui est compatible avec les objectifs du pays d'accueil pour créer une économie durable et efficace basée sur la transition vers un modèle de développement vert." a assuré M. Loscertales. L'Expo permettra également le développement urbain et la stimulation du tourisme. Anisa Berdina, Directeur du Département du Tourisme de l'Exposition de 2017 Société nationale, a présenté les différents tours d'Astana et du pays qui seront organisés pour permettre aux visiteurs nationaux et étrangers de découvrir le Kazakhstan.

La Zone des Meilleures Pratiques – partager des solutions, construire le futur

Le 16 septembre, Expo Milan 2015 a tenu sa première réunion sur un élément clé des Expositions Universelles : la Zone des Meilleures Pratiques (ZMP). La ZMP est un espace qui regroupe une sélection de solutions efficaces liées au thème de l'Expo. Dans le cas de Milan par exemple, la ZMP mettra en avant les meilleures pratiques en matière de sécurité alimentaire. L'objectif est de créer une plateforme de partage et de diffusion des idées qui ont eu des effets positifs dans le monde entier.

Exposition Universelle Shanghai 2010

Pavillon des Meilleures Pratiques d'Odense

Les Zones des Meilleures Pratiques, complètent la mission de progrès des Expos
Le BIE a eu l'idée de créer des ZMP pendant la préparation d'Expo Shanghai 2010. L'objectif était double. Premièrement, il s'agissait de renforcer les missions d'éducation et de progrès des Expos en regroupant en un même lieu des solutions concrètes aux plus grands enjeux mondiaux. Deuxièmement, cela permettrait d'ouvrir l'Expo à de nouveaux participants : tous ceux ayant une étude de cas à partager pourraient participer, des villes aux régions en passant par les associations et les entreprises.

Expo Shanghai 2010, une référence pour les futures Zones des Meilleures Pratiques
Shanghai 2010 a donc été la première Expo à tester la Zone des Meilleures Pratiques. Comme le thème de l'Expo était « Meilleure ville, meilleure vie », la ZMP était dédiée aux meilleures solutions urbaines. Elles étaient sélectionnées selon 3 critères majeurs : la reconnaissance (par la communauté internationale ou des experts pertinents), la créativité et la transférabilité (c'est-à-dire la possibilité d'être reproduites ou adaptées à d'autres endroits).

Exposition Universelle Shanghai 2010

Pavillon des Meilleures Pratiques de la région Rhônes-Alpes

Le résultat fut remarquable. 45 cas ont été exposés dans une zone de 15 ha. La taille de la zone a permis la création d'expositions véritablement immersives, parfois même grandeur nature. La ville chinoise de Chengdu a recrée un parc aquatique capable de traiter et recycler l'eau. Le pavillon de la Mecque a présenté sa ville-tente temporaire qui accueille chaque année 3 millions de pèlerins. Madrid et la région Rhône-Alpes (France) ont construit des répliques de bâtiments écologiques. Odense (Danemark) a créé une exposition interactive pour montrer l'incorporation totale des vélos dans la ville. Parmi beaucoup d'autres exemples.

Les Zones des Meilleures Pratiques deviennent inhérentes au concept d'Expo

Exposition Internationale Spécialisée Yeosu 2012

Présentation du recencement de la vie marine des Galapagos à Expo Yeosu 2012

La ZMP urbaine a été une réussite à la fois en terme de visites (18,7 millions de visiteurs) et en terme de qualité des expositions. Le BIE décida donc d'inclure les ZMP dans toutes les Expos futures. Deux ans plus tard, l'Exposition Internationale Spécialisée de Yeosu lançait la zone des Meilleures Pratiques de l'Océan et des Côtes (OCBPA), qui a présenté 15 politiques, technologies et produits tels que la production d'énergie marémotrice du lac Sihwa, le recensement de la vie marine des Galapagos et le projet de préservation de l'écosystème de la mer de l'Ouest. Sur les 8 millions de personnes qui ont visité l'Expo, plus de 1,6 millions sont passés par l'OCBPA.

L'année prochain ce sera au tour de Milan, et nous espérons que cela nous rapprochera encore un peu plus de la sécurité alimentaire dans le monde.

