• Expo Londres 1851 – Le Palais de Crystal
  • Expo Liège 1930
  • Expo Chicago 1893
  • Expo Osaka 1970
  • Expo Philadelphie 1876
  • Expo Shanghai 2010 – Pavillon de la Hongrie
  • Expo Paris 1855 – Le Palais de l’Industrie
  • Expo Seattle 1962 – Coliseum
  • Expo Paris 1889 – Montage de la Tour Eiffel
  • Expo Bruxelles 1958

Notre Histoire

Le BIE a été créé en 1928 et son activité a commencé en 1931. Sa mission est de garantir la qualité des Expos et protéger les droits de leurs organisateurs et participants. Depuis sa création, le BIE a placé l'éducation, l'innovation et la coopération au cœur des Expos, faisant ainsi évoluer leur raison d'être. De vitrines d'innovations industrielles, elles sont devenues des plateformes de discussion mondiale visant à trouver des solutions aux grands défis de l'humanité. Plus de 50 Expos ont été organisées sous les auspices du BIE depuis 1931 et leur succès attire de nouveaux États Membres chaque année. Aujourd'hui, 169 pays sont membres du BIE.

Expos: Plus de 150 ans d'histoire

La première Exposition Universelle eut lieu à Londres en 1851. De nombreuses autres villes suivirent et tinrent des Expositions mémorables comme celles de Paris, Vienne, Chicago ou Bruxelles.

Intrinsèquement liées à la Révolution Industrielle, ces Expositions Universelles ont permis aux pays de mettre en avant leur culture et leur puissance et de présenter leurs innovations architecturales et technologiques. Elles ont dévoilé de nombreuses inventions telles que le téléphone, la machine à écrire ou l'ascenseur, ainsi que de nouvelles techniques architecturales à travers des constructions emblématiques comme la Tour Eiffel ou la Statue de la Liberté.

1851 – 1928: une multiplication d’Expos qui menaçait leur image et leur qualité

Bien que les Expos étaient des événements internationaux, chaque pays organisateur fixait les règles de son Expo seul, sans impliquer les pays participants.

Cela engendra trois problèmes majeurs qui menaçaient la qualité et l'image de ces événements mondiaux :

  • Un manque de transparence et un manque d'information concernant les lois, les réglementations et les taxes, qui semblaient parfois favoriser le pays organisateur.
  • Une surenchère des Expos, car chaque pays voulait surpasser le dernier événement, ce qui coûtait très cher aux nations.
  • L'apparition de nouveaux types d'Expos tels que les coloniales, sectorielles ou d'autres expositions beaucoup plus petites qui se tinrent sous le nom d' "Exposition Universelle".

La Convention de 1928 et le BIE créés pour assurer la qualité des Expos

L'idée d'établir un cadre organisationnel commun aux Expos a commencé à émerger dès 1867, quand le commissaire général du pavillon britannique de l'Expo de Paris a publié un mémorandum qui fut signé par ses homologues d'Autriche, de Prusse, d'Italie, de Russie et des Etats-Unis. Le protocole définit 3 objectifs principaux: contrôler la taille et la durée des Expos, établir un système de rotation entre les États et clarifier les différents types d'Expos pour garantir la qualité des Expositions.

Cependant, ce ne fut qu'en 1928 que le projet se réalisa. Le Gouvernement Allemand franchi une étape importante en 1912, mais la Première Guerre Mondiale mit un terme aux discussions. Les gouvernements reconsidérèrent à nouveau la question à la fin des années 1920, et à Paris, le 22 Novembre 1928, 31 pays signèrent la Convention Internationale réglementant l'organisation des expositions internationales.

La Convention de 1928 s'applique à toutes les expositions internationales de nature non commerciale, qui ne soient pas des expositions des beaux-arts et durent plus de 3 semaines. Toutes les Expositions organisées par les pays signataires et correspondant à ces critères doivent ainsi respecter ses règles. La Convention identifia différents types (non-exclusifs) d'Expos, établit leur fréquence, définit une procédure de réglementation pour les pays hôtes et participants et créa un organe pour garantir son application: le BIE.

Aujourd'hui, le BIE supervise 4 types d’Expos

La Convention de 1928 et la création du BIE ont marqué un véritable tournant dans l'organisation des Expos. Cependant, 1928 ne fut que le début d'un long travail mené par le BIE pour redéfinir, clarifier et préciser les caractéristiques des Expos et leur réglementation que la Convention avait laissés un peu trop ouverts à la libre interprétation des pays.

Après de nombreux amendements de la Convention, celui de 1988 marqua une étape importante dans l'histoire du BIE. Il précisa la différence entre les Expos "générales" et les Expos "spéciales, dont les caractéristiques avaient été modifiées à plusieurs reprises depuis 1928, et créa ainsi les Expositions Universelles et les Expositions Internationales Spécialisées.

Les Expositions Universelles peuvent durer jusqu'à 6 mois, ne sont pas limitées en taille, les participants peuvent construire leur propre pavillon, et le thème de l'Expo doit être universel.

Les Expos Internationales Spécialisées sont, quant à elles, limitées à 25 ha, peuvent durer jusqu'à 3 mois, ont un thème plus spécifique et c'est l'hôte qui fournit aux participants un espace pour leurs expositions. Elles ont été créées pour limiter les coûts d'organisation à la fois des pays hôtes et des pays participants.

En plus de ces deux types d'Expos, le BIE réglemente également deux autres expositions internationales dont les caractéristiques correspondent à celles fixées par la Convention: la Triennale di Milano réglementée par le BIE depuis 1933 et les Expos horticoles co-organisées avec l'Association Internationale des Producteurs Horticoles (AIPH) depuis 1959.

Plus sur les 4 types d'Expos.

Le développement durable et l'éducation au cœur des Expos

Au fil des années, le BIE a adapté les Expos aux besoins d'un monde en constante évolution. Dans un monde emprunt d'inégalités socio-économiques et où la nécessité d'agir pour l'environnement se fait de plus en plus sentir, mettre en avant le progrès industriel comme le faisaient les Expos du XIXème ne pouvait être suffisant. Les Expos sont ainsi devenues des plateformes internationales pour l'éducation et le développement.

Après avoir défini en 1972 l'éducation comme objectif principal des Expos, le BIE a adopté une résolution en 1994 qui déclarait que les Expos devaient résoudre les problèmes cruciaux de notre temps et relever le défi de la protection de l'environnement. Depuis, les Expos ont fait du développement durable leur principal objectif.

Le succès des Expos attire de nouveaux États membres

Depuis 1931, le BIE a régulé plus de 50 Expos, chacune attirant des millions de visiteurs. En 2010, Shanghai a battu le record avec 73 millions de visiteurs.

Le succès des événements, l'indépendance de nouveaux pays et la mondialisation ont ouvert les Expos à l'Asie, au Moyen-Orient et à l'Afrique. Aujourd'hui, 168 pays sont membres du BIE.