TRIENNALE DI MILANO 1940

Catégorie
La Triennale de Milan

Dates
06/04/1940 - 09/06/1940

Thème
Ordre - Tradition

Participants (Pays)
8

 

Ordre - Tradition

La septième Triennale di Milano, sur le thème « Ordre –Tradition », fut reconnue par le BIE le 9 novembre 1938. Cette exposition, la dernière organisée sous le régime fasciste italien, ouvrit ses portes le 6 avril 1940 et les referma à peine deux mois plus tard, le 9 juin, date à laquelle l’Italie entrait en guerre.

Alors que lors des éditions précédentes de la Triennale, le Gouvernement italien avait autorisé la comparaison entre différentes modes, tendances et orientations, en 1940, le débat politique et idéologique était clos. Les architectes du régime, notamment Marcello Piacentini, prévalaient, tout comme certains exemples de réalisations du Gouvernement, telles que des villes nouvellement fondées, des interventions dans des centres historiques et le quartier E42 à Rome, quartier initialement envisagé comme site pour une Exposition Universelle en 1942 et plus tard rebaptisé « EUR ». Cette dernière, célébration du pouvoir de la « nouvelle Rome impériale », transformait l'architecture moderne en plan monumental d'arcs, de colonnes et de murs massifs en travertin.

Les designers milanais, qui n'embrassaient pas sans réserve la politique du Gouvernement italien, étaient confinés dans des sections subsidiaires. Banfi, Belgioioso et Peressutti étaient les conservateurs de l'exposition « Open Space in the City ». Plusieurs expositions se consacraient aux arts décoratifs, telles que la galerie de métallurgie et de verrerie d'Ignazio Gardella, l'exposition de Pagano sur la production de masse et la section de Piero Bottoni sur l'ameublement moderne.