Les Expos Universelles et la promotion de la paix, Interview de Pr. Federico Mayor

Expo Universelle Shanghai 2010

Les drapeaux des pays participants à Expo Shanghai 2010

 

Favoriser la coopération entre les pays est la mission principale Expos. Au-delà de divertir des millions de spectateurs, l'objectif de ces méga événements et de créer une plateforme de dialogue neutre grâce à laquelle la communauté internationale, le secteur privé, les ONG et les citoyens peuvent réfléchir ensemble aux plus grands enjeux du monde. Pour le BIE, c'est la seule façon de résoudre les plus importantes questions de l'humanité.

Derrière cet objectif de coopération, se trouve l'ambition de promouvoir la paix entre les nations. A l'occasion de la Journée Internationale de la Paix célébrée dimanche dernier dans le monde entier, nous avons interrogé le pacifiste Pr. Federico Mayor Zaragora sur les défis à relever pour atteindre une paix globale et comment les Expos peuvent aider.

 

BIE : M. Federico Mayor Zaragoza, vous avez été Directeur Général de l'UNESCO pendant 12 ans avant de créer en 2000 la Fondation pour une Culture de Paix (Fundacion para una cultura de Paz). Qu'est-ce qui vous a motivé à ouvrir cette fondation ?

Federico Mayor Zaragoza : Je voulais continuer à promouvoir la mission fondamentale de l'UNESCO : faciliter la transition d'une culture ancestrale de la domination, de la violence et de la guerre vers une culture du dialogue, de l'échange, de l'alliance et de la paix.

 

Quel est le principal obstacle à la culture de paix et comment les Expos peuvent-elles faciliter la transition? 

Le point commun de toutes les nations du monde pour autant que je m'en souvienne, c'est la culture de la guerre. Inspiré par la locution «Si vis pacem, para bellum» (si tu veux la paix, prépare la guerre), le pouvoir masculin absolu a toujours envisagé la guerre. C'est inacceptable que plus de 3 milliards de dollars soient investis tous les jours dans des armes et des dépenses militaires alors que 50 000 personnes meurent de faim, dont la majorité sont des enfants entre 1 et 5 ans.  Nous devons  investir dans ce qui importe réellement, comme arrêter la diffusion du virus Ebola ou faciliter l'accès au traitements contre le SIDA. Les Expositions Universelles peuvent aider à sensibiliser et changer les façons de penser.

 

Depuis plusieurs années, la Société Civile occupe une place de plus en plus importante dans les Expos. A la lumière de votre expérience de diplomate et votre position actuelle de directeur d'ONG, comment expliqueriez-vous cette évolution?

Les citoyens sont passés de spectateurs silencieux et apeurés à de véritables acteurs oeuvrant pour une nouvelle prise de conscience. Dans quelques années, grâce aux technologies de l'information et la communication, le pouvoir citoyen pourrait devenir réellement décisif. Le pouvoir croissant des femmes est également crucial. Les femmes ont un plus grand respect pour la vie et sont moins enclines à la violence. Elles peuvent contribuer grandement à la promotion de la paix. C'est pour ces raisons que je pense que la transition de la force à la parole n'est pas si loin.

 

Les Expos et votre fondation partagent un objectif commun : l'éducation. En quoi est-ce essentiel à la création d'un monde plus juste et plus solidaire ?

Le premier article de la convention de l'UNESCO afirme que l'éducation c'est assurer que tous les êtres humains sont « libres et responsables ». C'est fondamental pour éclaircir le futur sombre qui est devant nous et trouver des solutions « sans précédent » à des situations « sans précédent », pour emprunter les mots d 'Amin Maalouf.

 

Vous avez écrit sur la protection de l'océan, le droit des femmes, la peine de mort, le changement climatique, entre autres. Quels enjeux mondiaux pensez-vous que les Expos futures devraient adresser ?

Je pense que les enjeux les plus intéressants seraient ceux qui sont liés aux priorités globales comme l'alimentation (sujet d'Expo Milan 2015. ndlr), l'eau (sujet d'expo Zaragoza 2008. ndlr), la santé, l'environnement et la paix. Ces enjeux ne seront pas résolus par une économie de la spéculation, de la délocalisation et de la guerre mais par une économie basée sur un développement humain et durable global. Les Expos peuvent, sans aucun doute, contribuer grandement à cette transition.

L’Assemblée Générale du BIE : le point sur les Expos en cours

Hier s'est tenue la 155ème Assemblée Générale du BIE. Cette session était moins mouvementée que la précédente, durant laquelle les 168 Etats membres du BIE avaient élu le pays hôte d'Expo 2020, mais d'importantes décisions ont été prises, comme les reconnaissances d'Expo Astana 2017 et de l'Expo Horticole Pékin 2019.

