EXPO 1878 PARIS

Catégorie
Exposition Universelle

Dates
20/05/1878 - 10/11/1878

Thème
Technologies Nouvelles

Désignation Officielle
Exposition Universelle de 1878, Paris

Superficie (ha)
75

Visiteurs
16 156 626

Participants (Pays)
35



Inaugurée le 1er mai 1878 par le maréchal de Mac-Mahon, président de la République, ce jour fût déclaré congé afin que les ouvriers puissent assister au spectacle. L'Expo ouvrit ensuite au public du 20 mai au 10 novembre 1878.

Le redressement de la France

C'est en 1876 qu'est né le projet d'Expo. A cette époque, Paris se relevait à peine de la guerre Franco-Prussienne et d'une guerre civile. Des ruines étaient d'ailleurs encore visibles près des Tuileries. Ce projet était l'occasion de mettre en avant la renaissance de Paris et de présenter la Troisième République au monde entier.

Malgré l'absence, prévisible, de l'Allemagne et de certaines autres nations, plus de 16 000 000 de personnes visitèrent l'Expo, un record pour l'époque. L'événement amena beaucoup de vie à une ville marquée par des années de conflits.

Le Palais du Champ-de-Mars et le Palais du Trocadéro

Comme en 1867, c'est le Champ-de-Mars qui accueillit une partie de l'Expo. Le Palais du Champ-de-Mars, un immense hall rectangulaire de 700 sur 340 mètres, s'étendait de la surface de la Seine jusqu'à l'Ecole militaire. Au centre, passait l'emblématique Rue des Nations, où les pavillons nationaux étaient placés. Le pont d'Iéna fût agrandi pour faciliter les déplacements dans l'Expo qui s'étendait jusqu'à la colline de Chaillot. A cet endroit, les architectes Gabriel Davioud et Jules Bourdais construisirent l'ancien Palais du Trocadéro. Erigé pour accueillir la section des Arts, il possédait aussi une salle de concert et une salle de congrès. Enfin, une section agricole se trouvait au quai d'Orsay et sur l'esplanade des Invalides.

Un accent sur les nouvelles technologies

L'Exposition Universelle de 1878 eut lieu en pleine révolution de la physique. De nombreuses technologies y furent donc présentées. Thomas Edison fit exposer deux inventions : une version perfectionnée du téléphone de Graham Bell ainsi que le phonographe. Il y eut aussi la machine à glaces de Raoul Pictet et Cie, le four solaire de Mouchot et Pifre, la machine à fabriquer les fers à cheval de la Compagnie des petites voitures, la machine à fabriquer des boissons gazeuses ou encore la machine à écrire. Grâce à la bougie électrique de Jablochkov (une ampoule), le hall des magasins du Louvre ainsi que l'avenue de l'Opéra bénéficièrent en avant-première d'éclairage électrique public.

Attractions principales:

L'attraction phare de l'Expo fût le fameux Grand ballon captif à vapeur de Henri Giffard, qui faisait s'envoler les visiteurs entre 500 à 600 mètres d'altitude au-dessus de Paris. Un autre succès fût la tête creuse de la statue de la Liberté de Frédéric Auguste Bartholdi dans laquelle on pouvait pénétrer grâce à des escaliers intérieurs. Elle allait être offerte à la ville de New-York pour le centenaire de l'indépendance américaine et devenir l'attraction iconique que l'on connaît tous aujourd'hui.

Legs

L'ancien Palais du Trocadéro fût détruit en 1935 pour laisser place au Palais de Chaillot, construit pour l'Exposition Internationale des Arts et Techniques de 1937. Cependant, les fondations générales de l'ancien Palais du Trocadéro ainsi que certaines ailes et des mosaïques furent conservées. Le Palais était également entouré par d'imposantes statues dorées : 6 femmes représentant les Continents et 4 animaux (cheval, éléphant, rhinocéros et taureau). Après avoir été disséminées dans toute la France, elles ont toutes, hormis le taureau, été récupérées et exposées au Musée d'Orsay à Paris.

Les débuts de la propriété intellectuelle

Durant l'Expo, le célèbre écrivain Victor Hugo mentionna pour la première fois les concepts de la propriété artistique et de la propriété intellectuelle et il présida le congrès de la propriété littéraire.