Hommage à M. Claudio De Albertis, Président de La Triennale di Milano

Claudio De Albertis

C’est avec une profonde tristesse que le Bureau International des Expositions (BIE) a appris le décès à l’âge de 66 ans de notre ami M. Claudio De Albertis, Président de la Fondation de la Triennale di Milano. Ardent visionnaire, Monsieur de Albertis a eu un rôle déterminant dans la renaissance de la Triennale, ainsi que dans le rayonnement culturel de sa ville, Milan.

Après avoir débuté sa carrière dans l’entreprise de construction familiale, ses premiers projets le conduisent à asseoir sa conviction quant à l’importance de remettre les paysages urbains à l’échelle humaine et la nécessité d’embrasser les changements qui balayent le monde de l’architecture et du design.

Ainsi, dès les années 80, il prend activement part à des projets sociaux et culturels et est sélectionné par ses pairs pour occuper de hautes fonctions au sein d’associations d’entrepreneurs, de construction, d’architecture et de culture. Tout au long de sa vie, M. De Albertis s’est attaché à promouvoir l’innovation et les projets audacieux au service de Milan, tels que notamment la candidature à l’organisation de l’Exposition Universelle de 2015.

En 2011, M. De Albertis est nommé Président de la Triennale di Milano, organisme culturel emblématique dédié aux expositions et événements dans les domaines de l’architecture, du design et de l’artisanat. Au cours de son mandat, il a œuvré à renforcer le rôle de la Triennale, conduit à la rénovation du Palazzo dell’Arte, et opéré à la renaissance de l’Exposition Internationale de la Triennale di Milano après une absence de 20 ans.

Après 20 d’absence, cette 21ème édition de la Triennale di Milano, XX1T, couronnée de succès de sa date d’ouverture en avril à sa clôture en septembre, reflétait l’approche visionnaire de M. De Albertis. En accueillant de nouveaux types de participants dont les pays en développement, les musées, les universités, etc, en exposant au-delà des frontières du Palazzo dell’Arte dans différents lieux autour de Milan, la Triennale a apporté, selon ses propres mots « une nouvelle approche d’un espace urbain en rapide évolution et en expansion, brisant ainsi la séparation entre centre-ville et banlieue, et créant une analogie au dialogue entre pays. »

M. De Albertis laisse une contribution inégalée qui a brillamment renforcé la réputation de la Triennale et considérablement conforté son public international.

Son indéfectible engagement, son honnêteté, et sa profonde foi en l’exposition comme force motrice du design ont permis la renaissance de l’Institution.

Milan, le monde de l’architecture et du design, les membres et l’équipe du BIE regretteront profondément l’absence de M. Claudio De Albertis. Nos pensées accompagnent sa famille, ses amis et ses collègues et collaborateurs de la Triennale di Milano, dans ce deuil.