La reconnaissance est une étape importante dans l'organisation d'une Expo : c'est l'approbation formelle par le BIE du projet d'Expo. Elle permet au pays de préparer officiellement son événement et de commencer à inviter d'autres pays à participer. La reconnaissance est traditionnellement scellée par la remise du drapeau du BIE aux organisateurs de l'Expo.

La remise du drapeau du BIE à Expo Astana 2017

La remise du drapeau du BIE à Expo Astana 2017. De gauche à droite : M. Jai-chul CHOI, M. Talgat YERMEGIYAYEV, M. Erlan IDRISSOV, M. Ferdinand NAGY, M. LOSCERTALES, M. Rapil ZHOSHIBAYEV

Pour M. Zhoshybayev, Commissaire d'Astana 2017, « La reconnaissance de l'Expo et la remise du drapeau est un événement marquant pour notre pays ». Le Kazakhstan prépare son dossier de reconnaissance depuis son élection en novembre 2012 et la décision de l'Assemblée Générale vient récompenser ses efforts dans le développement du thème, la finalisation des plans de construction du site et des réglementations nécessaires à la bonne tenue de l'Expo. Expo Astana 2017, dédiée au thème Energie du Futur, n'est pas imaginée par le gouvernement Kazakh comme un événement éphémère, mais plutôt comme une étape clé dans le développement d'une économie verte et d'énergies durables dans le pays.

La remise du drapeau à Expo Pékin 2019

La remise du drapeau à Expo Pékin 2019. De gauche à droite : Mme JIANG Zehui, M. DENG Li, M. XIA Zhanyi, M. Ferdinand NAGY, M. WANG Jinzhen, M. Loscertales 

Expo Pékin 2019 a également été reconnue par le BIE. Pékin 2019 avait déjà été approuvée par l'AIPH (Association Internationale des Producteurs Horticoles) avec laquelle le BIE co-supervise ce type d'Expos horticoles. 9 ans après Shanghai 2010 et 20 ans après la dernière Expo Horticole chinoise (Kunming 1999), la Chine est s'apprête à organiser une nouvelle Expo dédiée cette fois au thème Live Green, Live Better. Très proche du concept de Green City (ville verte) défendu par l'AIPH, le thème de l'expo permettra à la Chine de « travailler avec des pays du monde entier pour promouvoir un mode de vie durable et écologique » a expliqué M. Wang, Vice-président du CCPIT.

Une autre décision importante de cette 155ème Assembée a été l'approbation de la date de la Triennale de Milan prévue pour 2016. L'Expo, dédiée au thème 21ème siècle, design après design, « vise à questionner et analyser de nouvelles perspectives pour la pratique et la culture du design dans le nouveau millénaire », selon M. Claudio de Albertis, Président de la Triennale. La Triennale 2016 devrait être reconnue lors de la prochaine Assemblée Générale du BIE.

Les prochaines Expos ont également présenté l'avancée de leur organisation. Expo Milan 2015, dont l'ouverture est prévue dans moins d'un an, est en pleins préparatifs. Selon Giuseppe Sala, Commissaire du Gouvernement italien pour l'Expo, 147 pays et organisations ont confirmé leur participation et le site devrait être prêt pour avril 2015. L'organisation d'Antalya 2016, la prochaine Expo horticole avant Pékin, avance également. 25 000 plantes et plus de 100 espèces seront plantées d'ici la fin 2014, le programme culturel est en cours de préparation et le design de la tour symbolique de l'Expo sera révélé durant le mois. Le gouvernement a lancé les invitations à participer en décembre 2013 et 41 pays ont déjà répondu. Quant à Expo Dubaï 2020, le comité d'organisation formé lors de la candidature continue à travailler sur le projet d'Expo, la prochaine étape étant la préparation du dossier d'enregistrement.

Cette Assemblée Générale a également été l'occasion pour la future ville candidate de Lodz, Pologne, d'exprimer sa volonté d'organiser une Expo. La maire de Lodz, Hanna Zdanowska, a ainsi présenté en quelques mots le passé industriel et le présent dynamique de la ville et expliqué les opportunités extraordinaires qu'une Expo apporterait en termes de développement local et de rayonnement international.

