EXPO 1992 GÊNES

Catégorie
Exposition Internationale Spécialisée

Dates
15/05/1992 - 15/08/1992

Thème
Christophe Colomb : le Navire et la Mer

Désignation Officielle
Exposition Internationale Spécialisée, Gênes 1992

Superficie (ha)
6

Visiteurs
1 706 148

Participants (Pays)
54


 

 

 

La ville de Gênes, port industriel important, a été confrontée à une période de déclin dans les années 1960-1970, forçant la ville à se tourner vers de nouveaux projets de développement. Dans les années 80, la décision d’organiser une Exposition Spécialisée est prise afin de créer de nouvelles opportunités de développement et de promouvoir la ville.

En 1987, le BIE approuve le projet d’Expo 1992 Genoa sous le thème « Christophe Colomb, le navire et la mer » commémorant le 500ème anniversaire de la découverte de l’Amérique par le navigateur Christophe Colomb, originaire de la ville de Gênes. Cette découverte de l’Amérique correspondait par ailleurs au thème de l’Exposition Universelle organisée en cette même année à Séville.

Le Site

L’architecte génois de renom, Renzo Piano est chargé du design du site de l’Expo, qui allait permettre de relier le vieux port à la Piazza Principe située dans le centre-ville. Renzo Piano propose un projet permettant de servir non seulement de plan pour l’Exposition mais aussi de programme de rénovation urbaine, unifiant les zones désertées du vieux port avec le reste de la ville.

Le projet prévoit la construction de deux nouveaux bâtiments permanents : un grand centre d’aménagement et un aquarium accueillant 12.000 espèces marines, le plus grand en Italie.

En son centre figurait une structure emblématique, le « Grande Bigo »,  constitué huit grands mâts inspirés de navires à mâts de charge. Il comportait un ascenseur en verre pouvant monter à 40 mètres de hauteur, permettant ainsi aux visiteurs d’avoir une vue panoramique sur le port et la vieille ville. Le Bigo demeure le symbole de la ville.

Les Pavillons

Lors de l’Exposition, les objets liés à la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb ou représentations en lien avec le thème nautique furent légion. Le pavillon des Bahamas - premier pays du continent américain où Christophe Colomb accosta – présentait des objets datant du peuple autochtone Lucuyan, ainsi que des photographies des plages et lieux qu’il aurait pu explorer.

Le pavillon japonais, faisait sensation avec ses présentations graphiques et son robot habillé en samouraï, racontant aux visiteurs, l’importance du thème des navires et de la mer au Japon. Le pavillon accueillait le Yotei Maru, un ferry qui par le passé, embarquait des trains de voyageurs et assurait la liaison entre les îles japonaises de Honshu et de Hokkaido.

L’Héritage

L’Expo permit de redévelopper la zone du vieux port, reconversion considérée comme une priorité par les gouvernements locaux, régionaux, et nationaux. Gênes a ainsi bénéficié d’améliorations architecturales importantes, de la construction d’une ligne de métro et de nouvelles zones piétonnes.

L’aquarium de la ville, avec son dôme emblématique, reste aujourd’hui encore très apprécié, attirant plus d’1 million de visiteurs par an. La Piazza delle Feste demeure également un lieu privilégié et est utilisée comme patinoire pendant les mois d’hiver et comme centre accueillant des événements sportifs et artistiques en été.