EXPO 1993 DAEJEON

Catégorie
Exposition Internationale Spécialisée

Dates
07/08/1993 - 07/11/1993

Thème
Le défi d’une nouvelle voie pour le développement

Désignation Officielle
Exposition Internationale Spécialisée, Taejon 1993

Superficie (ha)
90,10

Visiteurs
14 005 808

Participants (Officiels)
141


 

Afin de commémorer le centenaire de la présence du tout premier pavillon coréen à une Exposition Universelle, celle de Chicago en 1893, la République de Corée organisa une Exposition Spécialisée à Daejeon (Taejon) en 1993. Après avoir organisé les Jeux Olympiques d’été de 1988 à Séoul, la République de Corée accueille l’Expo 1993, deuxième événement d’envergure célébré sur la péninsule.

L’Expo s’inscrit par ailleurs dans la volonté de faire de Daejeon un pôle international de référence en science et technologie.

Organisée sur le thème « le Défi des nouvelles Voies du Développement », l’Expo a lieu à une période d’essor économique rapide et reflète la prise de conscience accrue au niveau national comme international des questions environnementales associées au développement. Avec ses deux sous-thèmes - « La science traditionnelle et moderne et la technologie pour le monde en voie de développement » et « l’utilisation efficace des ressources et du recyclage », l’Expo 1993 promouvait des solutions et des technologies innovantes en faveur du développement durable.

Si l’Expo 1993 par son programme et les innovations présentées illustrait le thème du développement, le programme culturel mis en place répondait également à un objectif national de mettre en avant la culture moderne comme traditionnelle du pays hôte.  

Le Site

Le site de l’Expo était réparti en différentes zones, notamment la zone internationale, la zone des entreprises et un parc d’attraction situé dans le district de Doryon dans la ville des Sciences de Daedok.

Au sein de la zone des participations des entreprises, les sociétés coréennes d’électronique bénéficiaient d’une large présence et présentaient les dernières avancées technologiques telles que des films IMAX 3D sur l’histoire de la terre (Ssangyong), l’histoire de la civilisation (Daewoo), ou la simulation d’un voyage dans l’espace (Samsung).

Le parc d’attraction nommé « Kumdori Land », du nom de la mascotte de l’Expo, Kumdori symbolisait les aspirations de l’Homme envers les sciences et le progrès technologique.

Au cœur du site fut érigée « Han’bit-Ap » ou Tour de la Grande Lumière. Cette tour, de 93 mètres de haut, demeure de nos jours. Son concept, développé sur un thème associant lumière, science, et univers, incarne la relation entre la sagesse du passé et du présent, et le désir de se tourner vers le futur.

La partie inférieure de la tour, constituée de 1993 briques de granit, rend hommage à Cheomseongdae, un observatoire astronomique du 7ème siècle situé à Gyeongju. La partie centrale de la Tour, symbolisant le présent, décrit les avancées scientifiques réalisées en République de Corée. Enfin, la partie supérieure, en forme de cône représentant l’avenir, illustre l’avancement et la détermination du peuple coréen.

Les Participants Internationaux

La zone internationale, située au centre du site de l’Expo, regroupait 108 pays et 22 organisations internationales. Les visiteurs y découvraient de nouvelles solutions technologiques en termes de production d’énergie à partir de sources propres et renouvelables, ainsi que de nouvelles formes de transports telles que le train Maglev à grande vitesse.

Le pavillon français présentait un grand nombre de réalisations dans le domaine du transport et de l’aménagement urbain, tels que le modèle de train à grande vitesse TGV, un prototype de voiture électrique, et notamment des innovations en matière de gestion des déchets industriels et ménagers. Comme la République de Corée commençait également à développer un train à grande vitesse, la délégation française eut à cœur de mettre en exergue l’expertise du pays notamment lors de la visite du président François Mitterrand le 15 Septembre.

Le pavillon du Canada connut un grand succès grâce à ses présentations de haute technologie et un théâtre de simulation présentant un film de six minutes sur les plateformes mobiles. Le pavillon mit en particulier l’accent sur le transport industriel canadien, présentant un simulateur de voiture permettant de vivre l’expérience de la conduite dans les rues de Québec.

Le pavillon de la Russie, pour sa part, attirait l’attention des visiteurs sur les réalisations du pays dans le domaine du voyage dans l’espace et de l’exploration, avec un modèle de la station spatiale MIR de 13 mètres de long. il regorgeait également de nouvelles technologies et matériaux visant à réduire l’impact environnemental de la production d’énergie et de l’industrie.  

L’Héritage

L’Expo 1993 Daejeon fut une grande réussite à la fois pour la ville et pour le pays, attirant plus de 14 millions de visiteurs et prouvant ainsi la capacité du pays à organiser des évènements d’une telle échelle. L’Expo contribua à faire connaitre et reconnaitre Daejeon au niveau national et international. Dans les années qui suivirent l’Exposition, Daejeon et ses environs ont continué de croître, notamment avec le développement du réseau de transport et le déplacement d’activités administratives de la capitale à Daejeon.

En 1994, le site ouvrit à nouveau ses portes, sous le nom de « Expo Science Park », un parc d’attraction consacré à la science et à la technologie.