EXPO 1968 SAN ANTONIO

Catégorie
Exposition Spéciale

Dates
06/04/1968 - 06/10/1968

Thème
La confluence des civilisations aux Amériques

Désignation Officielle
Hemisfair 1968

Superficie (ha)
39

Visiteurs
6 384 482

Participants (Pays)
23



Le thème

L’Expo 1968, également surnommée HemisFair’ 68, avait pour thème “ La confluence de la Civilisation aux Amériques”. Ce thème avait pour but de célébrer les différentes cultures venant à la fois de l’ancien et du nouveau monde et la date de l’Expo coïncidait avec le 250ème anniversaire de la ville de San Antonio, fondée par les espagnols, maintenant siège du comté de Bexar au Texas.

Le Site

Le site de l’Expo s’étendait sur 39ha au Sud-Ouest de la ville. Il était traversé par la rivière de San Antonio, prolongée de 400 mètres pour l’occasion et servant de voie pour accéder au site par les transports fluviaux. L’Expo étant davantage centrée sur les personnes et la civilisation, le design extérieur de la majorité des pavillons suivait des lignes simples et épurées. Certains pavillons construits de manière pérenne, se distinguaient néanmoins par leur design, notamment les pavillons des Etats-Unis et du Mexique.

Le site fut développé dans un quartier résidentiel relativement calme, et intégra 22 bâtiments historiques préservés, dont quelques vestiges espagnols datant des années 1800. Il se distinguait également par sa tour HemisFair, d’une hauteur de 190 mètres, avec ses deux restaurants tournants et sa plate-forme d’observation, et comprenait une “Fiesta Island”, sa zone d’attractions adjacente.

La rencontre des cultures

San Antonio reliant les Etats-Unis à l’Amérique latine, des efforts étaient faits afin de maximiser la participation du continent américain. Promouvant l’unité panaméricaine et afin de limiter l’usage de l’espace, cinq pays d’Amérique centrale partageaient un pavillon. Onze membres de l’Organisation des Etats américains faisaient de même.

Des expositions et événements culturels étaient organisés sur le thème de l’Expo et incluaient par exemple l’art espagnol, la vie rurale en Amérique latine ou les danses cérémonielles des tribus indiennes.

Au sein du pavillon des Etats-Unis, les visiteurs pouvaient regarder un film de Thomson/Hammid promouvant le riche patrimoine culturel du pays. Ce spectacle pouvait être regardé au sein de trois salles différentes, chacune d’une capacité de 400 places, qui se transformaient en un cinéma, alors le plus grand de l’époque, avec son écran de 43*12.

L’héritage de l’Expo

Le site de l’Expo est aujourd’hui devenu l’Hemisfair Parc, au sein duquel demeurent quelques bâtiments et pavillons tels que celui du Mexique, aujourd’hui l’Institut Culturel du Mexique, celui du Texas, à présent l’Institut de la culture du Texas de l’Université du Texas de San Antonio (utsa), et enfin, Laterna Magika, désormais le Magik Theatre.

Le centre des congrès Henry B. Gonzales, récemment agrandi, demeure certainement l’héritage le plus marquant de l’Exposition 1968, permettant à San Antonio de développer son industrie des congrès et réunions d’affaires, et plaçant la ville au cœur des échanges interaméricains.

Le site fait partie d’un programme pour la rénovation urbaine, qui a mené à l’ouverture en octobre 2015 du parc Yanaguan. En 2018, San Antonio ouvrira les portes de son Civic Park, un site de 4,6ha, afin de célébrer le 50ème anniversaire de l’Expo.


Le thème

L’Expo 1968, également surnommée HemisFair’ 68, avait pour thème “ La confluence de la Civilisation aux Amériques”. Ce thème avait pour but de célébrer les différentes cultures venant à la fois de l’ancien et du nouveau monde et la date de l’Expo coïncidait avec le 250ème anniversaire de la ville de San Antonio, fondée par les espagnols, maintenant siège du comté de Bexar au Texas.

Le Site

Le site de l’Expo s’étendait sur 39ha au Sud-Ouest de la ville. Il était traversé par la rivière de San Antonio, prolongée de 400 mètres pour l’occasion et servant de voie pour accéder au site par les transports fluviaux. L’Expo étant davantage centrée sur les personnes et la civilisation, le design extérieur de la majorité des pavillons suivait des lignes simples et épurées. Certains pavillons construits de manière pérenne, se distinguaient néanmoins par leur design, notamment les pavillons des Etats-Unis et du Mexique.

Le site fut développé dans un quartier résidentiel relativement calme, et intégra 22 bâtiments historiques préservés, dont quelques vestiges espagnols datant des années 1800. Il se distinguait également par sa tour HemisFair, d’une hauteur de 190 mètres, avec ses deux restaurants tournants et sa plate-forme d’observation, et comprenait une “Fiesta Island”, sa zone d’attractions adjacente.

La rencontre des cultures

San Antonio reliant les Etats-Unis à l’Amérique latine, des efforts étaient faits afin de maximiser la participation du continent américain. Promouvant l’unité panaméricaine et afin de limiter l’usage de l’espace, cinq pays d’Amérique centrale partageaient un pavillon. Onze membres de l’Organisation des Etats américains faisaient de même.

Des expositions et événements culturels étaient organisés sur le thème de l’Expo et incluaient par exemple l’art espagnol, la vie rurale en Amérique latine ou les danses cérémonielles des tribus indiennes.

Au sein du pavillon des Etats-Unis, les visiteurs pouvaient regarder un film de Thomson/Hammid promouvant le riche patrimoine culturel du pays. Ce spectacle pouvait être regardé au sein de trois salles différentes, chacune d’une capacité de 400 places, qui se transformaient en un cinéma, alors le plus grand de l’époque, avec son écran de 43*12.

L’héritage de l’Expo

Le site de l’Expo est aujourd’hui devenu l’Hemisfair Parc, au sein duquel demeurent quelques bâtiments et pavillons tels que celui du Mexique, aujourd’hui l’Institut Culturel du Mexique, celui du Texas, à présent l’Institut de la culture du Texas de l’Université du Texas de San Antonio (utsa), et enfin, Laterna Magika, désormais le Magik Theatre.

Le centre des congrès Henry B. Gonzales, récemment agrandi, demeure certainement l’héritage le plus marquant de l’Exposition 1968, permettant à San Antonio de développer son industrie des congrès et réunions d’affaires, et plaçant la ville au cœur des échanges interaméricains.

Le site fait partie d’un programme pour la rénovation urbaine, qui a mené à l’ouverture en octobre 2015 du parc Yanaguan. En 2018, San Antonio ouvrira les portes de son Civic Park, un site de 4,6ha, afin de célébrer le 50ème anniversaire de l’Expo.