Réalisez le logo du World Expo Museum

World Expo Museum, Competition for Logo design

Sollicitation pour réaliser le logo du WEM

Graphistes du monde entier, à vos marques. Le World Expo Museum (WEM) lance une compétition internationale pour le design de son logo. La participation est ouverte à tous, équipes ou designers individuels, étudiants ou amateurs de design. Les propositions peuvent êtres soumises jusqu’au 30 Juin 2014 à 22h, heure de Pékin. Le gagnant recevra un prix de 50 000 RMB (environ 8 000 dollars) et un tour d’Expo Milan 2015. Les 50 candidats suivants recevront également une récompense pour leur participation.

Le WEM, qui ouvrira ses portes en mai 2016 à Shanghai, sera le premier musée entièrement dédié aux Expositions Universelles. Les Expos sont des événements internationaux dont les missions sont l’éducation du public, la mise en avant de l’innovation et la promotion du dialogue et du progrès. Le musée s’attachera à transmettre cet esprit à travers son positionnement « Fenêtre sur le monde » (Windows to the world).

Le projet de Musée vu du ciel

Une vue du projet architectural du World Expo Museum

Le WEM présentera l’histoire des Expositions Universelles et les innovations révolutionnaires qu’elles ont lancées, l’impact d’Expo Shanghai 2010 et l’ambition des Expos futures. A travers ces trois piliers, le musée espère offrir au monde un musée d’un nouveau genre, basé sur des technologies innovantes et interactives et une offre d’activités culturelles pour tous. Un espace où les habitants de Shanghai et du monde entier pourront imaginer le futur ensemble.

Pour plus d’informations sur la compétition et les instructions: http://shijue.me/zone/contest/expo/index-en

Des Expos Horticoles avec le Président de l’AIPH, M. Vic Krahn (vidéo)

Nous avons profité de la réunion de printemps de l'Association Internationale des Producteurs Horticoles la semaine dernière pour poser quelques questions à son Président, M. Vic Krahn (en anglais).

En résumé :
Les Expos Horticoles sont des événements uniques qui placent l'horticulture sur le devant de la scène internationale et démontrent comment l'horticulture peut être utile dans le développement de villes durables. Avec plus de 50% du total de la population vivant en ville, la question de la qualité de vie en zone urbaine devient cruciale. Les Expos Horticoles visent à partager des best practices, informer sur les opportunités et sensibiliser à niveau international mais également national et local. L'objectif ultime des Expositions Horticoles est d'impulser le développement d'infrastructures durables dans les villes, en commençant par les villes hôtes des Expos.

Capture dcran 2014-04-08  17.30.38

Le BIE en visite auprès de l’Association Internationale des Producteurs Horticoles

Mercredi 2 avril, des représentants du BIE ont participé aux rencontres de Printemps de l'Association Internationale des Producteurs Horticoles (AIPH). Le BIE et l'AIPH collaborent depuis 1960 dans l'organisation des Expositions Internationales Horticoles. Cette coopération a été envisagée dès 1928 par la Convention du BIE.

Jardin chinois à la Floriade de Venlo, 2012

Jardin chinois à la Floriade de Venlo, 2012

Les Expositions Horticoles partagent les mêmes objectifs que les Expositions Universelles : l'éducation et le progrès. Les magnifiques jardins des Expos Horticoles « permettent d'aborder des thèmes cruciaux tels que l'économie et l'énergie vertes, l'éducation et l'innovation, le développement durable et la santé, et de présenter la nature comme une source d'inspiration pour la culture, les arts et les loisirs » analyse le Secrétaire Général du BIE dans son message à l'AIPH.

Il ne s'agit donc pas uniquement de présenter des fleurs et des produits horticoles, mais de comprendre comment l'horticulture peut permettre une meilleure gestion de nos ressources naturelles et améliorer notre environnement. Comprendre l'importance de la nature et développer des techniques de production innovantes et durables peut par exemple avoir une influence sur le changement climatique et l'augmentation des températures.

Dans un monde où 50% de la population vit dans des villes, la question de l'horticulture est également cruciale pour assurer une urbanisation saine et durable. L'AIPH est devenu un important défenseur du concept de « Ville verte ». «Les plantes sont bonnes pour la santé, le bien-être, pour l'amélioration de l'environnement et la croissance de l'économie. Une Ville Verte est une ville qui développe ses espaces verts et comprend la valeur des plantes dans tous ces domaines » explique Tim Briercliffe, Secrétaire Général de l'AIPH.

La prochaine Exposition Horticole organisée sous les auspices du BIE aura lieu à Antalya, Turquie, en 2016.