EXPO 1851 LONDRES

Catégorie
Exposition Universelle

Dates
01/05/1851 - 11/10/1851

Thème
Industrie de toutes les Nations

Désignation Officielle
The Great Exhibition of the Works of Industry of all Nations

Superficie (ha)
10,40

Visiteurs
6 039 195

Participants (Pays)
25

Le Royaume Uni, leader du progrès technique

La Première Exposition Universelle fut organisée avec succès pour répondre à la demande de création de nouveaux liens économiques entre les nations grâce aux efforts du Prince Albert, le mari de la Reine Victoria, et de l'inventeur Henry Cole.

Le Crystal Palace, symbole de l'Expo

Une commission spéciale dirigée par le Prince Albert désigna le célèbre Hyde Park comme site de l'exposition et lança un appel à projets pour l'édifice qui allait abriter les expositions. Plus de 250 projets furent soumis et c'est le projet de Joseph Paxton, appelé plus tard le Palais de Cristal, qui l'emporta. Le Palais de Cristal est alors devenu le chef d'œuvre architectural de l'époque et encore aujourd'hui, on ne peut qu'être impressionné par ses dimensions: 563 m de long sur 124 m de large, avec une superficie au sol de 7,18 ha, une hauteur de 19,5 m pour la nef principale et de 41 m pour la nef transversale. Quelques temps après la fermeture de l'exposition, la construction fut transférée au Sydenham Park où elle fut utilisée pour des expositions, des événements sportifs et des festivals de musique jusqu'à la destruction du bâtiment par un incendie, en 1936.

Une profusion d'innovations

« Je ne dis pas qu'il n'y a rien à voir, mais qu'il y a trop de choses à voir » dit Charles Dickens après avoir visité l'exposition. La section la plus impressionnante était celle des machines, remarquable pour l'équipement ferroviaire du Royaume-Uni et d'Allemagne, les moteurs à vapeur et l'équipement agricole américain, qui était presque inconnu en Europe.
Des photos stéréo présentées par le physicien écossais David Brewster, du caoutchouc vulcanisé inventé par l'américain Charles Goodyear, les « chaises viennoises » fabriquées par l'ébéniste hongrois Tonet et le lingot de 1720 kg d'acier creuset produit par l'usine Krupp, parmi bien d'autres produits, furent présentés à l'Expo.

Un succès qui permis le développement culturel de Londres

L'Exposition attira plus de 6 millions de visiteurs et permit aux organisateurs de générer des bénéfices impressionnants d'environ 186 000 livres sterling. Cet argent servit à fonder un certain nombre d'institutions culturelles et éducatives comme le Musée de Géologie, le Musée des Sciences et d'Histoire naturelle, le Musée des Manufactures (connu maintenant sous le nom de Victoria and Albert Museum) et l'Imperial College of Science.


Le Royaume Uni, leader du progrès technique

La Première Exposition Universelle fut organisée avec succès pour répondre à la demande de création de nouveaux liens économiques entre les nations grâce aux efforts du Prince Albert, le mari de la Reine Victoria, et de l'inventeur Henry Cole.

Le Crystal Palace, symbole de l'Expo

Une commission spéciale dirigée par le Prince Albert désigna le célèbre Hyde Park comme site de l'exposition et lança un appel à projets pour l'édifice qui allait abriter les expositions. Plus de 250 projets furent soumis et c'est le projet de Joseph Paxton, appelé plus tard le Palais de Cristal, qui l'emporta. Le Palais de Cristal est alors devenu le chef d'œuvre architectural de l'époque et encore aujourd'hui, on ne peut qu'être impressionné par ses dimensions: 563 m de long sur 124 m de large, avec une superficie au sol de 7,18 ha, une hauteur de 19,5 m pour la nef principale et de 41 m pour la nef transversale. Quelques temps après la fermeture de l'exposition, la construction fut transférée au Sydenham Park où elle fut utilisée pour des expositions, des événements sportifs et des festivals de musique jusqu'à la destruction du bâtiment par un incendie, en 1936.

Une profusion d'innovations

« Je ne dis pas qu'il n'y a rien à voir, mais qu'il y a trop de choses à voir » dit Charles Dickens après avoir visité l'exposition. La section la plus impressionnante était celle des machines, remarquable pour l'équipement ferroviaire du Royaume-Uni et d'Allemagne, les moteurs à vapeur et l'équipement agricole américain, qui était presque inconnu en Europe.

Des photos stéréo présentées par le physicien écossais David Brewster, du caoutchouc vulcanisé inventé par l'américain Charles Goodyear, les « chaises viennoises » fabriquées par l'ébéniste hongrois Tonet et le lingot de 1720 kg d'acier creuset produit par l'usine Krupp, parmi bien d'autres produits, furent présentés à l'Expo.

Un succès qui permis le développement culturel de Londres

L'Exposition attira plus de 6 millions de visiteurs et permit aux organisateurs de générer des bénéfices impressionnants d'environ 186 000 livres sterling. Cet argent servit à fonder un certain nombre d'institutions culturelles et éducatives comme le Musée de Géologie, le Musée des Sciences et d'Histoire naturelle, le Musée des Manufactures (connu maintenant sous le nom de Victoria and Albert Museum) et l'Imperial College of Science.